Édito

 

Archives

Favoris

Matowanoko

Par SamyXXY Blog créé le 21/12/13 Mis à jour le 28/03/19 à 12h58

Ajouter aux favoris
Signaler
(Divers)
 
  • Photo de nikolahnikolah
    ca en dit long sur le niveau de la critique par des youtubeurs fr... 
    25 mars 2019 - 15:45 · Supprimer
  • Photo de SamyXXY
    SamyXXY
    ... sauf qu'il semblent eux-même (certains seulement ?) ne pas vouloir être qualifiés de "critiques". Pourrait-on les appeler commentateurs par exemple ? 
    25 mars 2019 - 16:26 · Supprimer
  • Photo de nikolah
    nikolah
    On peut les appeler l'avis du "mec inculte" : ils veulent pas être qualifiés de critique parce qu'ils ont cette image du critique qui n'aiment que les films sérieux et obscurs. Alors que eux, c'est des jeunes qui aiment les trucs fun, c'est pas des vieux qui critiquent star wars ou le club dorothée. Ils se prennent pas la tête avec de l'art moderne ou ces trucs d'intellos. Le problème avec la vidéo originale c'est que c'est du niveau d'une rédaction moyenne de philo en terminale. C'est un peu "limité", dirons nous. Forcement le barbu de la france insoumise, il se fait plaisir en soulignant le coté bébête et contradictoire de leur définition du cinéphile et il a raison. 
  • 25 mars 2019 - 17:11 · Supprimer
  • Photo de Fachewachewa
    Fachewachewa
    ça en dit long mais pas que chez les français, ni les youtubers tout court à vrai dire.

    J'avais partagé ça sur le discord, mais c'est pour moi un bon exemple : https://www.canardpc.com/393/mais-pourquoi-vos-jeux-ont-ils-des-defauts
    Ici ackboo prouve complètement, même quand il est face à des devs, que ses à prioris de joueur ignare sont plus fort que les explications sensées.

    Et c'est même plus vraiment une question de "critique" ou non. C'est juste internet et le fait que les gens ne cherchent pas à lire pour s'informer mais uniquement pour confirmer ce qu'ils pensent. C'est pour ça que la vraie critique n'existe quasiment pas sur le jv, parce que le média est devenu "sérieux" en meme temps qu'internet. Ou que des trucs comme star wars ou zelda ou je ne sais quoi d'autre sont des intouchables, à moins que ton personnage soit un connard qui n'aime rien.
  • Ce qui est récompensé au niveau de ceux qui donnent leurs avis, c'est au final juste leur charisme (ou le nombre de jeux de mots qu'ils peuvent faire dans les intertires de leurs tests dans le cas de la presse fr par exemple).


    Sinon c'est facile mais j'ai bien rigolé à chaque "mais non, tais toi" (et au "mais on s'en bat les couilles de fight club") 
    25 mars 2019 - 19:54 · Supprimer
  • Photo de SamyXXY
    SamyXXY
    @Fache quand tu dis "Ce qui est récompensé " il s'agit de "récompensé" par la popularité ce qui est particulier, et s'il sont charismatiques, alors ils ont des points de popularité plus facilement a priori. Le succès grandissant de la chaîne Anal Génocide est due en partie à son charisme* mais surtout à ses capacités à clarifier et découper les discours pour expliquer leurs failles et biais. Et bien-sûr je conseille la chaîne et ses critiques -> https://www.senscritique.com/Moizi/critiques

