Premium

BEYONDME

Par Necka Blog créé le 06/11/12 Mis à jour le 26/12/12 à 23h53

Le blog qui défie ma pensée !

Ajouter aux favoris
Signaler

J'ouvre le bal avec un article au concept très populaire mais efficace : La première impression.

Chivalry : Medieval Warfare 

 

Chivalry : Medieval Warfare est un FPS sorti le 16 octobre 2012 que j'ai acheté hier sur Steam et qui m'a été conseillé par un ami, pour la modique somme de 23€, prix qui doit se justifier par l'absence totale de solo. Jeu multijoueurs développée sous UE3 par le studio indépendant Torn Banner Studios.

 

 

Pour être plus précis, c'est un FPS médiéval, genre plutôt rare, pour tout dire, c'est le premier que je côtoie (si on excepte les RPG ayant une option FPS).

 

Ce que j'ai aimé : Jouissif ! Vous êtes lâchés sur le champ de bataille, vous devez défendre votre drapeau, mission qui ne vous est jamais facilité, car ici, pas de bonus, killstreaks ou bombe thermonucléaire pour vous aider, même vos alliés ont la possibilité de vous tuer par erreur, ou par trahison... Si vous savez comment on se sert d'une épée et d'un bouclier, vous avez déja compris comment fonctionne 3/4 du gameplay.

Ce qui m'a marqué : C'est un jeu complexe, qui demande beaucoup d'assiduité dans les coups. Pour gagner un duel,  vous allez en baver, surtout si vous êtes à 1 contre n+1! Les duels sont souvent très intéressants !

Ce que je n'ai pas aimé : Les graphismes sont moyens, mais l'ambiance est présente. Malheureusement, les animations sont décevantes, surtout en vue subjective, avec un bras qui pourrait faire croire qu'on est Monkey D. Luffy. 

 

 

En résumé, il est clair que ce FPS multijoueur médiéval tente de se démarquer, Si le concept sang + gameplay simple + ambiance médiévale vous interesse, jetez-y un coup d'oeil ! C'est plutôt réussi. Des améliorations sont à faire sur un plan technique, mais sinon niveau fun, sur teamspeak et à plusieurs, je m'en lasse pas !

Voir aussi

Jeux : 
Chivalry : Medieval Warfare
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Je décrète solennellement ce lieu comme un prolongement de ma pensée critique et lyrique à travers la voie cyber-cosmique que m'offre le numérique. Hic. Ne vous attendez pas à un blog épique, il ne sera que pratique ! Voici ma tactique ! Hic-Hic !

Archives