Green Hill Memories

Par Acksell Blog créé le 24/01/10 Mis à jour le 15/02/15 à 17h12

Vous trouverez ici des sommaires vous permettant de trouver un article que vous auriez manqué sur la page Facebook que j'anime avec mes comparses DGJX et Géo. Du jeu vidéo, presque que du jeu vidéo, et sous toutes les formes possible et imaginables :)

Ajouter aux favoris
Green Hill Memories

Catégorie : Critiques

Signaler
Critiques

Support : Mega Drive - Version : Américaine - Genre : Plateforme - Développeurs : Disney Interactive Studios - Sorti en 1995

Non, je ne vous parlerai par de l'E3, certains le faisant bien mieux que moi ! Je vais vous parler aujourd'hui d'un jeu, que je pense, vous ne connaissez pas ! Je m'emporte ? Je ne pense pas car d'une part, Gargoyles n'est sorti qu'aux Etats-Unis, d'autre part il n'y est pas sorti en grande quantité, et pour finir, il n'a pas bénéficié des feux de la médiatisation ! Alors si en plus je vous qu'on ne le trouve même pas dans la base de données de Gameblog !

Beaucoup d'adaptations de dessins animés sont sorties à cette époque et la plupart étaient de qualité. On se souvient sans peine d'Aladdin, du Roi Lion, de Pinocchio, de Pocahontas et j'en passe. Gargoyles est de ceux là !

Il s'agit bien entendu d'un "banal" jeu de plate forme comme on en a vu des millions (et je pèse mes mots...) durant l'ère 16 bits.

          

Pour tout vous dire, j'ai découvert ce jeu par hasard, en flanant sur eBay. J'ai été attiré par le packaging (voir les photos qui parsèment cet article) et vu son petit prix, je me le suis procuré. Quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai glissé la cartouche dans la fente (...) de ma Genesis 3 ! C'est bien simple, Gargoyles est un des plus beau jeu Mega Drive auquel j'ai pu joué ! L'animation de Goliath, le personnage principal, est tout bonnement hallucinante !

Alors, certes, les graphismes sont fabuleux, ultra détaillés et tout et tout, mais ça reste quand même super sombre ! Et c'est un peu dommage. C'est ce qui lui empêche d'être plus agréable à l'oeil qu'un Flink par exemple. En même temps, je n'ai pas eut le courage d'aller jusqu'au bout du jeu donc peut être que ça s'éclairci dans les derniers niveaux...

Et ça m'amène à vous parler du gros point noir du jeu, à mon sens. Car attention, si vous souhaitez le finir dans sa version cartouche, il va falloir vous armer de patience et de courage... Car ce Gargoyles ne présente AUCUN système de sauvegarde! Pas de pile pour enregistrer sa partie et pas de système de mot de passe non plus ! Certes, les mots de passe, c'est pourri. Mais là, clairement, ça aurait été plus qu'utile... Bref, quand vous saurez qu'il faut une bonne vingtaine de minute pour terminer le premier niveau et qu'il doit y en avoir une bonne tripoté derrière, les adeptes des sessions de jeu courtes peuvent passer leur chemin...

Bon, j'ai précisé que cela n'était valable que si vous souhaitiez le faire dans sa version Mega Drive... Car avec les émulateurs et leur sauvegarde faciles, le jeu s'en retrouve beaucou plus accessible.

Parlons rapidement du coté action du jeu, car quand je dis que Goliath est bien animé, c'est d'autant plus agréable que sa palette de mouvements est immense. Pour vous défaire des vos ennemies, vous aurez accès à pas mal de coup différents. Notre héros peut réaliser des enchainements de coups (tout le temps le même par contre...), peut foncer et faire une roulade destructrice, peut faire un double saut et retomber toutes griffes devant, etc...

Vous l'aurez compris, Gargoyles est un très bon petit jeu de plateforme, bien réalisé, assez varié dans son gameplay, mais il perd (un tout petit peu) de son charme en raison de l'absence difficilement justifiable de système de sauvagarde. Franchement, même en 1995, c'était abusé. Alors de nos jours...

Mon verdict :     

Précédemment dans la Green Hill Zone Collection :

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Critiques

Support : XBox 360 - Version : Européenne - Genre : Add-on pas rally d'un jeu de rally - Développeurs : Codemasters - Sorti en 2012

Forcément, avec un tel titre, vous imaginez assez facilement que je ne vais pas faire que des éloges de ce jeu. En effet ! Dirt Showdown, c'est quoi ? Un jeu un peu batard, le cul entre deux chaises. C'est un peu le François Bayrou du jeu de caisse : il ne sait pas trop ce qu'il veut.