  • @nikolah Attends qu'est-ce qui te fait dire qu'il est de La France Insoumise ? D'après ce qu'il a pu dire durant des heures et des heures de discours qu'il a produit il ne semble pas exactement sur cette ligne.
  • D'autre part je pense que les jeunes "commentateurs ciné de Youtube" sont dans le commentaire de divertissement (avec un focus sur l'efficacité et le plaisir, l'attente) pas de productions culturelles en tant que telles. Mais sont-ils malhonnêtes pour autant d'être que des jeunes avec un manque de basique, s'ils l'annoncent? Non pas à mon avis. Mais comme le dit ce vidéaste lorrain de la jungle ils auraient à gagner à connaître les bases fondatrices de l'histoire de la discipline pour remonter les branches de l'arbre en connaissant mieux les racines. Il aimerait que les spectateurs (commentateurs y compris) explorent en fonctions des faiseurs et pas en fonctions des distributeurs et de la rentabilités nécessaire à la vie de leur chaîne. C'est l'apprentissage et la découverte un peu à l'ancienne, on découvrait des artistes par leurs collaborations, et aujourd'hui de moins en moins. 
  • 25 mars 2019 - 23:57 · Supprimer
  • Photo de nikolah
    nikolah
    Les références aux gilets jaunes et à la "majorité qui a élu macron"... Il est peut être jcr, hein. Je ne dis pas que les jeunes sont incultes, hein. C'est plutôt cette image que les youtubeurs aiment avoir de "geeks qui défendent la culture geek" . Evidement qu'il ont le droit de critiquer (liberté d'expression toussa) juste c'est pas des cinéphiles. Quand t'es vraiment un amoureux du ciné et qu'on te parle d'un chef d'oeuvre tu vas voir le film pour te forger ta propre opinion, t'as le droit de pas aimer ensuite... Mais être fier de ne pas vouloir voir un film quel qu'il soit, c'est manquer de curiosité intellectuelle et c'est justement la définition précise de l'inculture. 
  • 26 mars 2019 - 14:48 · Supprimer
  • Photo de Fachewachewa
    Fachewachewa
    ou d'un gamer 
    26 mars 2019 - 14:50 · Supprimer
  • Photo de SamyXXY
    SamyXXY
    Il n'y a pas que les personnes de gauche qui ont été et sont critiques du résultat de l'élection 2017. A mon avis ses opinions personnelles sont plutôt souverainistes et il revendique un certain hédonisme raisonné.

    [pour apporter au débat : AnalGénocide/Moizi/Seins_nus a partagé ça https://twitter.com/seins_nus/status/1110285694314971141]

    @nikolah D'après mon point de vue, les vidéastes commentateurs populaires évoqués parlent de blockbusters uniquement et sont donc des spécialistes qui donc ne s'appuient que sur la connaissance des bases de leur spécialité c'est à dire le film à gros objectif d'audience sorti dans les années 80 et 90. 
  • Quand j'évoque la nécessité d'être dans un créneau en particulier pour assurer la rentabilité de leur chaîne, c'est (aussi) ça l'orientation "geek" une façon d'être rentable, la culture "geek" de ces vidéastes ciné c'est la culture de masse actuelle, les films évoqués sont en haut du box office.
  • Tu parles d' "amoureux du ciné", puis de "curiosité" et de "vouloir". Je pense que chaque personne est différente, moi je suis aussi attiré par les plus gros fours au box office parce qu'il en disent aussi long sur ce qu'est le succès, notamment. Après je ne pense pas qu'il manque de curiosité intellectuelle, il a vu beaucoup de films (plus de 4000 selon sa fiche senscritique) et regarde encore régulièrement des choses qui lui déplaisent. On ne peut nier que parfois son discours s'éloigne un peu de la neutralité qu'on pourrait espérer d'un érudit, mais il assume ses biais. 
  • Pour ce que j'en sais ce n'est de sa part pas exactement de la fierté de dire "je ne veux pas voir ça" c'est plutôt de la provocation (cf. ses pseudos) et de la communication sur ses goûts car au final il ira probablement se faire son avis un jour en allant au delà de son dégoût, comme le bon curieux insatiable qu'il est. Si vous voulez connaître ses avis et son top 2018 il a fait ça -> https://bit.ly/2TY46xE 
    26 mars 2019 - 15:18 · Supprimer
  • Photo de Fachewachewa
    Fachewachewa
    j'pense que niko parlait des gens dont le type parlait dans la vidéo, par du type en question :D 
    26 mars 2019 - 15:20 · Supprimer
  • Photo de SamyXXY
    SamyXXY
    @Fache ha ouais d'accord, tant pis j'ai rajouté des couches pour préciser mon avis, après il écrit "les youtubeurs" et les deux côtés qui s'opposent en sont donc c'est confus. ;)

