Green Hill Memories

Par Acksell Blog créé le 24/01/10 Mis à jour le 15/02/15 à 17h12

Vous trouverez ici des sommaires vous permettant de trouver un article que vous auriez manqué sur la page Facebook que j'anime avec mes comparses DGJX et Géo. Du jeu vidéo, presque que du jeu vidéo, et sous toutes les formes possible et imaginables :)

Ajouter aux favoris
Green Hill Memories

Catégorie : Lectures

Signaler
Lectures

Alors, ça, on l'aura attendu celui-là ! A tel point que certains ont même peut-être cru qu'il ne sortirait finalement jamais. Ou encore que ça finirait en eau de boudin à la Duke Nukem Forever...

Que nenni, le bébé est bien né, il pèse lourd, et est de taille peu commune. Mais contrairement à la plupart des bébés, celui-ci est beau. Et c'est un tout jeune papa qui l'écrit, c'est dire. Je n'ai pas encore vu l'édition simple de mes yeux, mais l'édition collector possède un charme indéniable. La dorure (même si son éventuelle altération sur le long terme m'effraie un peu) présente sur la couverture avant et arrière, et même sur la tranche, claque grave !

    

Vous allez alors vous dire un truc du style : "oui, mais toi, forcément, en étant fan de Sonic (en apellant avec une prétention immonde ton blog THE Green Hill Zone Collection), t'es forcément partisan, tu fermes les yeux sur tout et tu achètes aveuglement".

Oui ! Enfin non ! Enfin pas complètement ^^

Bon, certes, si j'ajoute à ça les photos de ma collection qui parsèment cet article et le fait que j'ai eu le grand, que dis-je, l'immense honneur de recevoir l'exemplaire numéro 0001 / 2000, vous aller me prendre pour une groopie, et vous n'auriez pas forcément tort. Mais lisez cet article jusqu'à la fin, et vous devriez vous rendre compte qu'être fan absolu, à la fois de Sonic, mais aussi de Pix'n Love, ce n'est pas incompatible avec un avis mesuré, et surtout, plein de bon sens.

Après des mois et des mois d'attente, j'ai donc finis par recevoir mon colis il y a un peu plus d'une semaine. Ce colis contenait aussi la Bible Amiga, elle aussi en version collector et numérotée, mais vous imaginez sans peine que je l'ai vite mise de côté pour pouvoir admirer le précieux ! La couverture, malgré l'effet doré, fait très sobre puisqu'il n'y a pour ainsi dire aucune inscription comme celles que l'ont peu voir classiquement sur n'importe quel bouquin. Pas de prix, pas de code à barres, rien. C'est classe, point. Mais on est tout de suite alerté par la relative fragilité de l'ensemble car le revètement un peu velour et la dorure "marque" très vite. On comprend maintenant pourquoi la Pix Team a mis des gants (au sens propre) pour réaliser les envois ! Un ouvrage à ne pas mettre entre toutes les mains !

Puis arrive le premier feuilletage. Et c'est là qu'au risque d'en choquer certains, je vais vous avouer une chose : j'ai été limite déçu. Déçu pour quoi ? Parce que j'avais tellement attendu ce bouquin, j'avais placé la barre tellement haute qu'il a suffit que ce soit un tout petit peu moins bien que ce à quoi je m'attendais pour que je sois déçu. En parcourant les divers chapitres, je note par exemple que certains jeux sont survolés, que des visuels de jaquettes sont manquants, que d'immondes bouses (le premier Sonic HD par exemple) sont présentées sans aucun esprit critique. Vous vous souvenez ce que je disais plus haut ? Objetivité ? Nous y voilà. Je constate aussi qu'une grande place est laissée à des artworks de personnages non pas secondaires, mais anodins.

   

Si Seb, Marc et les autres Pix Men & Women me lisent, ils risquent de ne pas apprécier. J'en ai bien conscience, mais cet article n'est pas fini et je leur fait confiance pour prendre tout ceci avec philosophie. Je n'ai de toute façon pas le droit de masquer quoi que ce soit au regard de la responsabilité qu'il m'ont confiée en m'attribuant le n° 0001.

Mais est ensuite venu le temps de la reflexion. Nous sommes à priori 2000 à avoir commandé cette version collector. 2000 dingues, 2000 fans, 2000 inconditionnels, 2000 historiens du hérisson bleu. Je suis persuadé que d'autres ont eu le même ressenti que moi et j'en ai d'ailleurs eu la preuve suite à l'affaire des commentaires publiés sur la page Amazon de l'ouvrage. A l'annonce de ce livre, nous nous sommes tous dis qu'il s'agissait d'un ouvrage fait par des fans, pour des fans. Certes, mais pas seulement. Cet ouvrage est aussi, à mon sens, un formidable moyen de faire découvrir Sonic à celles et ceux qui ne le connaissent pas. C'est aussi en quelque sorte un moyen de réhabiliter Sonic, lequel a vécu une période plus que trouble avec toutes ces bouses 3D apparues au fil du temps. Et à ce titre, cet ouvrage est tout simplement exceptionnel car il est unique au monde.

Rendez-vous compte, même les Portuguais sont en train de faire une pétition pour qu'il soit traduit dans leur langue ! La planète entière nous envie les ouvrages qui sortent des éditions  Pix'n Love . Qu'on se le dise ! Certains nous envie tellement qu'ils vont jusqu'à faire des t-shirt aux couleurs des ouvrages Pix'n Love ou Omake Books !

   

Les principales critiques émises (dont celle que j'ai pu faire d'emblée) sont principalement au niveau de l'absence d'informations inédites, du côté catalogue, ou encore de l'absence de regard critique. Tout ceci est recevable. Mais on ne peut bien entendu pas se limiter à ça. Ce serait un immense manque de respect envers le travail fourni. N'oublions pas que  Pix'n Love  n'est pas une multinationale aux reins solides. N'oublions pas que Pix'n Love vit pour ainsi dire au quotidien en flux tendu, et que chaque ouvrage sert plus ou moins à financer le suivant. N'oublions pas... Non, je ne vais en mettre 16 de suite ^^

Donc oui, cette ouvrage est remarquable car il compile une mine d'information que beaucoup d'entre nous connaissions certes déjà. Mais en même temps, a quoi devions nous nous attendre. A ce qu'ils inventent des choses ? Je connais Sonic sur le bout des doigts (et encore, j'ai appris deux ou trois bricoles). Et il aurait fallu que je m'attende à avoir 300 pages d'inédit ? Il s'agit d'un ouvrage officiel. J'aurait du m'attendre à ce que Sega laisse les redacteurs écrire que Sonic Free Riders, c'est de la merde en branche ? Si certains s'attendaient à avoir une analyse décortiqué un peu à la manière de ce que propose Icare, ils se sont trompés et ce n'est pas plus mal car un tel sujet ne s'y prétait de toute façon pas.

J'arrive au bout de mon raisonnement. Et il est maintenant aisé de conclure. Il y a deux catégories de gens sur cette planète. Ceux qui comme moi connaissent Sonic presque sur le bout des doigts, mais veulent acquérir un magnifique ouvrage, ce qui leur permet en plus de soutenir une petite (et ce n'est pas péjoratif) maison d'édition. Et puis il y a ceux qui ne connaissent pas Sonic, et ceux-là se doivent de se procurer cet ouvrage car il y apprendront un nombre considérable de chose et apprendront à connaître cette petite boule de piquant bleu. Quelque soit votre camp, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

A bon entendeur.

Voir aussi

Groupes : 
Sonic
Ajouter à mes favoris Commenter (20)

Édito

Archives

Favoris

× Publicit&eacut