A la base, le premier Dirt, dont le titre complet était Colin McRae Dirt, était la suite de la célèbre série de jeu de Rally. Puis vint Colin McRae Dirt 2, dans la droite lignée du précédent. C'est l'année dernière que tout commença à foutre le camp. Le nouvel épisode ne faisait plus aucune référence à l'illustre écossais, décédé tragiquement il y a quelques années, et était simplement nommé Dirt 3. Qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit, Dirt 3 est un excellent jeu. Mais attention, ce n'est plus complètement un jeu de Rally. On y trouve aussi par exemple du Gymkhana, cette discipline qui consiste à réaliser des figures spécifiques comme des dérapages, des "donuts", etc...

Puis vint l'annonce de Dirt Showdown... Et là, c'est clair, y'a plus de Rally du tout ! On pourrait considérer ça comme un spin off, certes. Moi j'appel ça une skin. Le moteur graphique est le même, certains circuits sont les mêmes, et Codemasters a même été jusqu'à proposer rigoureusement les mêmes épreuves de Gymkhana que dans Dirt 3 dans un mode dédié. Si c'est pas du foutage de gueule ça... Ou du remplissage, au choix.

   

Un spin off ? Oui, bon, avec tous ses modes de jeux, c'est un peu à ça que ça ressemble finalement. On a du Rampage, qui n'est finalement qu'une sorte de Destruction Derby sans le fun. On a du 8 Ball, circuits proposant de multiples intersections, assurant de nombreuses "rencontres" avec d'autres véhicules. Le Race Off, simple course. Le désormais classique Eliminator, où vous devez vous arranger pour ne pas finir dernier de chaque tronçon, sous peine d'élimination. Le Domination, où vous devez là dominer, c'est à dire faire le meilleur temps, sur chaque tronçon. Et encore d'autres modes de jeux mais il ne me paraît pas utile de tous les lister.

    

Ce qui est gênant, malgré la relative diversité de l'ensemble, c'est qu'on s'ennuie quand même très vite. La faute à un fun quasi absent. Pour un jeu censé être spectaculaire et proposer du crash à tout va, reconnaissez que c'est embêtant. Vouloir faire autre chose qu'un jeu de Rally est tout à fait légitime. Mais on est malgré tout à des années lumières d'un Burnout ! La conduite est molle et les impacts manquent de violence, un comble. Et le jeu a en plus le culot de ne proposer que deux vues : troisième personne, derrière la voiture, et capot, avec un rendu assez crado... Pas de vue parre-choc que j'aime bien, et pas de vue cockpit pour les aficionados...

    

Le bilan commence à être lourd, non ? Alors ajoutez à cela une ambiance sonore au mieux quelconque, au pire saoulante, une I.A. Mario Kartesque fatiguante (vos adversaires vous attendent quand vous êtes derrière, vous collent au cul quand vous êtes devant) et un contenu finalement assez radin (la carrière solo se termine en 6 à 7h maximum) et vous admettrez que même si nous ne sommes pas en face d'un mauvais jeu, y'a quand même de quoi être franchement déçu.

Mon verdict :     

Bon, c'est bien joli toutes ces jaquettes, mais une petite vidéo de gameplay devrait vous donner un meilleur aperçu ! Enjoy... Enfin, faut voir quoi...

Précédemment dans la Green Hill Zone Collection :

Voir aussi

Jeux : 
DiRT Showdown
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Critiques

Support : Mega Drive - Version : Homebrew - Genre : Sonic en freestyle - Développeurs : Megamix Team - Sorti au 21ème siècle

Je vous propose aujourd'hui un article que j'avais déjà publié sur mon ancien blog, et à côté duquel un grand nombre d'entre vous était forcément passé ! Je ferai sans doute de même pour les articles les plus intéressants et les moins obsolètes que j'avais pu écrire, car autant tout cetraliser au même endroit, non ?

Ça y est, j'ai moi aussi finis par craquer et ai passé une commande à Kogami. Bon, forcément, ce n'est qu'un jeu Mega Drive, donc ça claque un peu moins que ce qu'on a pu voir sur les blogs de Dantaro (ici ou ) et de GreatTeacherOni (ici ou ). Difficile de se rendre compte du travail de Kogami sur un jeu Mega Drive, le résultat étant moins impressionnant que pour un jeu Super Nintendo où il faut entièrement faire la boîte du jeu, et parfois la notice. Ici, il s'agit juste d'une jaquette et du stickers sur la cartouche, c'est joli, mais moins impressionnant.