    26 mars 2019 - 15:26 · Supprimer
  • Photo de nikolah
    nikolah
    Alors disons que je suis évidement plus proche de l'avis de "barbu dans la jungle" (qui ressemble furieusement à mon voisin, c'est assez fou) mais devoir faire une vidéo de 40 mins en réponse au fossoyeur quelquepart je trouve ça presqu'aussi triste. 
    @fache : après pour le gamer, je suis moins d'accord parce qu'il y a nécessité d'avoir un certain "skill" pour apprécier certaines oeuvres, un facteur temps et économique important qui entre en jeu. On s'approcherait presque de la maitrise d'un instrument de musique dans certains cas. Du coup le parallèle ciné/jv a de grosses limites de mon point de vue. 
  • 26 mars 2019 - 22:15 · Supprimer
  • Photo de Fachewachewa
    Fachewachewa
    sauf que le gamer il se limite aux blockbusters, c'est aussi les jeux les plus chers et qui prennent le plus de temps 
    hier, 05:58 · Supprimer
  • Photo de SamyXXY
    SamyXXY
    @Fache Donc ta définition du gamer c'est le gamer moyen (celui désigné comme "gamer" dans le langage courant) ? donc pas le vidéoludophile que tu es toi, Fache qui s'intéresse à l'ensemble de la création et sa distribution et qui va même mettre les mains dans le cambouis pour produire. Donc pour catégoriser on a d'un côté un stéréotype de consommateur de divertissement, et de l'autre un passionné  du fond de la forme, des détails et de l'abstraction de la création.

  • @nikolah Je vois ce que tu veux dire mais, qu'il fasse une vidéo de 3h, je jubile quel que soit le sujet :)

    Je suis assez en accord avec le fait qu'il y ait des limites sur les parallèles ciné/JV on le remarque si on tente comparer courts métrages avec jeux indépendants par exemple.

    En ce qui concerne l'apprentissage du JV il  évidemment chronophage comme l'est celui du cinéma*, et avec le recul qu'on acquiert eu-égard à notre vécu de joueur comme de spectateur on arrive à faire la part des choses et voir les biais, les intentions dans les deux moyens d'expressions.

  • *un long métrage dure entre 1h10 et 3h en général, un jeu pour le découvrir les durées peuvent être extrêmement variables mais pour comprendre le fond d'un gameplay (par exemple) par une explication type cours magistral ça peut être condensé sur des temps comparables. (On peut discuter de l'apprentissage des techniques de production qui elles sont aussi très chronophages dans le JV mais il me semble qu'on était plutôt parti sur l'étude d'un produit/une production fini(e)) 
  • hier, 12:01 · Supprimer
  • Photo de nikolah
    nikolah
    Pas forcement, je pense que l'appellation "gamer" est bien trop vague, en réalité. Comme celle (volontairement péjorative) de casuals, gamer ça veut rien dire, t'es gamer au bout de combien de jeux joués ? de combien d'heures ? quel âge ? ton skill ? ta machine ? 
    @samy : est ce qu'on comprend un gameplay en regardant une vidéo ? je suis pas très fan de "l'expérience de seconde main" déjà au ciné c'est limite, mais en termes de jv, c'est juste insupportable, les gens qui donnent leur avis sur un jeu auquel il n'ont jamais joué (que ce soit a cause d'avis tiers ou de préjugés) . 
  • hier, 12:31 · Supprimer
  • Photo de SamyXXY
    SamyXXY
    Ha mais moi je suis partisan de la moindre information avant découverte, mais là, je ne parle pas d'appréciation mais d'apprentissage à la connaissance. Si on veut faire une mise à niveau expresse quelques cours magistraux seront plus efficaces (temps/savoir) comme découverte, c'est certes incomplet (encore plus en JV). 
    hier, 12:54 · Supprimer
  • Photo de Fachewachewa
    Fachewachewa
    Perso quand j'utilise gamer, c'est celui issu de la culture gamer, le gamer autoproclamé, qui a construit toute son identité autour de ça. c'est la même chose que les "cinéphile" discutés dans la vidéo qui se limitent à leur références geek.
    C'est l'idée de celui qui rale sur la "politique" dans les jeux, sur l'epic store, qui est un vrai gamer parce qu'il est incollable sur le jeu vidéo, ce qui veut aussi dire que tout ce qu'il ne connait pas n'est pas digne d'intérêt. Bref c'est pas une personne en particulier, mais c'est celui que la presse et le marketting ont construit pendant 20 ans.

