The Adrinukem & Darthspike's Saloon

The Adrinukem & Darthspike's Saloon

Par Adrinukem & Darthspike Blog créé le 17/07/12 Mis à jour le 12/12/17 à 13h06

Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Voyage

Signaler
Voyage (Voyage)

 Born to be wild

Premier contact avec la marque américaine légendaire, un tour en Road King. Cela a été éprouvant de domestiquer cette grosse bébête de 340 kilos. En duo direct, sans passer par la case Sportster... j'ai peut être été gourmand sur le coup. Je ressors de cette demi-heure de « born to be wild » fatigué et un peu déçu. Fatigué parce que c'est quand même un gros morceau, la position de conduite n'est pas la même que sur le Bandit, les virages ne sont pas attaqués de la même façon... Bref, il faut réapprendre à piloter en fait ! Déçu, par le bruit tout d'abord puisque les motos disponibles étaient « castrées » à cause des normes Euro mémerdes qui empêchent les moteurs de s'exprimer, qui chauffent également le moteur et du coup, augmentent la consommation de carburant sans compter de rendre le bruit des échappements proprement ridicules. Bilan plutôt mitigé mais y'a un truc. Un je ne sais quoi qui a fonctionné sur moi. Mon envie de rouler différemment est bien là et il faut trouver la machine qui me corresponde. Ironie du sort, peu avant de quitter la concession, une jolie petite Sportster en noir mat débarque et fait un bruit complètement délirant, qui fait même trembler le sol à nos pieds, un truc de ouf !

 

Iron man en Sportster Iron

Encore surpris de l'arrivée de cette moto sympathique, je fais des recherches sur ce modèle car je ne connais pas encore les motos HD et je découvre que cette joyeuseté mécanique qui m'a fait un petit coup au c½ur, était en fait un Sportster Iron. Plus tard, je prends un rendez-vous avec la concession pour essayer cette moto. Je suis tout excité ! Cette moto m'attire, elle a quelque chose de brut, un air de Mad Max avec un son à réveiller les morts. Arrivé à la concession, me voilà parti sur la bébête et je me surprends à retrouver le sourire en moto, à apprécier le fait de rouler à des vitesses « légales » tout en prenant un pied monstre. Je me sens hyper bien dessus, la position est détendue, cool, le bruit est encore étouffé avec leurs normes européennes de merde mais ça va, on a le « smile » au guidon de l'Iron. Avant de dire banco au vendeur, je lui demande de remonter sur une vraie Iron qui a un vrai bruit Harley Davidson. Justement, il y en a une qui traîne dans l'atelier...

 Je monte dessus, mets le contacte et... PAF LE CHIEN! Coup de foudre immédiat. Pleins de trucs me viennent en tête comme le bruit sourd de la Fat Boy de Terminator et la scène du bar du cultissime Terminator 2, bref le rêve américain en somme!

Je descends de la moto (elle est dans l'atelier, faut pas rouler avec non plus!) et on fait les papiers pour l'Iron, mon Iron !

Pour commencer, on vire les pots d'échappement et leurs normes européennes pour remettre la bécane comme si elle ressortait de son usine du Kansas afin de faire respirer le moteur, de faire vivre la moto tout simplement. Et puis roule ma poule ! Quelques ajouts ont été faits sur cette moto comme une vraie selle confort de la mort qui tue qui m'a enfin permis de rouler comme un porc sans avoir mal au popotin ni au dos (une première à moto !) et un GPS pour éviter de se perdre vers Paname quand on monte voir le Muffin. Cette moto est vraiment idéale pour tous les jours, moins lourde que la Bandit et moins gourmande, elle est très confortable et l'agrément au pilotage est excellent. Du plaisir à 30, 50, 90, 140 km/h tout le temps, à tous les étages, un moteur vibrant et vivant, un bruit du tonnerre de Thor... On a l'impression d'entendre une turbine de Podracer vers les 140 km/h, ça fait trembler le sol et on se fait bien remarquer aussi, autant qu'un Duke Nukem peut l'être sur sa moto son shotgun à la main !