Un jeu Mega Drive donc, mais pas n'importe quoi non plus puisqu'il s'agit d'un Sonic, jamais sorti bien évidement ! Moi aussi je peux jouer à des hacks, mais je le fais sur le support d'origine. Et pour du hack, c'est du hack ! Pour ce Sonic Megamix, les développeurs (si toutefois on peut les appeler comme ça) se sont lâchés. Je vous laisse imaginer mon état lorsque j'ai fébrilement inséré la cartouche dans la Mega Drive prête à l'emploi qui attendait bien sagement, branchée au téléviseur, dans la salle de jeu. Car oui, dans la Green Hill Zone Collection, la plupart des consoles sont facilement accessibles. Pas besoin d'aller chercher un câble à la cave, ou encore de sortir péniblement la console de sa boîte plein de poussière.

La base de ce Sonic Megamix est certes celle de Sonic the Hedgehog premier du nom dans sa version Mega Drive (mais pas seulement si j'en crois les captures d'écran que j'ai trouvé sur le net), mais le titre est méconnaissable ! Les niveaux ont été renommés (Green Hill est devenu Sunset HillMarble est devenu Dark Fortress, etc...). La palette de couleur a été nuancée. L'aspect musical est un véritable best of tout épisode confondu. On y croise des musique venant de Sonic 3D : Flikies' Island, de Sonic 2, de Sonic 3 et d'autres même des épisodes Master System. Un régal pour les oreilles même s'il faut bien reconnaître que ça fait bizarre. Niveau éléments de gameplay, ça n'a plus non plus grand-chose à voir avec l'orignal. Sega nous ventait la vitesse de Sonic déjà à l'époque, et là, ça décoiffe clairement. Sonic récupère tout plein de choses qu'il ne savait pourtant pas faire à l'époque : Spin Dash et Homing Attack en tête (même si le feeling est un peu particulier). De même, en plus du bouclier d'origine, on trouve les boucliers de feu et électrique venant de Sonic 3. Mais le point le plus important, c'est le level design. Là ou le Sonic Fan Remix (LE buzz d'il y a quelques mois) fait dans l'orgie graphique, au détriment, comme l'a très bien fait remarquer BigBossFF, du gameplay et de la visibilité, ce Sonic Megamix reste sobre, mais le level design est quand à lui particulièrement excentrique ! Suffit de regarder la petite démo qui se lance si on n'appuie pas sur Start à l'écran titre pour se rendre compte qu'avec un peu de maîtrise, ça peut aller très, très vite !

La Megamix Team s'est aussi permis de modifier l'animation du hérisson transgénique en récupérant certaines phases d'autres épisodes. Faites-lui prendre un ressort à la verticale et vous aller le voir tournoyer sur lui-même. Faites-lui prendre une vitesse folle et ses jambe décriront alors le signe de l'infini (le 8 à l'horizontale) pour vous signifier la vitesse folle qu'il atteint. Et puis tant qu'à faire, quelque bugs ont également été corrigés, comme le bug des pics où vous vous retrouviez à perdre vos précieux rings, mais plutôt que de devenir temporairement invincible pour vous en remettre, vous retombiez sur d'autres pics et décédiez lamentablement. Ce bug est donc corrigé, mais pour les puristes, vous pouvez le réactiver dans les préférences ! Un excellent point, et qui montre à quelle point ce hack dégouline de passion.

Alors évidement, y'a quelques bugs qui traînent, et des problème d'affichage parfois car à trop vouloir en faire sur le level design, notre pauvre Mega Drive se retrouve a bien galérer pour tout afficher ! Mais quand on sait qu'en plus de toute les "nouveautés" proposées, il est aussi possible de sélectionner d'autres personnages que Sonic, comme par exemple Shadow, c'est véritablement un beau cadeau qui est fait au fan. Je vous laisse avec un petite vidéo, et je retourne y jouer !

Mon verdict :     

Voir aussi

Groupes : 
Sonic
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Critiques

Support : XBox 360 - Version : Européenne - Genre : Skin trop cher - Développeurs : EA Sports - Sorti en 2012

Aller, on commence à reprendre de bonnes habitudes !

A à peine un mois du début de l'Euro 2012, quoi de mieux qu'une petite critique du récent add-on sorti pour Fifa 12 : Euro 2012 ?

Premier constat, cett add-on est (très) cher, sans doute beaucoup trop cher. Voilà, c'est dit ! 1800 MSP, qui, si vous savez où acheter vos MSP (ici par exemple), représentent environ 16€, c'est beaucoup trop pour à peine plus qu'une skin.