  • Du coup j'imagine que dans ce qu'on utilise habituellement, ce qui se rapproche le plus de cinéphile ça serait juste "passionné", mais même là j'ai l'impression que c'est péjoratif. Le passionné de jv j'ai l'image de la personne qui aime absolument tout et qui refuse la moindre critique.

  • Rien que le fait de devoir définir l'appellation gamer (dans le sens large "joueur" du coup) avec une limite est une preuve qu'il y a un problème pour moi. Soit on ne limite rien et tout le monde l'est, soit on décide qu'il y a une limite et dans ce cas c'est arbitrairement élitiste (ce qui correspond tout à fait à l'image des Gamers du coup).
    Et de mon experience, ceux qui s'autoproclament gamer / passionné sont en général bien moins curieux et ouverts d'esprits que les casu / ceux qui cherchent juste à jouer à des trucs cool de temps en temps.

  • Pourquoi il faudrait comparer les courts métrages avec les indés ? Il y a des jeux amateurs, expérimentaux et/ou courts qui pourraient être assimilé à ce qui se fait dans les courts métrages, mais les indé c'est juste des indés, ça existe aussi pour les "vrais" films. A ça près que les gens s'en foutent du budget ou du type de production quand ils vont au ciné en théorie.

  • Pour ce qui est de l'étude / critique du produit fini, je pense que le jv est bien plus accessible juste par le fait qu'il soit si récent. Les techniques de dev ont évolué, et on pourra toujours en tirer des trucs à dire, mais au delà de ça niveau design certains codes sont encore à peine définis. J'veux dire y'a fallu attendre TLOU pour qu'un scénariste jv découvre joseph campbell.
  • Franchement qqn qui voudrait s'intéresser au jv pour approfondir en aurait vite fait le tour. Y'a guère que ces dernière années avec la multiplication de moteurs accessibles que ça commence à s'approfondir, parce qu'entre temps y'a eu une production quasi uniforme basée toujours sur les mêmes références. 

  • Et sinon perso j'aimerai bien qu'on arrête de faire genre le gameplay c'est un truc magique impossible à comprendre sans avoir la manette en main. De la même manière qu'on peut entièrement savoir comment se dérouleront certains films en ayant vu les 5 premières minutes (voire le trailer), pour beaucoup de jeux y'a pas besoin d'y avoir joué pour savoir de quoi il en ressort.
  • Et les jeux populaires, ceux dont les gens parlent, ça vole rarement plus haut que les films Marvel. Maintenant reste à savoir si la position "les films Marvel sont prévisibles" est défendable ou non.. 
    hier, 13:30 · Supprimer
  • Photo de SamyXXY
    SamyXXY
    J'ai une réponse détaillée prête mais c'est ultra long du coup ça serait possible de citer toute la conversation qui précède et ma réponse dans un article de blog ? Vous me le permettez ? 
    hier, 15:40 · Supprimer

donc ma réponse se situe là -> 

J'ai l'impression que tu nous donnes un portrait de ton "gamer" comme caricatural et avec du manichéisme exacerbé, et que c'est l'image que tu décris régulièrement quand tu critique le "mouvement" gamergate (cependant je ne suis pas aussi connaisseur que toi de ce mouvement et je ne le serait jamais car il me semble toujours décrit par des personnes qui ont choisi leur camp et n'arrive pas à être neutre, c'est à dire en le décrivant de façon sociologique et sans dénigrement) avec souvent le mot "communauté associé, en basant l'utilisation de celui-ci sur les fruits d'associations sporadiques destinées à nuire, et souvent exprimer des idées non-conformistes/ultra-conformistes. Hors j'ai décrit le gamer moyen en supposant un comportement moyen, et c'est probablement pas l'attitude d'un activiste-troll-réactionnaire qui définit le mieux le "gamer" moyen, selon moi en tout cas.