 

Tiens, une vraie moto 

Je suis maintenant vu et surtout entendu avec cette moto. C'est simple, je ne me suis jamais senti autant en sécurité sur la route qu'avec cette machine. Les gens t'entendent enfin et savent que t'es dans le coin donc ils font moins les inconscients en bagnoles, ils viennent même regarder ta moto, discuter avec toi. Surtout les personnes plus âgées. Il en ressort de ces discutions, qu'ils trouvent ces customs rassurantes au bruit fort reconnaissable, c'est ancré dans l'histoire. Ca leur fait apparemment moins peur que le bruit strident d'une sportive ou d'une jap'. Outre le fait de la machine, on est perçu différemment, j'ai remarqué. Y'a vraiment une certaine marque de respect (en Bandit, on était facilement qualifié de voyou) pour le pilote et la machine emblématique qu'il conduit. Des gens me disent aussi :« tiens, une vraie moto ». C'est sûr que l'on est pas avec HD dans des motos « insectes » à la Kawasaki très anguleuses... On est dans de l'arrondi, tout en courbe et pas agressive pour un rond. La Harley Davidson est centenaire, sa forme et son bruit sont gravésdans les têtes, c'est une marque légendaire encore bienvivante qui est synonyme de liberté. Une liberté qui a été gagnée en 1945 aux côtés des motos HD qui participaient d'ailleurs activement à ce tristement célèbre conflit mondial. Quoi de mieux que la liberté pour forger l'image d'une marque ?

 

 

L'avenir en Iron

J'ai pour l'instant du mal à voir le futur autre qu'en Iron. Cette moto comme cité plus haut, est idéale et me convient parfaitement pour un usage régulier. En quelques minutes, on peut la transformer en Bobber solo ras du sol ou alors la mettre en touring pour partir en vacances avec sac et sacoches en bouffant du kilomètres sans souffrir, traverser tranquillement des bouchons interminables où les caisseux râlent dans leur bagnoles parce qu'ils sont coincés et toi tu passes trankilou, tu t'arrête ou tu veux, te gare ou tu as envie, t'es pas stressé, tu profites tout simplement de rouler librement, l'esprit libre. Tu apprécies le moment présent, chaque instant, du grognement sourd de ta machine en guise de musique, et tu aimes aussi la faible consommation d'essence et le prix de ton plein !

Il y aussi la Fat Boy qu'on ne présente plus. C'est tentant c'est sûr... Mais horriblement onéreux, lourd et pas certain que pour un usage journalier ça soit le top. M'enfin bon, on en est pas encore là et j'ai encore plein de voyages à faire avec ma belle. On va finir cette article avec une note plus sérieuse, à savoir la sécurité. La fin des 100 chevaux a été entérinée en France le 13 avril 2016 ce qui fait qu'il risque d'avoir sur les routes encore plus de missiles à deux roues, encore plus de morts. Il suffit d'ouvrir le journal, y'a trop souvent des motards tués. Alors, réfléchissez bien lorsque vous choisissez une moto. Il faut qu'elle vous corresponde, qu'elle fasse corps avec vous selon l'usage que vous voulez en faire. Dieu merci, je vois moins de jeunes marioles qu'avant faire les zouaves en bécane. Roulez régulièrement et par tout temps, ainsi vous allez acquérir de l'expérience et serez plus à même de gérer une situation d'urgence. Les motards du dimanche ont généralement une courte durée de vie, j'en ai vu assez avec des membres en moins. Faites gaffe à la route car elle ne vous fera pas de cadeau, croyez moi. La moto est un art de vivre qui se vit intelligemment, gardez ça à l'esprit c'est vital. Sur ce, au plaisir de croiser certains ou certaines d'entre vous sur la route:-).

 

Adrinukem B-]

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Voyage (Voyage)

La belle saison va arriver sous peu et un déluge de motards va apparaître, se faufilant dans le trafic routier où se traîne automobilistes, cyclistes, routiers, lapins écrasés etc. Tels des chevaliers d'armure en cuir sur leurs montures motorisées agiles et puissantes, ils affrontent cette faune mécanique particulière qui compose la route. Ils devront faire avec les plaisirs mais aussi les risques que comporte cette passion : La moto.

 

Etant motard depuis bientôt 16 ans (déjà!), j'ai eu le « plaisir » d'affronter tout type de situation, par tout temps. De la circonstance la plus débile à la plus dangereuse. J'aimerais vous en parler :

J'ai commencé le permis moto bien avant la voiture (le permis moto est A et auto B donc normal de commencer par la moto:-) ) et ça a été quelque chose de fort. Tout d'abord le permis en lui même qui n'est pas évident, notamment avec les parcours lents et rapides. Et puis tu as le plateau, ensuite la conduite avec aussi des questions techniques sur la machine et le motard. A côté de ce permis moto, le permis bagnole est de la rigolade !

 Une fois cette épreuve passée avec succès un bel été, il a fallu choisir sa monture...

 

On commence trankilou avec la 600 Bandit S... 