Commençons par un point sur lequel j'ai encore du mal à me prononcer : les ajustements de gameplay. Même si à priori il n'aurait pas dû y en avoir, j'ai comme l'impression que les arbitres sont beaucoup moins indulgents qu'avant. Je n'ai pas tendance à jouer comme un porc et à tacler dans tous les sens et pourtant, j'ai cru déceler une recrudescence de penalty, pas tout le temps contre moi qui plus est. J'attends vos retours sur ce point précis si vous avez joué à Fifa 12 depuis la dernière update de 12 Mo, et ce même si vous n'avez pas téléchargé l'add-on. Car logiquement, le gameplay doit être rigoureusement le même que vous jouiez à Fifa 12 ou à Euro 2012.

Que dire, pour en revenir à l'add-on en lui-même, de l'impossibilité d'utiliser les nouvelles équipes directement dans Fifa 12 ? Certains diront qu'on s'en fout et que finalement ce n'est pas plus mal car ça permet d'avoir 2 versions différentes de la même équipe. Mouais. Admettons. Sauf qu'il y a un os. L'add-on Euro 2012 ne propose qu'un seul et unique mode de jeu en ligne : L'Euro 2012 en ligne. Même principe que pour Coupe du Monde 2010 à l'époque : on vous choisi un adversaire au hasard et on vous pond un classement un peu bidon pour savoir si au bout des 3 matches vous avez le droit de passer en 1/4 (1/8 pour la coupe du monde). Sympa sans plus. Mais ça signifie surtout qu'il n'y a pas de match making ! Donc si je veux faire un Kazakstan / Macédoine avec un copain, je peux me brosser. Tout simplement impardonnable ! J'ai volontairement choisi un exemple farfelu mais vous aurez compris qu'il est de même impossible de jouer avec les effectifs à jour de vos équipes favorites, un comble.

Ajoutez à cela l'absence de la phase éliminatoire, remplacée par un mode expédition inintéressant au possible et à la durée de vie prolongée artificiellement de façon tout à fait honteuse, et vous vous retrouvez avec un add-on plus que dispensable, surtout au prix auquel il est proposé.

Nombreux étaient ceux disant qu'Electronic Arts avait eu une riche idée en proposant un add-on plutôt qu'un jeu complet à tarif ultra prohibitif comme ça avait pu être le cas pour Coupe du Monde 2010, vendu 70€ et baissé en catastrophe à peine un mois après la sortie. Mouais, une fois de plus. Alors certes, l'investissement pour le joueur est bien moindre. Mais quand on voit ce qu'il récupère, à savoir une skin (et donc pas de nouveautés de gameplay), incomplète qui plus est, ça frise l'arnaque. Et puis, contrairement à un jeu "boîte", impossible de revendre cet add-on quand vous n'y jouerez plus... Bilan plus que mitigé donc.

Au niveau de mon expérience de jeu, le bilan est la aussi plus que mitigé, même si Electronic Arts n'y est là pas pour grand chose. J'ai du faire un petite cinquantaine de matches en ligne et dans 90% des cas, le match se terminait soit par une défaite pour moi (je me débrouille, mais je perds quand même régulièrement, vu les nombreuses stars qui se balladent sur le mode en ligne), soit par un "rage quit" parce que le gars perd 3-0 au bout de 20 minutes... C'est vraiment navrant quoi... Il m'est arrivé de perdre un match 10 (oui 10) à 0. Je vous rassure, ça ne m'est arrivé qu'une seule fois. Bon, pas de bol, le gars jouait avec la... Belgique ^^ Quoi qu'il en soit, j'ai finit le match et je lui ai même envoyé un message ensuite pour le féliciter ! Ce mec jouait d'ailleurs véritablement comme un dieu. Et ce même si je pense que la Belgique est légèrement surcôté avec ses 4,5 étoiles, mais c'est un autre débat !

Autre élément agaçant : soit il n'y a que des anglais sur l'add-on, soit tout le monde veut jouer avec l'Angleterre ! 60 à 70% de mes matches se sont déroulés contre l'Angleterre ! Alors quand vous rencontrez l'Angleterre en 1/4, puis en 1/2, puis en finale, ça rend le truc vachement crédible ^^ Et quand on se rend compte que derrière, les autres matches étaient contre soit l'Espagne, soit les Pays-Bas, ça vous montre à quel point les plaisirs étaient variés...

Voilà, je pense que vous avez bien cerné ma façon de voir cet add-on sur lequel j'ai pourtant passé beaucoup de temps (une quinzaine d'heure au bas mot). Faut vraiment être fan de Fifa 12 pour ne pas passer son chemin !

Mon verdict : 

P.S. : Je vous glisse ma petite banière de fin d'article, plus humoritique qu'autre chose et à prendre clairement au second degré ;)

Voir aussi

Jeux : 
FIFA 12
Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Édito

Archives

Favoris