The Adrinukem & Darthspike's Saloon

The Adrinukem & Darthspike's Saloon

Par Adrinukem & Darthspike Blog créé le 17/07/12 Mis à jour le 20/08/17 à 15h23

Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

Dans une galaxie lointaine, très lointaine, une planète bleue polluée accouche en novembre 2015 d'un jeu vidéo très attendu puisque le dernier opus canonique remonte à novembre 2005. Celui de 2005 paru sur PS2, XBOX et PC est tout simplement énorme et déborde de fun. L'avis est unanime, c'est un excellent jeu que ce soit d'ailleurs en solo ou en multijoueurs. Dix ans plus tard, les aficionados attendent fébrilement le troisième opus qui n'en sera pas un, puisqu'il se nommera tout simplement « Star Wars Battlefront ». Un reboot ou un reprout ? Après avoir touché le jeu, il semblerait que le faucon millenium ne « fauconne » plus aussi bien qu'avant et que le jeu ressemble pas mal à Tatooine puisqu'il s'avère être aussi désertique que la fameuse mais aride planète d'Anakin Skywalker.

 

Dans notre époque vidéo-ludique bien pourrie par le online, les mises à jour intempestives qui remplissent le disque dur de nos consoles et les DLC honteux et affligeants, un jeu comme ce Star Wars Battlefront est l'archétype parfait, le témoin ignoble de cette génération navrante de consoles de jeu vidéo.

J'avais été très emballé par les teasers et premières images de gameplay de ce Battlefront. Je m'étais dis « purée ça va être énorme entre potes si c'est aussi bien voir mieux que le deuxième opus sur PS2 ! ». En effet, graphiquement et fidèlement parlant le jeu s'annonce énorme. Y'a les « piou-piou » des fusils blaster ; les musiques et les explosions... Woah ! Et puis le jeu sort, les premiers tests sortent, les avis des joueurs aussi et là c'est « Beuwoark ! ». C'est un fait, le jeu sort incomplet en terme de contenu, tout est encore misé sur le online et déjà, une flopée de DLC est prévue donc je passe mon tour encore une fois.

 

Une envie de "Star Wouarze"

Cependant voilà, janvier 2017 j'ai une petite envie de frags dans une galaxie lointaine, encore bercé par l'excellent film Star Wars Rogue One que j'avais hésité à aller voir au cinoche et qui au final, s'est avéré être une agréable surprise ! Nettement supérieur au « Réveil de la farce » de 2015 avec l'autre Kilo de rennes et son charisme en carton. Bref, je regarde des vidéos de ce Battlefront, de ce qu'il peut offrir aux joueurs offline sachant que le jeu sera destiné à être joué en splitté, pour ma part. Je prends mon portefeuille à deux mains et devant le prix finalement abordable en magasin (19¤90 précisément) je me dis « allez, c'est pas trop cher mon frère et ça va être quand même marrant le mode survie en coop ». J'arrive à la maison, insère le jeu qui ne demande que 20 GO d'installation. Et ô surprise, je vois qu'il y a une MAJ de 23,89GO qui ne demande qu'à remplir mon disque dur ! Jugeant que la taille de l'installation de départ est bien suffisante pour ne faire que du mode survie, je refuse le téléchargement de cette MAJ bien gourmande.

Bref, je fais quelques parties avec un ami, on se surprend même à y jouer jusque tard dans la nuit, on essaie même des maps en difficile pour plus de challenge. Bon, c'est pas folichon mais on se marre ! C'est fun de pouvoir refaire du coop splitté contre des bots surtout que nos pauvres bots sont les bébêtes noires de nos PS4 et XBOX ONE puisque ces bots sont devenus une espèce menacée, proche de l'extinction, snif. Après avoir fait les beaux jours de nos vieilles consoles comme la N64 avec son cultissime Perfect Dark (encore à ce jour pour moi le meilleur et le plus riche des fps existant, je répète), les bots sont débotés et le online payant les remplace, beurk !

 

La MAJ des zétoiles

Puis, cette coquine de PS4 a profité que je sois à fond dans mes quêtes de Skyrim pour me télécharger en juif la grosse et grasse mise à jour du Battlefront. Je m'aperçois trop tard de cette vicieuserie : le mal était fait ! De 20 GO la taille du Battlefront arrive maintenant à exactement 43,89 GO ! Le petit coquinou ! Tant pis, on laisse on verra après si ce téléchargement valait la chandelle ou la poubelle.

Je relance le jeu plus tard pour le faire découvrir à Darthspike et là, PAF le chien ! Carrément un nouveau mode de jeu dans le menu ! Jouable en solo comme en splitté avec des bots ! Des batailles enfin dignes de ce nom, du 20 contre 20 ! C'est enfin la guerre des étoiles : çà pète réellement de partout, y'a des véhicules et des vaisseaux pilotables, on peut même prendre des héros (mais pas tous, les autres sont bloqués ! WTF?)et jouer Dard Davor ou encore Luke Jessuietonpère et c'est assez fun, j'avoue. Bref, c'est ce qu'on était en droit d'attendre d'un tel jeu... Dès sa sortie et non un an plus tard (cette MAJ est sortie été 2016) ! Bon, ce mode c'est pas non plus la conquête galactique sur PS2 et puis on peut pas paramétrer grand chose m'enfin, c'est mieux que rien et puis c'est gratuit.

