Catégorie : Unnamed

Signaler
Unnamed

Passeport : OK

Billet : OK

Bonne humeur : Ready

Motivation : Maximum !

Ceux qui me connaissent savent déjà ce que je vais faire au pays des caribous, pour les autres je vous dirigerai vers mon blog spécial pour l'évènement. Un indice chez vous : ça concerne le jeu vidéo ! 
Plus que 2 jours à attendre j'ai trop hâte !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Unnamed

Hello à tous ! Pour rester dans le sujet de la semaine et celui du podcast de ce mercredi, je vais partager mon expérience de traducteur "localisateur". 

C'est pas si vieux parce que c'était l'année dernière et j'ai donc eu l'occasion de travailler pour une entreprise dans la localisation de jeu vidéo. Comme le dit très bien Fred dans le podcast que je vous encourage à regarder ici si le sujet vous intéresse, c'est un métier passionnant mais pas encore assez considéré par les développeurs et les éditeurs (je parle en général car il y a toujours des exceptions).
Juste pour préciser parce que je crois pas que ça ait été dit dans le podcast, le boulot du traducteur ne se limite pas seulement au contenu textuel ou sonore s'il y en a. Il y a aussi tous les manuels avec une terminologie ultra précise des différents constructeurs. Par exemple : sur XBOX on dit "bouton A" et sur PS3 "touche X" et ça c'est juste sur-relou parce qu'on a vite fait de s'emmêler les pinceaux ! Puis pour terminer il y a aussi tous les textes marketing qui vont des affiches publicitaires, au contenu d'une version collector (Risen c'est moi :D) et autres descriptions sur le PSN ou le XBLA.
De même dans l'entreprise où j'étais il y avait 3 étapes dans le boulot : la traduction, la relecture, et le final check. Pour des gros projets, une personne pour chaque tâche, pour des petits (genre quelques cellules sous excel) 2 personnes en tout pour éviter les coquilles.

La problématique de contexte est toujours tellement présente en plus ! C'est quand même fou de voir qu'à une époque où on peut communiquer avec tout et n'importe quoi notamment le net c'est ce même truc qui empêche les développeurs de livrer des infos cruciales au risque de gâcher une traduction.

Mais ça reste un challenge passionnant et un métier très formateur sur les différentes cultures. J'ai pu travailler sur vraiment beaucoup de jeux notamment les jeux de Disney Interactive comme Hannah Montana, Jonas, La princesse et la Grenouille. Mais pour un autre jeu, G-Force pour ne pas le nommer, ils ont été particulièrement sympa de nous livrer le GDD (Game Design Document) pour nous donner du contexte et qu'on ait les meilleures armes en main pour livrer la meilleure traduction possible. Pour le game designer que je suis c'était une véritable aubaine !

Mon plus gros travail et aussi le plus complexe restera Empire Total War avec ses 350 000 mots. Mais si c'était encore que ça. Je pense que Fred a du avoir le même souci sur RDR, c'est l'époque dans laquelle se passe le jeu. Parce que les formations militaires au XVIIIème siècle, merci ! Heureusement j'étais pas tout seul pour ça, j'y serai encore sinon...

Ma fierté perso restera la traduction en entier et en solo de Cursed Mountain sur Wii. Mais c'est aussi ma plus grande frustration parce que mes collègues sont dans le manuel et même pas moi ! Scandaleux :P D'ailleurs pour le coup on avait toutes les animatiques du jeux pour encore une fois avoir du contexte. 

Le seul désavantage de ce boulot c'est que tu te spoil la moitié des jeux vu que c'est toi qui traduit l'histoire !!! Pour Cursed Mountain notamment c'était d'autant plus frustrant !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Unnamed

Hier soir j'ai eu la chance d'être invité à ma 2ème soirée avec l'association MO5.com dans leurs locaux.


Entre autres réjouissances, j'ai pu admirer et tester différentes bornes (OutRun, la borne Hard Drivin' et son fantôme qui tourne le volant indéfiniment) et d'ailleurs finir Snow Bros. Nick & Tom avec mon pote Vincent et on s'en rappellera.


C'était surtout l'occasion pour moi de revoir Florent Gorges et Sébastien Mirc, de rencontrer Marc Pétronille (le trio fondateur de Pix'n Love au complet) et de leur demander une petite dédicace. Et j'en ai profité pour mettre à contribution AHL aussi qui nous a fait l'honneur de sa présence.

Un moment mageek à refaire dès que possible (sans ampoule au pied cette fois :/ ) Encore merci à tous !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Game Design, collection en un mot : Passion

Par ACR Blog créé le 03/01/10 Mis à jour le 24/05/12 à 01h31

Une tranche de vie d'un game designer passionné en devenir.

Ajouter aux favoris

Édito

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur mon blog !

Le but de ce blog est de faire partager ma passion pour les jeux vidéo, le Game Design et vous présenter mes quelques  pièces de collection et mes différentes acquisitions.

Pour me présenter en quelques mots : je m'appelle Antoine, 25 ans au compteur, Game Designer (fini les études !), passionné de jeux vidéo bien sûr et surtout fan des podcasts Gameblog.fr.
Ma passion pour les jeux vidéo remonte à près de 20 ans en 1991. Mon genre de prédilection est le RPG plutôt japonais (quand j'avais le temps de jouer !) mais vous comprendrez en me lisant.

Merci de votre visite et n'hésitez pas à donner votre avis via les commentaires.

++

ACR

Archives

Favoris