Premium
Le Adra's Blog !

Le Adra's Blog !

Par adrameleck Blog créé le 30/09/10 Mis à jour le 24/11/16 à 03h48

Le bordel organisé...
Sex, Games & Rock n' Roll !

Ajouter aux favoris

Édito

Collectionneur de jouets  et amateur de jeux vidéos depuis les glorieuses années 80 , voici mon p'tit blog pour vous faire partager mon univers.

N'hésitez pas à laisser des commentaires et à cliquer sur "j'aime" , un grand merci pour votre participation à la dynamique du blog !

 134529.png

 1054860.png

 

 

 Vous pouvez également me suivre sur :

 

220631.png220630.png

 

                                                                  

 

Archives

Signaler
Sexy (Sexy)

Kristin Kreuk

Kristin Kreuk, née le 30 décembre 1982 à Vancouver au Canada, est la fille de Peter Kreuk (d'origine hollandaise) et Deanna Che (d'origine chinoise), tous deux architectes paysagistes. Sa carrière d'actrice commence lors de ses études à la Eric Hamber High School, quand l'un de ses professeurs lui propose de se rendre à une audition concernant une série dédiée aux adolescents : Edgemont. Le directeur de casting avait en effet envoyé un fax à tous les lycées de Colombie-Britannique, précisant qu'ils recherchaient "une jeune fille de type exotique" pour jouer le rôle de Laurel. C'est sans grand espoir que Kristin se présente à cette audition : elle incarnera pourtant le rôle de Laurel Yeung, personnage principal féminin, pendant plus de quatre années.

En 2001, la toute jeune actrice obtient le rôle de Blanche-Neige aux côtés de Miranda Richardson. Le film, diffusé sur ABC en 2002 sous le titre de "Snow White: The Fairest of Them All", est présenté comme une des productions familiales canadiennes de l'année. C'est le premier rôle de Kristin Kreuk dans un téléfilm.

Kristin Kreuk devient également le nouveau porte-parole de la marque Neutrogena, succédant ainsi à Jennifer Love Hewitt et Mandy Moore. Ses parents ayant toujours refusé qu'elle se maquille lorsqu'elle était plus jeune, elle correspond parfaitement à l'image que veut donner Neutrogena : celle d'une "beauté naturelle". Elle est le premier porte parole de la marque à avoir un contrat portant sur un aussi grand nombre d'années.

Au printemps 2001, son agent lui fait l'éloge de la future série phare de la chaîne américaine The WB : Smallville. On lui propose ainsi de jouer le rôle de Lana Lang, mais elle pense tout d'abord que ce rôle sera ennuyeux et que son personnage n'aura quasiment rien à faire. Elle semble davantage séduite par le personnage de Chloé Sullivan, mais se rend toutefois à Los Angeles où elle rencontre les producteurs qui lui font lire le scénario du premier épisode. Conquise par le caractère et les évènements traumatisants qui forgent le personnage de Lana Lang, elle accepte le rôle. C'est d'ailleurs ce dernier qui révèle Kristin Kreuk à son public européen.

Bien consciente que cette série est « une rampe de lancement, un acte sage » pour elle, Kristin Kreuk émet cependant le souhait, à la sixième saison, de quitter la série afin de poursuivre une autre route dans sa carrière d'actrice. Elle attendra pourtant la fin de la saison 7 pour annoncer son départ aux producteurs et journalistes. Afin d'honorer les termes de son contrat, elle joue dans cinq épisodes de la huitième saison.

Maintenant à l'aise avec les caméras et habituée au travail d'actrice, Kristin Kreuk recherche, pendant ses pauses de tournage de Smallville, différents rôles, voulant s'éloigner de l'étiquette qui lui colle désormais à la peau : celle d'une belle demoiselle en détresse. C'est ainsi qu'en 2004, le producteur Rob Lieberman lui propose de camper le rôle de Tenar dans une mini-série de quelques épisodes appelée Earthsea (La Prophétie du sorcier). Elle accepte sans hésitation, sa soeur étant une fan des livres d'Ursula K. Le Guin et voulant s'essayer à l'heroic-fantasy.

Au cinéma, elle passe une audition pour un petit rôle dans la comédie Eurotrip. Kristin Kreuk possède enfin un moyen de démontrer qu'elle a une large palette de potentiels : elle incarne une jeune fille populaire, qui joue avec les sentiments d'un garçon et qui ne s'intéresse à personne... mis à part elle.

En 2005, Kristin Kreuk se rend à une audition pour avoir l'opportunité d'incarner le personnage de Naseem dans Partition. Elle décroche le rôle et s'investit dans ce projet pendant plus de deux années. Elle voyage beaucoup : aux Indes, notamment, où elle apprend les rites de la religion musulmane, l'histoire du pays et où elle questionne les habitants. Le réalisateur du film, Vic Sarin, a « organisé des casting dans des dizaines de pays, mais la seule actrice pouvant incarner Naseem était Kristin Kreuk. » Le tournage de Partition se termine en 2006 et la première canadienne se déroule à Toronto le 2 février 2007.

Le succès arrive enfin. Au Canada, l'ancienne Laurel Yeung d'Edgemont est félicitée par les critiques, on décrit son jeu d'actrice comme « émouvante, honnête et remarquable »

L'année 2008 marque un tournant dans la carrière de la canadienne, à cet instant âgée de 25 ans. Elle exprime tout d'abord aux producteurs de Smallville son souhait de quitter la série, puis en fait part aux journalistes : la saison 7 sera sa dernière. Elle se rend enfin à une audition pour décrocher le rôle principal dans la prochaine adaptation d'un jeu vidéo de Capcom : Street Fighter: Legend of Chun-Li. Voulant concurrencer les adaptations les plus réussies de comics et de jeux vidéos, la maison de production est prête à tout pour faire de ce film un succès commercial. C'est dans cette optique que Kristin Kreuk est choisie pour incarner le premier rôle et fait ainsi un pied de nez à Jessica Biel, préalablement annoncée comme étant la nouvelle Chun-li. Kristin Kreuk se rend ainsi en mars 2008 en Thaïlande pour tourner son nouveau film et, de ce fait, ne participe pas à la fin de la saison 7 de Smallville. Pour achever définitivement son contrat avec les producteurs de Smallville, Kristin Kreuk tourne quelques épisodes de la saison 8 à la fin de l'année 2008.

La sortie du film a lieu le 27 février 2009 aux États-Unis mais est un échec retentissant avec 8 742 261 dollars de recette pour un budget estimé à 50 millions. Le succès critique ne sera pas non plus au rendez-vous.

@ suivre ...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires