Blog d'un cochon aviateur au nom hybride

Blog d'un cochon aviateur au nom hybride

Par Vicporc Blog créé le 29/04/12 Mis à jour le 31/12/14 à 16h33

Ajouter aux favoris
Signaler
L'art japonais (Art)

J'ai tellement rien trouvé au niveau des images que pour ne pas vous proposer que du texte, j'ai du piocher dans des articles a venir (Gutai par exemple), vu que la plupart des artistes dont je parle deviendront de très grands artistes après la guerre.. Désolé...

 

Le 22 novembre 1945, le Haut Commandement de l'armée alliée annonça, par une missive, qu'il réquisitionnait l'artiste Fujita Tsuguji pour, je cite, "servir d'expert à la section des artistes de guerre, dans la perspective d'un projet visant à rassembler et interprêter une selection représentative des oeuvres de guerre." Plus de cent cinquantes tableaux furent récoltés, allant de 1937 à 1945. Embarqués en juillet 1951 pour les USA, il ne furent rendus au Japon qu'en 1970.

Alors, pourquoi est ce que j'introduis cet article (Waldo, pas d'interpretations salasses), avec cet exemple? Tout d'abord, parce que es oeuvres de guerre embarassent ceux qui en ont la responsabilité, car ils ne savent pas comment les traiter. Mais aussi parce qu'elles témoignent du fait que malgré le nombre colossal de publications traitant du japon durant la seconde guerre mondiale, l'art est presque toujours oublié, la plupart des oeuvres étant des commandes de l'armée. Preuve de cette ignorance, j'ai terriblement galéré pour vous trouver des images.

Fukuzawa Ichiro

Yoshihara Jiro

L'art de cette epoque va se diviser en deux courants majeurs: le néo classicisme et le réalisme violent, à la manière de ce qui se passe dans les mouvements artistiques italiens, allemands et français. Parlons maintenant de censure. Jusqu'en 1937, les cibles de a police japonaise étaient les sectes shintoistes et les groupes communistes. Ces derniers n'ayant presque plus aucune influence en 1940, la police décida de se consacrer aux arts, afin que ceux ci soit englobés dans "un système de protection nationale de la parole et de l'écrit". Les arts plastiques furent le moins touchés par cette censure, contrairement au cinéma, à la, littérature et au théatre, plus populaires.

En mai 1939, par exemple, fut institué un contrôle en amont de tous les scénarios, nouvelles et reportages cinématographiques, tandis que tous les films américains étaient interdits. Le 10 mars 1941, la loi sur le maintient de l'ordre public fut révisée en touchant plus précisement toutes les categories artistiques. Et le 5 avril 1941, Fukuzawa Ichiro et Takuchi Shuzo furent arretés pour une détention qui dura 7 mois. La police fit des descentes dans les ateliers, confisqua des oeuvres et de nombreux peintres réorientèrent leur pratique. Le 23 janvier 1944, la Commission japonaise de controle des beaux arts et des beaux arts appliqués publia une liste de 1020 artistes autorisés a recevoir des fournitures. Malgré toute cette censure, un marge de liberté existait, infime mais bien présente. Yoshihara Jiro (Fondateur de Gutai, mais on en reparlera plus tard), Yamaguchi Takeo et Murai Masanari par exemple arriverent a exposer jusque dans les derniers mois de la guerre. Un mouvement fut même crée, Shinjin Gakai (Cercle pictural de l'homme nouveau), par Mutsumoto Shunsuke, Ai-Mitsu et Inoue Chozaburo

Yamaguchi Takeo

Viens ensuite le thème de la mobilisation des artistes durant la guerre, qui s'exprime a travers deux types d'organistations: les associations artistiques des armées et l'Association du soutien au trône (Yokusan-kai). Au départ, les associations des armées n'étaient pas directement controlées par cette dernière, mais plus soutenues. Une des premières fut fondée par Ishii Hakutei en 1937, et s'appelai l'association des Beaux Arts de l'Ocean, avec pour but de soutenir les efforts de la marine. L'année suivante, ce fut au tour de l'Association des peintres sous les drapeaux de l'armée de terre;du grand japon d'être fondée par Tsuruta Goro, Mukai Junkichi et Hasegawa Haruko.

L'armée ne commença a créer ses propres associations artistiques qu'en 1939 (d'après les modèles allemands, comme Propaganda Kompanien), la plus grande étant l'association des beaux arts de l'armée de terre, comptant plus de deux cents artistes, le plus célebre étant Fujishima Takeji. Les artistes étaient envoyés en mission sur le front en collaboration avec les services d'informations, et organisaient des expositions, avec le soutien de la presse et des grands magasins.

 

La suite dans 2 semaines ;)

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Waldotarie
Signaler
Waldotarie
C'est beaucoup moins drôle. Et puis dès que je vois écrit "seconde guerre mondiale", mon cerveau se met en veille. C'est les dégâts collatéraux de 10 ans de Théma Arte.
_Mrrockpsy95_
Signaler
_Mrrockpsy95_
WECH TU PEUX FAIRE DES COMMENTAIRES SUR L'ARTICLE AU LIEU DE CRITIQUER MON ORTHOGRAPHE è_é
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Ça s'écrit "salace".

Édito

Toi qui entre ici, abandonne tout espoir. Tu rentres dans le domaine d'un cochon aviateur au nom hybride, dont le pseudo a été crée par l'esprit de la diabolique Metyst. On y parle de jeux flashs, de jeux indépendants, de jeux plus connus, ou pas. On y parle d'art, japonais, chinois, ou international. On y parle parfois de musique, et aussi de grosses conneries. A tes risques et périls, lecteur.

Avatar par Zachula

____

 

____

ORIGINAL SOUND BLOGGERS, podcast sur les musiques de jeu vidéo animé par Poulpyblast, Onink et moi-même. (Et parfois, on a des invités qui transmettent une classe colossale par la voix. Si si.)

Egalement disponible sur Itunes dans la catégorie Podcast > Jeux et Hobbies > Jeu video

_____

Anfawards 2013

 

Krystaward 2013 du "Meilleur Hipster" et "Meilleur faux départ" :3

Archives

Favoris