Ce qui fait que tout ceci amène une sacrée problématique : Un jeu vidéo « physique » acheté tel quel dans le commerce est dans ce cas, un jeu incomplet comme le prouve cette grosse MAJ qui rajoute du contenu. Les DLC sont aussi de la bonne grosse carotte puisque déjà, ce sont des DLC donc de l'anusage maximal par essence et qu'ensuite ils ne concernent que le online ! Les maps des DLC ne sont pas compatibles avec le offline ! Mais c'est merveilleux ! ! Pour couronner le tout comme dans tous les jeux maintenant, y'a pas de notice, encore moins papier que virtuelle par ailleurs, les stats de joueur et la personnalisation ne concernent là encore QUE LE ONLINE.

 

Dur dur d'être offline

Online, online y'a plus que ça dans nos jeux et c'est très très chiant car je prends cette mode comme un signe de fainéantise et de facilité des éditeurs, ce qui emmerde les joueurs qui veulent jouer en famille ou entre amis SUR LE MEME ECRAN comme avant sur les autres consoles de jeu (Dès Space Invaders sur l'Atari 2600 on pouvait jouer à deux pour info)! Et puis faut pas oublier que si vous voulez jouer en ligne sur ce Battlefront comme sur d'autres jeux qui le proposent (pour ne pas dire tous les jeux) en plus de payer votre console, votre jeu, votre box internet, vous devez payer votre PS+ ou votre Gold enfin bon je ne vous apprends rien, vous la connaissez la carotte dorée !

 

Star Wars Battlefion 

Pour conclure, ce Star Wars Battlefront est symptomatique de notre époque vidéo-ludique bien merdique : Gangrené par ses MAJ interminables, ses pourritures de DLC et son contenu de base aussi grand qu'un Ewok, il brosse les fans dans le sens des poils de Wookie en leur crachant à la tronche du fan service (le jeu est très fidèle à la saga Star Wars cela dit) où le online supplante avec arrogance l'expérience de jeu offline, pour peu qu'il soit besoin de préciser que le jeu en ligne est le mètre étalon du jeu vidéo actuel. Ce Star Wars Battlefion est une sorte de monstre, un « Some Kind of monsteeeeer » (les métalleux comprendront) difforme et court sur patte qui ne vivra pas très longtemps, qui déambule maladroitement avec un bon gros doigt levé en direction des joueurs. Ce n'est pas avec cet opus que le faucon millenium passera en vitesse lumière, espérons qu'avec le prochain volet qui s'annonce plus complet, on aura plus de chose à se mettre sous le sabre laser. Il en résulte que pour une somme modique pour un jeu vidéo, vous pourriez éventuellement vous amuser en écran splitté cela dit. Mais pour l'heure avec cet ersatz de Battlefront, nous sommes tombés bien profond dans le côté obscur du jeu vidéo, mon jeune padawan...

 

VERDICT : 10/20

 

Et ma p'tite vidéo personnelle qui va avec car faut pas déconner non plus :

 

Adrinukem B-]

Voir aussi

Jeux : 
Star Wars Battlefront (PS4)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bienvenue dans notre saloon !!!

 

Ce lieu est fait pour mettre en avant ce qu'on aime le plus dans les jeux vidéo et tout ce qui touche de près ou de loin à ce loisir. Il proposera avant tout des articles sur le rétrogaming, sur des sujets plus ou moins chauds de l'actualité et surtout sur notre vision des jeux vidéo.

 

Mon associé Adrinukem s'occupera en grande partie à l'écriture des articles et à l'animation du blog. De mon côté je serais en charge de la partie technique et graphique. Etant nouveaux dans cette très charmante communauté de Gameblog, nous aurons besoin d'un peu de temps pour s'adapter et de proposer des articles de qualité à un rythme régulier.

 

Vous pourrez partager votre opinion dans les commentaires. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre si on juge votre commentaire intéressant et/ou pertinent. Si vous n'appréciez pas du tout nos articles, que cela soit sur le fond ou sur la forme, je vous conseille de passer votre chemin. Pas la peine de laisser un message désobligeant. On ne répondra pas de toute façon.

 

Sur ce je laisse mon cher associé faire sa présentation. Il faudra que je lui demande d'où vient cette idée de parler de lui à la troisième personne !

 

Bonne lecture et à bientôt ;-)

 

 DarthSpike 

----

 

Adrinukem fait partie d’une génération de joueurs qui a eu la chance de connaître et de vivre la toute première et excitante période du jeu vidéo. De l’Atari 2600 jusqu’aux consoles d’aujourd’hui, il a pu constater les améliorations techniques au fil des ans sur ces machines ludiques qui ont envahi nos salons mais aussi nos poches de pantalon.

 

Il a vécu de sacrés bons moments de gaming avec Darthspike et c'est pourquoi, dans ses écrits, le multi-joueur aura une place très importante (le multi offline, hein !). La direction que prend petit à petit l’industrie du jeu vidéo ne lui plaît guère et, déçu par la génération de console actuelle dont il a du mal à trouver des titres intéressants et complets, il se tourne régulièrement vers le rétro-gaming.

 

Il animera ce blog par des avis concernant divers jeux (anciens ou même actuels) et proposera des articles divers et variés tournant autour de ses diverses passions et autres centres d'intérêt (bah oui, y‘a pas que le jeu vidéo dans la vie !).

 

Il vous souhaite une bonne lecture et vous invite à réagir intelligemment à ses publications.

 

Adrinukem B-]

 

 

Retrouvez-nous sur
notre Twitter :-)

Archives