"c'est pas une personne en particulier, mais c'est celui que la presse et le marketing ont construit pendant 20 ans" là tu signes que c'est des raisons "systémiques" qui ont conduit le "gamer" moyen à avoir l'attitude que tu décris ce qui est ta théorie selon ta logique et elle ne me surprend pas. Je doute sur le fait que la presse et le marketing aient contribué à construire un individu moyen comme dénigrant les autres arts et connaissances, mais que l'histoire du Nerd ou du Geek à l'américaine qui s'est construit sur le rejet dans l'enfance/l'école du groupe populaire j'ai plus de facilité à l'admettre (et que ce soit cette base qui puisse expliquer ces conclusions) ça et le fait que le "gamer" moyen n'est pas imperméable aux courants de pensées en vogue en occident actuellement. 

 

 

"Le passionné de jv j'ai l'image de la personne qui aime absolument tout et qui refuse la moindre critique." une des définition de la passion c'est "émotion très forte qui va à l'encontre de la raison", tu vois le passionné (qui s'autodéfinit je suppose) comme un être fermé et borné

 

"Rien que le fait de devoir définir l'appellation gamer (dans le sens large "joueur" du coup) avec une limite est une preuve qu'il y a un problème pour moi. Soit on ne limite rien et tout le monde l'est, soit on décide qu'il y a une limite et dans ce cas c'est arbitrairement élitiste (ce qui correspond tout à fait à l'image des Gamers du coup)." L'intêret d'une caractérisation et d'une catégorisation c'est de définir des groupes selon leurs particularités, c'est ce que j'ai tenté de faire. Mais ne nous appuyant pas sur une étude scientique et des résultats, on ne fait que mettre en avant nos visions, biais, suppositions voire préjugés. Si on ne délimite rien comment décrire nos positions et considérer des comportements plus efficaces, neutres ou raisonnés que d'autres ?

 

"Pourquoi il faudrait comparer les courts métrages avec les indés ? Il y a des jeux amateurs, expérimentaux et/ou courts qui pourraient être assimilé à ce qui se fait dans les courts métrages, mais les indé c'est juste des indé, ça existe aussi pour les "vrais" films. A ça près que les gens s'en foutent du budget ou du type de production quand ils vont au ciné en théorie." Je pense qu'il y a trop de différence actuelles dans les distribution/roduction/vies des oeuvres JV et Ciné pour les mettre en parallèle et les comparer ne va pas nous amener à des réflexions très riches.

 

 

"Pour ce qui est de l'étude / critique du produit fini, je pense que le jv est bien plus accessible juste par le fait qu'il soit si récent. Les techniques de dev ont évolué, et on pourra toujours en tirer des trucs à dire, mais au delà de ça niveau design certains codes sont encore à peine définis." C'est probablement parce que les livres et écoles de gamedesign n'existent que depuis peu.

 

"J'veux dire y'a fallu attendre TLOU pour qu'un scénariste jv découvre joseph campbell."

J'ai du mal à voir la pertinence de cette référence, il s'agit de narration et ça fait partie du gamedesign mais le scenario n'a pas la même importance dans chaque jeu et suivant les sensibilités, et puis définir qqn comme un "scénariste jv" ça me paraît peu pertinent, c'est un métier ok mais est-il si différent d'un scénariste classique et surtout le résultat de son travail est-il si différent d'un résultat sur un médium classique ?

 

"Franchement qqn qui voudrait s'intéresser au jv pour approfondir en aurait vite fait le tour. Y'a guère que ces dernière années avec la multiplication de moteurs accessibles que ça commence à s'approfondir, parce qu'entre temps y'a eu une production quasi uniforme basée toujours sur les mêmes références" L'accéssibilité grandissante à permis l'expression plus directe des intentions c'est indéniable. Ce que tu veux dire c'est que la production commerciale ne s'est pas autant diversifiée pendant ce temps ?

 

"Et sinon perso j'aimerai bien qu'on arrête de faire genre le gameplay c'est un truc magique impossible à comprendre sans avoir la manette en main." Je suis d'accord avec toi un gameplay peut être décrit et compris par un explication passive d'un spectateur (ce qui n'implique pas la compréhension par tous cependant)

 

"De la même manière qu'on peut entièrement savoir comment se dérouleront certains films en ayant vu les 5 premières minutes (voire le trailer), pour beaucoup de jeux y'a pas besoin d'y avoir joué pour savoir de quoi il en ressort." Je ne suis pas tellement d'accord avec cette affirmation (surtout que les trailers sont parfois des fausses pistes, parfois même faits sans l'accord du réalisateur, tout comme une démo peut-être mensongère sur la qualité finale et la rébarbartivité du jeu final) [ok tu as écrit "certains"] cependant je pense que ton dernier jeu était excellent pour sa capacité à condenser beaucoup de bonnes idées ayant été exposées dans plein de jeux de ces dernières années, et je pense que ce type de productions sont à conseiller pour un apprentissage expresse du JV.

