Catégorie : Mes plus grandes frustrations

Signaler
Mes plus grandes frustrations

 Je continue sur ma lancée en déterrant cet article vieux de 2 ans mais les frustrations sont bel et bien toujours présentes !

 

Denis la Malice, toujours sur Super Nintendo, un jeu que j'avais eu en cadeau (empoisonné). Tiré du film éponyme de 1993 (et non de la BD ou du dessin animé), c'est un jeu de plateformes bien moisi qui n'est pas sans rappeler les jeux "Maman j'ai raté l'avion" par exemple. Vous savez ces jeux où, comme le dit très bien Grenier (Joueur du de son prénom), tout mais absolument tout vous attaque et vous en veut avec des pattern impossible à mémoriser ! Je crois bien que j'ai d'ailleurs jamais passé le premier niveau.

    

Passons ensuite à Astérix & Obélix, toujours sur la 16 bits de Nintendo. Le jeu est très plaisant et diversifié nous permettant d'explorer plusieurs lieux mais encore une fois il ne pardonne pas. Si on ne connait pas, on n'y arrive pas. Du coup on meurt super facilement et que c'est frustrant. Mes mots de passe sont encore sur la boîte de mon jeu d'ailleurs et je remercie encore mon parrain pour avoir réussi à passer l'épreuve des J.O. façon Track & Field, car grâce à lui j'ai pu terminer ce jeu !

                                        

J'ai aussi profité de cette période pour jouer à beaucoup de Shoot'em up et il n'y avait pas de sauvegarde sur des jeux comme ça. Du coup j'en aurai fini qu'un seul mais qui m'en aura fait baver : Super Aleste. Une autre itération de la longue série des alestes qui partagent surtout un système de jeu plus que les noms (Blazing Lasers / Gunhed fait partie de cette série par exemple. Et le 4ème niveau de Super Aleste doit être le pire car si on perd trop de vies, ben on peut pas faire le 5ème car on crèvera lamentablement au début. Je revois encore la neige tomber dehors et ma console allumée depuis plus d'une heure et mon combat acharné contre le boss de fin et sa disparition après mon laser fatal. Quelle satisfaction après tant et tant de Game Over injustes et non mérité (je suis de mauvaise foi, j'avais 11 ans, j'étais mauvais) !

                                      

Et pour clôturer cette section Super Nintendo en beauté quoi de mieux que le summum en matière de frustration pour un gamin de 10 ans : Batman Forever. Reprenant le principe et moteur de Mortal Kombat, le jeu est bourré de bonnes idées mais implémentées n'importe comment. Le mapping des touches est juste incompréhensible et surtout les manipulations pour se servir des gadgets sont directement tirées des coups spéciaux de MK (véridique) ! Et encore, ça c'est pour celles qui sont inscrites dans le manuel. En effet dans le jeu on peut récupérer des schémas pour des nouveaux gadgets : c'est cool mais je peux pas m'en servir. Ensuite on a l'absence de sauvegarde qui fait suer à grosse perles pendant chaque combat de boss. Car une fois l'écran de Game Over sous les yeux c'est retour direct à la case écran titre, sans sommation ! Et les détails qui vont bien : on ne comprend pas la moitié de ce qui se passe dans le jeu ! On ramasse des trucs on sait pas à quoi ça sert, on ne sait pas si ce qu'on fait (délivrer des policiers) a une incidence ou pas. Un joyeux bordel, que j'ai fini par terminer et sans utiliser le cheat pour choisir son niveau !

                                       

Bon ma verve est lâchée, prochaine étape, les 32 bits !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mes plus grandes frustrations

Salut à tous ! Aujourd'hui je voudrai revenir sur l'annonce et l'"évènement" d'hier à savoir l'annonce d'une ouverture fin 2013 d'une Cité du jeu vidéo mais surtout du prix du jeu vidéo. 

En effet, la première annonce est une très bonne nouvelle car elle ouvre encore une fois notre média qui nous passionne au grand public et ce de manière permanente (bravo aux gens de MO5.com au passage). Je pouvais pas espérer mieux pour ça et puis au moins celle-là je la raterai pas (foutu océan Atlantique :P ).

