"Comme dans la vraie vie ! "

"Comme dans la vraie vie ! "

Par ACV Blog créé le 09/04/10 Mis à jour le 21/07/10 à 17h51

Des mots, un mot, une phrase, une pensée, un poème, une idée, une envie, une vie, en image...

Ajouter aux favoris
Signaler

Le métro, notamment en région Parisienne, brasse cinq millions de personnes par jour, sur 300 stations et 200km de lignes.

Dans le monde de JB, les transports en communs n'existent pas, les gens vivent chacun dans leur petit quartier et ressentent rarement le besoin ou l'envie de partir loin. Vous imaginez donc la surprise et le choc que notre ami a pu avoir lors de sa première rencontre avec ces géants de fer pouvant accueillir des centaines de personnes toutes entassées les unes aux autres.

Et c'est d'ailleurs ce qui a le plus déstabilisé JB...

"C'est fou tous ces gens au même endroit qui attendent que le train vienne les chercher ! En plus, c'est bien fait, ils passent au moins toutes les cinq minutes et tout est quasiment sous terre ! Ça prend beaucoup moins de places ! Par contre, ça fait un peu peur des fois !"

Seulement voilà, dans ces grandes villes, ou la population est dense, les gens veulent leur place, un comportement parfois primitif les poussent à considérer l'autre comme un obstacle, lié à une peur de ne pas arriver à monter avant la fin de la sonnerie, les gens alors se bousculent, se mettent devant les portes empêchant les autres de descendre, guettant la moindre ouverture, tel le vautour sur sa proie... Tout ça rend en tout cas notre Jean-Bob bien pensif...

"Pourquoi tous ces gens se mettent si près de la porte ? Ils ne me voient pas ? Est-ce que je vais réussir à descendre ? Je vais avoir du mal à m'habituer à tout ça..."

Heureusement, notre ami n'habite pas dans la capitale même, il n'est donc pas confronté chaque jour à ce rituel faisant ressortir de chacun son côté le plus négatif...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Tu te rappelles de la jeune fille blonde aux cheveux bouclés que JB à rencontré à son arrivée ? Cette dernière était gérante d'une petite épicerie, elle prit JB en partenaire pour l'aider dans sa tâche, et pour son intégration. Après son départ, JB, qui avait maintenant une bonne connaissance de comment faire tourner la boutique, repris les rênes...

Après quelques temps en tant que gérant, de proximité avec les habitués, des liens relationnels se firent avec le temps, ce qui permis à JB de se rapprocher des gens de ton monde, de les comprendre, connaître leurs problèmes, leurs envies, leurs angoisses etc.

Et c'est lors d'une discussion avec un homme d'une trentaine d'années, habitué de la boutique, JB appris l'existence des psychologues, ces personnes spécialisées dans les relations et comportements humains. Ce dernier expliqua à notre ami qu'il avait quelques soucis, notamment à cause de son travail où le bonhomme avait du mal à assumer toutes les responsabilités qu'il lui était incombées.

"Ce monde est vraiment étrange, pourquoi payer une autre personne pour se retrouver seul avec elle et lui parler de ses problèmes pour se sentir mieux ? Les gens d'ici ont l'air compliqués !"

JB a en effet du mal à concevoir certaines choses qui font partie intégrante de ton monde, le stress, la peur de l'autre, l'angoisse, la mauvaise foi, le mal être et tout ce qui concerne l'existentialisme, qui sont des choses bien abstraites pour lui... 

"Tout le monde fait comme si les autres n'existaient pas, mais tout le monde se sert des autres pour se sentir mieux, c'est un peu bizarre, c'est comme si les gens n'étaient pas libre."

JB doit te paraître un peu niais ou enfantin, de part sa vision réductrice de ton peuple, mais, c'est un des tiens qui dit un jour que l'homme est forcé de vivre avec les siens pour exister mais que de cette manière, il se prive des libertés propres à chacun.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Tu attends peut-être une petite explication sur l'arrivée de JB dans notre monde, je vais tenter de te satisfaire brièvement.

Le passage de l'autre monde au tien, et inversement, n'est en fait pas automatique...Il est donc évidemment possible de repasser de l'autre côté, seulement, personne ne sait vraiment comment...