 

"les jeux populaires, ceux dont les gens parlent, ça vole rarement plus haut que les films marvel. Maintenant reste à savoir si la position "les films marvel sont prévisibles" est défendable ou non.. "

Quel est l'intentionnalité de la production en question, répond-t-elle a un objectif de rentabilité en premier lieu à une consolidation de la marque, au rayonnement d'une production/fierté nationale (le comics) devant être présenté comme digne de valeur, est-ce que ces inconvénients/prérequis à la production du produit peuvent encore laisser la place à un message d'auteur ? Ce qui est prévisible c'est les façons dont le produit va être fait pour le rendre rentable et viabiliser la marque (Marvel & MCU) qui entoure la production. D'ailleurs je doute que le spectateur moyen d'un Marvel va voir le film sur la motivation d'être surpris, il s'attend même à ce que ce qui est prévu (les montagnes russes d'effets spéciaux) arrive.

 

 

 

 

  • Photo de Fachewachewa
    Fachewachewa
    ouais ouais pas de soucis 
    hier, 18:51 · Supprimer
  • Photo de nikolah
    nikolah
    Je t'en prie, on continuera sur les coms du blog ;)
    Fache, t'as toi même un profil très particulier plutôt centré sur la nouveauté et certains blockbusters (basé sur un certain affect), j'ai un pote qui est exactement comme toi avec les jeux de rôles papier. C'est respectable, y a une logique derrière mais c'est pas l'unique bonne façon d'être un "vrai" joueur. Je ne pense pas que tu soies plus un gamer que celui qui va jouer à une simulation de golf pendant des années, un autre qui va se faire l'intégrale de la snes ou encore qui va centrer sa passion autour du partage avec ses enfants (je sais ca fait mal à l'égo). Pour reprendre une autre comparaison musicale, qui est le meilleur musicologue ? Le virtuose du piano, le professeur de musicologie à la faculté, le compositeur ou le type qui a une discothèque de 10.000 disques ? Tous le sont à leur façon unique et personne ne sera considéré "illégitime" dans le monde de la musique. Après je crois qu'on est d'accord sur le fait que même le plus pointu des "jeux de réflexion" ne va pas faire du son adepte un intellectuel, du coup compte tenu des usagers du médium, ca fait plutôt sens cette "guerre de clochers".
  • Pour en revenir au gameplay, non on ne peut pas ne juger via une video sur tous les styles de jeu... En théorie peut être, mais il n'y a que la pratique qui peut déterminer si le jeu va te plaire à toi. Pour faire une autre comparaison musicale, c'est comme un instrument, t'as des caracterisques techniques définies objective et le plaisir de jouer sur une guitare ou une autre et qui est different du tuba. Après comme les JV ya des gens qui s'en foutent un peu, et pour d'autres c'est le plus important. La dernière catégorie ca n'en fait pas des virtuoses pour autant. Et là je me rends compte qu'on va trop loin dans les métaphores.
  • ps : je prends 20 % 
    hier, 20:05 · Supprimer
  • Photo de Fachewachewa
    Fachewachewa
    "Je ne pense pas que tu soies plus un gamer que [...]"

    C'est absolument pas ce que je disais, justement c'est pour ça que je parlais d'élitisme, parce que je supporte pas cette idée de "vrai". Ce que je reprochais c'était justement à ceux qui se prétendent gamer de ne pas être ouvert d'esprit. C'est ce qui important dans les types de musiciens là, ils ont tous eu au moins à un moment l'envie d'en apprendre plus. 
  • Un gamer, il pense savoir déjà tout. 
    hier, 22:11 · Supprimer
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
Je comprends pas trop quand tu dis que tu voulais parler du gamer moyen, j'avais commencé a parler de Gamer (j'vais essaye de mettre la majuscule pour que ce soit plus clair mais j'garantis rien) et après que t'aies demandé si je voulais dire gamer moyen j'ai donné ma définition @[email protected]

