Blog d'un cochon aviateur au nom hybride

Blog d'un cochon aviateur au nom hybride

Par Vicporc Blog créé le 29/04/12 Mis à jour le 31/12/14 à 16h33

Ajouter aux favoris
Signaler
L'art japonais (Art)

Episode #9: Le nihonga

"Est ce leur qualité d'insulaires qui leur assure une originalité très marquée? Est ce la nature volcanique du sol qui leur communique sa flamme, son ardeur et la tendance à l'enthousiasme? Ils aiment dans les idées et les formes le calme et la douceur, ces qualités qu'ils retrouvent dans leur climat natal. Ils ont le sens de la distinction et du pittoresque, qualités que possèdent les monts, les eaux et les arbres de leur pays."

Tenshin (à propos des japonais)

La semaine dernière, je vous parlais du yoga, un mouvement artistique japonais inspiré par l'art occidental. En réaction a celui ci, il s'est crée, dans la dernière décennie du XIXe siècle, le nihonga.

Nihonga signifie peinture japonaise, et il a pour fondement la recherche d'une identité picturale nationale. Le nihonga va donc raviver le débat séculaire entre le yoga (peinture occidentale), yamatoe (peinture typiquement japonaise) et karae (peinture d'inspiration chinoise). Dans les années1880, le japon prend brusquement conscience qu'il doit protéger sa singularité culturelle, devant l'arrivée de l'occidentalisation. Cette volonté se cristallisa autour d'Ernest Fenollosa, artiste américain, qui arriva au japon en 1978, à l'age de 25 ans. Professeur de politique occidentale à l'université de Tokyo, il se fit connaitre pour ses positions en faveur de la réévaluation du patrimoine japonais.

En octobre 1889, Kuki Ryuichi, Okakura Tenchin et Takahashi Kenzo lancèrent la revue Kokka. Ils publiaient des études approfondies sur l'art japonais et chinois traditionnel, ce qui servait en quelque sorte de cours de références aux artistes. L'école des beaux arts de Tokyo ouvrit ses portes en 1889. Des cours comme le yoga (envahisseur), l'ukiyoe (trop populaire), la peinture sur fond d'or (trop décorative) ou la calligraphie (hors cadre), furent occultés.

Les codes de la peinture Nihonga, definnis par Fenollosa et Tenshin, sont ceux ci:

  • Utilisation d'un papier fin obtenu à partir de murier ou de soie souple
  • Contours tracés à l'encre
  • Couleur obtenu a partir de pigments dilués dans de la colle animale
  • Support qui doit être soit un rouleau, soit un panneau coulissant, soit un paravent.

Un des artistes les plus célebres du Nihonga est Taikan Yokohama, dont voici quelques oeuvres:

 

Autre artiste particulièrement célèbre, Seihô Takeuchi.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

_Mrrockpsy95_
Signaler
_Mrrockpsy95_
Moi j'aime énormément la citation de tenshin, je trouve qu'elle reflète très bien "l'esprit japonais".
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Réduire le réel à quelques traits pour le sublimer, j'adore.
Seishoujyo
Signaler
Seishoujyo
Tres joli le style, tres epuré.
Donald87
Signaler
Donald87
Ces oeuvres ont un côté "reposant" :)

Édito

Toi qui entre ici, abandonne tout espoir. Tu rentres dans le domaine d'un cochon aviateur au nom hybride, dont le pseudo a été crée par l'esprit de la diabolique Metyst. On y parle de jeux flashs, de jeux indépendants, de jeux plus connus, ou pas. On y parle d'art, japonais, chinois, ou international. On y parle parfois de musique, et aussi de grosses conneries. A tes risques et périls, lecteur.

Avatar par Zachula

____

 

____

ORIGINAL SOUND BLOGGERS, podcast sur les musiques de jeu vidéo animé par Poulpyblast, Onink et moi-même. (Et parfois, on a des invités qui transmettent une classe colossale par la voix. Si si.)

Egalement disponible sur Itunes dans la catégorie Podcast > Jeux et Hobbies > Jeu video

_____

Anfawards 2013

 

Krystaward 2013 du "Meilleur Hipster" et "Meilleur faux départ" :3

Archives

Favoris