A son arrivée, JB tomba sur une jeune et jolie jeune fille blonde aux cheveux bouclés, elle aussi, est originaire du monde de JB. La pauvre tente depuis des années, de retourner dans son monde en passant chaque jour par l'escalier. Mais en vain...Il n'est donc pas étonnant qu'elle soit tombé sur JB lors de son arrivé. Compatissante de voir notre pauvre ami désorienté par ce qu'il vient de lui arriver, elle décide de le prendre en main quelques temps, histoire de le « former » à vivre dans ton monde.

Elle lui appris que ton monde n'avait pas les mêmes valeurs que le leur, qu'ici, chaque personne vivait comme il l'entendait. Souvent au détriment des autres. Que ton monde était également d'une immensité incroyable, que ce soit en termes de terres ou de cultures. Qu'il était également divisé en plusieurs parties, et que ces parties abritaient des gens différents, voire très différents, ne vivant parfois pas du tout de la même manière, et que certaines de ces parties était même dirigées par une seule personne... Chose complètement absurde pour JB.

Après avoir appris les principaux fondements de ton monde, après s'être intégré à la population, après avoir trouvé un travail, JB commençait à s'habituer à ce nouvel univers. C'est alors que la jeune fille disparue... du jour au lendemain, laissant JB seul aux mains de ton monde...

Mais il n'est pas dans sa nature de se laisser aller à la déprime !

JB a donc appris à vivre seul, dans le domicile de la jeune fille aux cheveux bouclées, on ne sait jamais, peut-être reviendra-t-elle...Il continue donc sa vie tranquillement, simplement, un peu comme toi, en apprenant chaque jour un peu plus de choses, pour s'enrichir, car après tout, que peut-il faire d'autre ?

 


« Ah, je devrais peut-être trouver le moyen de retourner chez moi... Mais après tout, je ne suis pas si mal ici, et puis, ce monde a l'air tellement riche, je devrais rester encore pour en apprendre plus. J'aurais tellement de choses à raconter à mon retour ! Je serais un héros ! »

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Voyou ! Tu voulais me faire croire que tu avais réellement emprunté l'escalier maudit ?

Le mensonge est un vilain défaut...

Bref, je te pardonnes car je dois avouer que je t'ai tendu la perche.

Mais il existe bel et bien un monde par delà l'escalier, par lequel certains sont déjà passés, que ce soit dans un sens comme dans l'autre...

Oui, cela marche dans l'autre sens également, certains êtres venant de l'autre côté vivent près

de toi, car ils sont effectivement des êtres humains, qui parlent comme toi, vivent sous un ciel et sur une terre identique.

Seulement, leur monde est moins complexe, plus équilibré.

Les gens y vivent de manière plus simple, pour un univers plus sain, peut-être plus ennuyeux, mais plus agréable, dotés de valeurs simples.

 

Et c'est le cas de Jean-Bob...

 

 

Jean-bob, appelons-le JB, est arrivé il y a peu dans ton monde, il n'est donc pas totalement familiarisé avec ce nouvel environnement, ce qui ne l'empêche pas de s'être adapté, sans pour autant révéler sa véritable provenance...

Laisse-moi te parler de lui, d'une autre vision de ce qui t'entoure, de ce que pourrait être la face caché de l'escalier...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

 

Vous qui êtes maintenant passé par l'escalier maudit.

Vous qui êtes un peu rêveur, désireux d'aventure peut-être ? De danger ? D'originalité ? De changement ?

Peut-être une simple curiosité, un peu infantile ?

Aurez-vous la faiblesse, ou la force ? De vous faire happer vers l'inconnu...

 

 

Peut-être que la déception vous attends.

Peut être que le suite n'apparaîtra pas aussi glauque, aussi surréaliste.

Que votre intérêt ne sera plus, que vous ne prendrez pas le temps de comprendre.

Peut-être que l'imaginaire n'est pas si éloigné de la réalité.

Bienvenue dans le monde merveilleux d'un être pas si différent...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Il existe, dans la ville de Chatou, non loin de la capitale, un escalier...

Mais pas n'importe quel escalier, un escalier maudit...

Un escalier interminable, étroit, angoissant, inégal...

Un escalier qui ne montre sa grandeur qu'une fois déjà engouffré dans celui-ci...

Cet escalier est inconnu, tellement que même le grand Goo Gueule ignore son éxistence...

Il est pourtant bien là, et nombres de personnes l'empruntent impunément, chaque jour, n'ayant aucune idée des mystères qu'il leur cache...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Un blog qui se lit à l'envers...

Archives