Je parlais pas de gamer moyen parce que la vidéo cherchait a discuter des "cinéphiles".
J'ai pris ce que je vois comme l'équivalent dans le jv, donc le Gamer que j'ai définis, qui construit sa personnalité autour de ça etc.
Je reviendrais sur les autres réponses, mais pour faire clair : le gamer moyen, c'est comme la personne qui regarde des films de temps en temps. Y'a pas vraiment de nom pour ça, c'est juste un comportement normal. Que qqn joue aux jv de temps en temps sans s'informer particulièrement dessus ou participer à des communautés associés, c'est tout simplement pas un Gamer comme je le définis. Et c'est aussi pour ça que je disais à Niko que je trouvais pas ça nécessaire de donner un nom à ça, vu qu'on le fait pas pour les films ou la musique ou les livre ou n'importe quoi d'autre. Quelqu'un qui joue a un jeu vidéo est un joueur si vous voulez, mais tout le monde joue a des jeux vidéo, donc tout le monde est un joueur. ça nous avance pas plus.

Et c'est aussi pour ça que j'ai parlé de Gamer et pas de gamer moyen ou quoi, je parle d'une partie spécifique de la population. Je n'ai aucune idée de ce qu'est le joueur moyen. Je ne sais pas si le Gamer est en majorité ou non dans les joueurs qui s'informent sur le jv, je sais juste que c'est de loin les plus bruyants, parce que c'est justement ceux qui commentent les news et participent sur des forum ou reddit.


Alors déjà pour les GGers, oui j'en parle souvent mais quand je parle de Gamer c'pas non plus ça (je sais que j'ai parlé de ceux qui ralent sur la politique dans les jeux et c'est à la limite mais bon). Pour faire simple on peut dire GGer = Gamer extrémiste, mais bon c'est encore un autre sujet ça. Disons que les comportements de Gamer seront retrouvé chez la majorité des GGer, mais pas l'inverse.
Je vais pas trop m'attarder sur eux parce qu'il y aurait beaucoup de choses à dire, mais j'ai l'impression que c'est le genre de sujet ou être neutre c'est déjà prendre position, donc t'auras du mal à trouver ce que tu cherches (il y a des résumés factuels qui penchent clairement d'un côté, et d'autres qui se permettent d'omettre pas mal de trucs qui penchent de l'autre, pour moi ça suffit).

Après pour mon image de Gamer, bien sur que c'est une caricature (c'est comme quand je dis que le Gamer français joue que sur consoles et particulièrement Sony). C'est un ensemble de ce qu'on voit le plus sur les espaces communautaires tournant autour du jv. La personne que je décris n'existe pas dans le sens qu'elle aura pas forcément tous les traits de caractère que j'associe aux Gamers.


"Je doute sur le fait que la presse et le marketing aient contribué à construire un individu moyen comme dénigrant les autres arts et connaissances"
Je crois pas avoir parlé de dénigrer les autres arts ? quand je parlais d'élitisme c'était plus pour le coté "true gamer vs casu" (je pense que c'est le genre de trucs qu'on a tous vu, et ça prouve un peu à quel point cette mentalité est répandue). J'avais lu des études sur l'influence de la presse sur le cas des Gamers, faudrait que je retrouve, mais bon c'pas trop compliqué à voir, surtout sur le côté Gamer incollable (ou le sexisme ambiant, mais c't'une autre histoire ça). Pour le marketting c'est plus un truc qui joue sur la passion et l'importance d'être un fan absolu pour acheter les collector (rien que ce nom quoi) etc.
Fin bref, c'est surement la raison pour laquelle les équivalent JV des gens commenté dans la vidéo se doivent de parler devant leurs étagères pleines de figures et de posters et autre boites de jeux, parce qu'ils doivent prouver qu'ils ont de l'expérience dans le milieu et que c'est pas juste des faux gamer qui font leur intéressant.