Par contre la où je suis plus déçu, c'est par ce "Prix du jeu vidéo". Pour moi ça ressemble plus à une mauvaise blague qu'au successeur des Milthon (et pourtant je les portais déjà pas très haut dans mon estime). Je m'explique : primo on remet seulement 2 prix après un discours du ministre de la culture avec un grand "Q". Je veux dire c'est une très bonne chose en termes visibilité mais WTF?!? Le JV français c'est juste ça ? Une remise de prix en catimini sous le couvert d'une annonce d'un projet loin d'être réalisé ? La French Touch vaut pas mieux que ça ? Alors qu'on ne me méprenne pas. Loin de moi l'idée de critiquer le jeu d'Eggball qui a l'air très bon ou encore Ankama (même si là c'est trèèèès tentant). C'est juste que ça fait un peu Milthon du pauvre genre la présentation de Red is Dead dans la "Cité de la Peur". Secondo, David Cage en président du jury. Lui qui lors de la dernière cérémonie des Milthon en 2010 (j'y étais) disait à qui voulait bien l'entendre que les devs français partis au Québec fallait les rapatrier pour redonner ses lettres de noblesse au JV français. Puis qui en 2011 nous dit que Quantic va aller piocher du côté des crédits d'impôts au Québec (tiens bizarre) et là il se retrouve président de jury. Faut croire que le milieu a la mémoire courte !
Mais ce qui me choque surtout c'est de passer des Milthon => rien => Prix du jeu vidéo en 3 ans. On m'a reproché de pas aimer le jeu vidéo mais au contraire c'est parce que j'aime profondément ma passion que je me permets de critiquer ouvertement quelque chose qui me choque. Et oui je suis bien conscient que j'ai pas la science infuse mais pourquoi pas faire ce genre d'évènement en plus grand lors du PGW par exemple ? C'est compliqué, on est pas politiquement d'accord oui on sait. Mais à se tirer dans les pattes c'est le JV français dans sa globalité qui va en pâtir et je voudrai pas que ça arrive.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Mes plus grandes frustrations

Pour cette série de posts on va remuer des trucs qui sont bien bien enfouis mais il faut que ça sorte !

  

La frustration dont je me rappelle le mieux encore maintenant est : Wario Blast! sur Game Boy sorti en 1994. Pourtant c'est un bon clone de Bomberman (il est même dedans). Fun, entrainant, tout ce qu'on attend de ce jeu quoi ! Mais j'ai jamais réussi à le finir !!!!!!!!! Bloqué contre le dernier bosse dans sa dernière forme. Pourtant j'avais persévéré encore et encore et encore mais rien à faire j'ai du m'avouer vaincu. Pendant des années il m'a hanté, et il continue de me narguer sur l'étagère ! Un jour j'aurai ma revanche...

  

Vient ensuite un OVNI de la Super Nes et là mais au secours !!! Pac Man 2: The New Adventures. 1994 aussi. Mais je l'ai eu bien plus tard. Dans cette sorte de point'n click (dessin animé interactif comme le décrit la boîte) on dirige la main qui va donner des ordres à notre cher Pac Man qui va devoir réaliser différentes missions pour sa famille essentiellement (aller chercher du lait à la ferme, un ticket de funiculaire pour aller à la montagne et pour la toute dernière mission ramener la p***** de guitare de son fiston !). Mais j'ai jamais trouvé cette foutue guitare, j'ai retourné le jeu pendant des mois et des mois avec des mots de passe écrits partout chaque fois que je trouvais une nouvelle chose (seul système de sauvegarde dispo dans le jeu). Pour celui-ci j'ai abandonné, je veux dire les designers ont pas fait d'efforts quoi ! Un jeu pour gosses impossible à finir mais où avaient-ils la tête ?!? Je leur en parlerai quand je les verrai chez Namco...un jour !

Prochaine partie dédiée aux 32 bits et là y'a du boulot !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Game Design, collection en un mot : Passion

Par ACR Blog créé le 03/01/10 Mis à jour le 24/05/12 à 01h31

Une tranche de vie d'un game designer passionné en devenir.

Ajouter aux favoris

Édito

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur mon blog !

Le but de ce blog est de faire partager ma passion pour les jeux vidéo, le Game Design et vous présenter mes quelques  pièces de collection et mes différentes acquisitions.

Pour me présenter en quelques mots : je m'appelle Antoine, 25 ans au compteur, Game Designer (fini les études !), passionné de jeux vidéo bien sûr et surtout fan des podcasts Gameblog.fr.
Ma passion pour les jeux vidéo remonte à près de 20 ans en 1991. Mon genre de prédilection est le RPG plutôt japonais (quand j'avais le temps de jouer !) mais vous comprendrez en me lisant.

Merci de votre visite et n'hésitez pas à donner votre avis via les commentaires.

++

ACR

Archives

Favoris