Ah, la p'tite Bandit ! Je me souviens, j'avais hésité à l'époque avec la Ducati Monstro. J'avais préféré la jouer « safe » avec du modèle récurent comme le Bandit ou l'Hornet. Tout le monde à cette époque était « Hornet Hornet ! ». Moi, comme je n'aime pas trop faire comme tout le monde, j'ai pris le Bandit. C'était bien chouette ! Même à deux ça le faisait mais une fois chargé, il fallait monter dans les tours pour dépasser. Déjà sur la route, je commençais à percevoir des agissements douteux d'automobilistes paraplégiques du volant et mous du bulbe. Il y en avait qui était trop occupés à trifouiller dans leur bagnole sans faire attention à ce qu'il passait autour d'eux, ce qui fait que les clignotants devinrent pour eux rapidement « useless » ou en option. Les jeunes permis en 206 qui se la pétaient et qui te doublaient avec leur musique de beauf à fond alors qu'ils se retrouvaient bloqués comme des cons derrière un tracteur. Tracteur que toi, en moto, tu doubles aisément et tu regardes alors tranquillement ces jeunes fougueux décérébrés s'exciter dans leur caisse...

 

Premiers frissons... 

Et puis y' aussi les camping-cars ! Ca, c'est magique. C'est sûrement le véhicule le plus dangereux sur la route. Testé et approuvé ! C'est bien simple, ce sont souvent des gros étrangers retraités qui connaissent pas le coin alors ils se traînent... Ils se traînent mais alors d'une force ! 70 km/h maxi ! Et puis ça tourne au dernier moment sans clignotant, ça fait pas attention... Une saloperie ces trucs.

Je dois d'ailleurs mon plus gros frisson à l'un d'eux :

 Un tracteur était en tête de file, un camping-car derrière et puis moi. Je mets mes clignotants, attends un moment puis me déporte pour le dépassement de cet engin de mort. Arrivé à mi-hauteur de celui-ci, ce « camping-crotte » n'a rien trouvé de mieux que de choisir ce moment précis pour doubler le tracteur ! Ce qui fait que l'on s'est retrouvé à trois sur la route ! Avec moi qui grignotait le bas-chaussé ! De peur, j'ai klaxonné à tout va mais l'autre n'a fait comme si il n'avait rien entendu et à continuer son dépassement de tracteur. Horreur, une voiture arrivait en face... J'ai pu rapidement décélérer pour me ranger in extremis derrière le tracteur. La peur m'a quitté petit à petit et maintenant un nouveau sentiment m'animait peu à peu pour enfin complètement m'envelopper : La rage.

 

Hokuto no biker : Adrinukem's rage 

Devant cette débilité « camping-careste » qui aurait pu me coûter la vie, je m'empressais alors de dépasser ce tracteur dès que je pouvais. Ce que je fis aisément et n'eut aucun mal à rattraper ce maudit camping-crotte, emplit de colère et de rage. Je me mis à sa hauteur et restais un moment là, à gueuler dans mon casque en brandissant mon poing. Le conducteur était un bon gros beauf moustachu débile coiffé d'un bob affreux. Il s'en foutait royalement le bougre, d'avoir mis en danger un jeune motard ! J'allais lui faire comprendre que je n'étais pas très content...

Je découvris que j'étais assez souple puisque en plus de donner de gros coups de bottes dans sa portière conducteur, j'eus même réussi à éclater son gros rétroviseur de gros camping-crotte moche de gros beauf à la con. J'ai mis beaucoup de temps à me calmer, moi qui ne m'énerve pourtant quasi jamais... Quoi qu'il en soit, cet épisode a changé ma façon de voir la route. Je n'ai jamais été un mordu de vitesse, je tiens à le préciser. Mais les connards qui conduisent comme des merdes, je ne les tolère pas et je ne leur ferait aucun cadeau par la suite, allant même jusqu'à bloquer des rond-points pour choper le saligaud et l'extirper de sa bagnole pour lui expliquer les choses en face.

 

 Tolérance zéro pour les zéros 

Pour ceux qui suivent l'actu du Saloon, vous savez que j'ai été ambulancier. Il m'est arrivé de transporter des motards dans un état déplorable. Parfois à cause d'un tiers, des fois à cause de leur inexpérience de « motard du dimanche », mais si vous savez, ceux qui ne sortent que le dimanche quand il fait beau... J'ai été attristé quand la plupart me disait « on m'a coupé la route, on a grillé le stop, on m'a pas vu... ». Quand vous voyez des gars finirent dans un sale état à cause d'une inattention automobilistienne, ça fait quand même bien chier et vous vous dites que vous aurez pu vous retrouver à sa place... Depuis tout ça, à moto je m'efforce d'être clean au guidon mais par contre, à la moindre incartade d'un demeuré... Tolérance zéro pour sa gueule ! La vie est trop précieuse alors sur la route, on ne rigole pas.

