Blog d'un cochon aviateur au nom hybride

Blog d'un cochon aviateur au nom hybride

Par Vicporc Blog créé le 29/04/12 Mis à jour le 31/12/14 à 16h33

Ajouter aux favoris
Signaler
L'art Chinois (Art)

Yan Pei Ming est né à Shangai. C'est un artiste au passé trouble, comme beaucoups d'artistes chinois, et cela va forcément se ressentir dans son oeuvre, ici, ses peintures. Nous sommes au début de la révolution culturelle, Shangai est une ville dynamique, son père travaille dans un abatoir en banlieue. La ville est un fantastique melting pot, les portes sont toujours ouvertes, les gens se rencontrent. Ming rencontre un docker qui peint des portraits de Mao. C'est le déclic.

La révolution culturelle, et la censure, bat son plein, et arrivent les horreurs et les déportations. Mais Ming, lui, en dit ceci: 

"J'étais tout petit. Je l'ai vécue, vraiment, extraordinnairement bien. Un souvenir: A coté de chez nous, il y avait une famille assez bourgeoise, avec une belle maison au toit rouge, une toute petite cour et un jardin. C'était minuscule, mais à l'époque, cela nous faisait rêver. Nous, nous en étions exclus par des barbelés. Un jour, les gardes rouges se sont tout approprié. Nous avons pu entrer, enfin! Nous ne pensions pas à la douleur des autres, nous étions ravis. "

Ming se met à peindre. A faire des copies. Et son talent est vite reconnu. Il reproduit des tracts, des affiches de propagande. Il fonde tout seul ses ateliers de peintures, devient peintre de propagande, réalise de grandes représentations de Mao dans des écoles, des usines. Mais en rouge, toujours en rouge. Logique. Le rouge, c'est la peinture combative, la peinture dynamique. La couleur nationale aussi, celle du communisme. Sa première peinture en noire et blanc sera en 1976, à la mort de Mao. Et si la scène artistique pékinoise va exploser à cette date, à Shangai, il ne se passe rien. 

 

 

Ming part pour Paris en 1980. Il à vingt ans. Timide, paralysé, il ne parle jamais, la peinture devient donc un moyen d'exterioriser. Eh oui, en peinture, la matière devient langage. Et cette arrivée en France est plus que boulversante, tant les deux sociétés et surtout les visions du monde sont opposées. Mais il va renconter un artiste qui va énormément l'aider, Bertrand Lavier. Ming va peu à peu grimper les échellons. Et va exposer dans les plus grands lieux (biennale de Venise, Centre Pompidou, Villa Médicis, Biennale de Lyon, et même le panthéon).

La peinture de Ming est une peinture d'énergie. Et il teste toutes ses techniques sur des portraits de Mao. Cet homme, il le malaxe, le boxe, le magnifie, le défait, le caresse, le gifle, le détruit. Mao est devenu son laboratoire, après avoir été son idole. La peinture de Ming est finalement plus une reflexion sur la matière et l'énergie que sur le sens de l'image. Ses peintures sont fortes, impactantes, matérielles, monumentales. Juste belles, peut être. Des fois, il faut oublier le sens pour juste regarder le style. C'est ce que je fais souvent avec les oeuvres de Ming.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

_Mrrockpsy95_
Signaler
_Mrrockpsy95_
A mon avis il y a plusieurs catégories d'art. Mais c'est sur que ça a explosé au XXe en tout cas.
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Ben ouais tiens ça m'intèresse ! :)

En même temps c'est faux c'est vrai. Enfin c'est vrai que c'est faux, l'Art ayant eu une composante religieuse, puis politique forte.
Mais j'ai tout de même fortement le sentiment qu'on avait d'abord une recherche esthétique visant à mettre en valeur une idée ou exalter la grandeur divine. Le tout avec les canons de l'époque.
La remise en question de tout ça me parait tout à fait récente...
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
"L'art a commencé à exister par la beauté"
Je ne suis pas d'accord.

Celim, qui développera plus tard peut-être.
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
L'art a commencé à exister par la beauté. Beauté qui a évolué au fil des siècles selon les canons actuels bien entendu. Mais la remise en question du beau en Art ne date que du XXe siècle ("Les Demoiselles d'Avignon' de Picasso selon mes cours lointains).
Mais il n'a jamais été dit que l'ouvre ne devait pas être belle, ni même qu'elle ne pouvait se contenter d'être belle... (enfin si, ça a été dit, mais je ne souscrit pas !)

J'aimes beaucoup les premiers tableaux, brossés, je les trouve très forts.
_Mrrockpsy95_
Signaler
_Mrrockpsy95_
Oui, totalement. Tu es libre d'apprécier l'art à ta manière, sans suivre des règles prédéfinies.
Rekha
Signaler
Rekha
"Des fois, il faut oublier le sens pour juste regarder le style. C'est ce que je fais souvent avec les oeuvres de Ming."

Je me suis fait cette reflexion l'autre jour. Est-ce que l'art peut exister sans sens, simplement par "beauté" de l'oeuvre ... ?

Édito

Toi qui entre ici, abandonne tout espoir. Tu rentres dans le domaine d'un cochon aviateur au nom hybride, dont le pseudo a été crée par l'esprit de la diabolique Metyst. On y parle de jeux flashs, de jeux indépendants, de jeux plus connus, ou pas. On y parle d'art, japonais, chinois, ou international. On y parle parfois de musique, et aussi de grosses conneries. A tes risques et périls, lecteur.

Avatar par Zachula

____

 

____

ORIGINAL SOUND BLOGGERS, podcast sur les musiques de jeu vidéo animé par Poulpyblast, Onink et moi-même. (Et parfois, on a des invités qui transmettent une classe colossale par la voix. Si si.)

Egalement disponible sur Itunes dans la catégorie Podcast > Jeux et Hobbies > Jeu video

_____

Anfawards 2013

 

Krystaward 2013 du "Meilleur Hipster" et "Meilleur faux départ" :3

Archives

Favoris