 

Une autre Bandit puis le mythe Harley Davidson

La Bandit me plaît, c'est indéniable. Mais elle est un peu juste pour les dépassements quand on est deux je trouve. Donc, on réfléchit à une plus grosse cylindrée. Coup de foudre encore chez Suzuki avec l'Hayabusa... C'est presque dans la poche mais je me renseigne un peu sur cette moto et découvre un prix excessif pour les consommables et la passagère n'a pas l'aire d'être trop confortable à l'arrière donc mouaif... Et puis coup de matraque par l'assurance : « Vous n'avez pas 34 ans donc vous ne pouvez pas conduire cette hypersport ! » QUOI ?! Déjà, c'est pas une hypersport mais une routière, ensuite c'est quoi cette histoire d'âge ?! C'est de la discrimination, ça Monsieur ! Bon enfin bref, on abandonne l'idée puis ça sera une 1250 Suzuki Bandit S.

Bonne machine, puissante et tout. Mais toujours ce mal de dos et mal au cul au bout de 50 km. C'est mal barré parce que j'ai envie de faire des road trip ! La selle est changée, c'est une selle confort mais en fait çà change pas trop... Les années passent, cette moto est lourde à l'usage, 250 kilos à sortir du garage tous les jours c'est pas tout le temps évident. La Bandit est puissante, on a vite fait de patiner de la roue arrière sur les pavés, elle va vite, trop vite pour mon p'tit bled et mes routes de campagne. De plus, l'âge aidant, j'aspire à rouler différemment. Je participe à des portes ouvertes, des événements. Je commence à essayer une custom japonaise. L'horreur ! Bruit infect, plaisir néant. Lors d'un salon, j'ai une invit' pour un essai Harley Davidson...

 

Adrinukem B-]

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Édito

Bienvenue dans notre saloon !!!

 

Ce lieu est fait pour mettre en avant ce qu'on aime le plus dans les jeux vidéo et tout ce qui touche de près ou de loin à ce loisir. Il proposera avant tout des articles sur le rétrogaming, sur des sujets plus ou moins chauds de l'actualité et surtout sur notre vision des jeux vidéo.

 

Mon associé Adrinukem s'occupera en grande partie à l'écriture des articles et à l'animation du blog. De mon côté je serais en charge de la partie technique et graphique. Etant nouveaux dans cette très charmante communauté de Gameblog, nous aurons besoin d'un peu de temps pour s'adapter et de proposer des articles de qualité à un rythme régulier.

 

Vous pourrez partager votre opinion dans les commentaires. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre si on juge votre commentaire intéressant et/ou pertinent. Si vous n'appréciez pas du tout nos articles, que cela soit sur le fond ou sur la forme, je vous conseille de passer votre chemin. Pas la peine de laisser un message désobligeant. On ne répondra pas de toute façon.

 

Sur ce je laisse mon cher associé faire sa présentation. Il faudra que je lui demande d'où vient cette idée de parler de lui à la troisième personne !

 

Bonne lecture et à bientôt ;-)

 

 DarthSpike 

----

 

Adrinukem fait partie d’une génération de joueurs qui a eu la chance de connaître et de vivre la toute première et excitante période du jeu vidéo. De l’Atari 2600 jusqu’aux consoles d’aujourd’hui, il a pu constater les améliorations techniques au fil des ans sur ces machines ludiques qui ont envahi nos salons mais aussi nos poches de pantalon.

 

Il a vécu de sacrés bons moments de gaming avec Darthspike et c'est pourquoi, dans ses écrits, le multi-joueur aura une place très importante (le multi offline, hein !). La direction que prend petit à petit l’industrie du jeu vidéo ne lui plaît guère et, déçu par la génération de console actuelle dont il a du mal à trouver des titres intéressants et complets, il se tourne régulièrement vers le rétro-gaming.

 

Il animera ce blog par des avis concernant divers jeux (anciens ou même actuels) et proposera des articles divers et variés tournant autour de ses diverses passions et autres centres d'intérêt (bah oui, y‘a pas que le jeu vidéo dans la vie !).

 

Il vous souhaite une bonne lecture et vous invite à réagir intelligemment à ses publications.

 

Adrinukem B-]

 

 

Retrouvez-nous sur
notre Twitter :-)

Archives