"l'histoire du Nerd ou du Geek à l'américaine qui s'est construit sur le rejet dans l'enfance/l'école du groupe populaire"
Je trouve que ça va un peu avec, parce que c'est l'image présentée dans les média, mais je doute qu'il y ait vraiment tant de gens que ça de notre génération (et je parle même pas des suivantes, parce que si je mentionnait Fortnite je serais obligé de dire que c'est un jeu sur lequel les Gamers aiment bien cracher parce que les gamins y jouent... oups) qui se sont fait exclure parce qu'ils jouaient aux jeux vidéo... Justement j'aurais tendance à dire que les Gamers aiment bien se foutre en victime par rapport à ça, alors que s'ils se sont fait exclure c'est surement juste à cause de leur comportement, pas à cause de leurs centres d'intérêts.

Pour la passion, j'ai précisé image parce que c'est même plus une caricature là, c'est juste une impression perso qui ne représente surement pas du tout la vérité, mais comme on est sur GB et que c'est principalement à cause de gens d'ici que j'ai cette image j'avais voulu le mentionner.


"L'intêret d'une caractérisation et d'une catégorisation c'est de définir des groupes selon leurs particularités, c'est ce que j'ai tenté de faire."
Pour le coup c'est ce que je disais j'comprends pas trop pcq j'avais commencé à parler de Gamer et j'ai donné ma définition, et Niko a parlé de joueurs en terme général. Mais fin du coup là c'est loin d'être les gens qui participent sur internet, et encore moins ceux qui font des vidéo sur le sujet. C'est peut être ceux qui regardent par contre.


"C'est probablement parce que les livres et écoles de gamedesign n'existent que depuis peu."
je cite pcq ça a un lien avec ce que je vais dire après sur "J'ai du mal à voir la pertinence de cette référence" :
Alors déjà oui scénar de jeu et de film ou autre, c'est très différent, pour des raisons d'interactivité évidemment mais aussi pcq la place du scénar dans les jeux a beaucoup évolué, même pour des jeux ou le scénar serait plus mis en avant, c'est des trucs qui sont quand même mis en second plan. C'est loin du ciné ou tout commence avec un script. A part quand les leads sont des scénaristes, genre le cas Ken Levine.
Mais il y a quand même des similarités. Au moins une : la base d'un scénar est en général les personnages, et c'est un truc que les jv ont paradoxalement beaucoup de mal à comprendre.

Maintenant j'avais cité Cambell pour l'exemple pcq c'est un truc que j'avais trouvé très surprenant quand j'avais écouté une itw où ils disaient avoir été voir une conf sur lui avant TLOU. Et parce que même si les scénar sont rarement mis en avant dans les jeux, il y en a quand même toujours eu.
Dans ces cas là, on pourrait se dire "peut être qu'ils vont se renseigner sur ce qui se fait déjà" mais en fait non. Parce que je pense que le JV à la base avait un peu se coté outsider art, tout simplement parce que rien n'existait avant. Sauf qu'ils ne faisaient pas de l'art et cherchaient juste à faire des trucs fonctionnels.
Alors il y a du game design dans les premiers mario ou megaman, c'est sur, mais c'est toujours la base utilisée jusqu'ici, et la majorité des jeux de l'époque étaient surtout des trucs mis bout à bout sans vraiment de raison ou vision. Comme je disais on peut en tirer des trucs sur l'histoire ou la technique, mais il y a pas tellement de chose à apprendre niveau design. Beaucoup moins que sur les jeux actuels en tout cas.
Et c'est sûrement parce qu'ils étaient plus occupés à faire tenir leur jeux dans les formats de l'époque.

Et du coup ça se suit là dessus : "Ce que tu veux dire c'est que la production commerciale ne s'est pas autant diversifiée pendant ce temps ?"
Je voulais pas juste dire que y'a que les indé / jeux expérimentaux qui innovaient non plus. L'accessibilité des moteurs et du matos marche aussi au niveau des devs. Quand tu passes moins de temps à travailler sur comment faire fonctionner ton jeu, ça veut dire plus de temps potentiellement passé sur le design (comme je disais par rapport à frostbite/unreal d'ailleurs).
Quand je parlais de production uniforme, c'était pas en rapport avec genre le design open world ubisoft, mais plus du fait que tous les devs avaient mario et metroid et castlevania comme références. Et même avec leurs visions personnelle, ça donne quand même des jeux équivalent. Pas forcément les mêmes genre ou quoi, mais on retrouve des design similaires.
Genre plus récemment, y'a des trucs tout cons comme le lock de zelda qui servait surtout a rendre le jeu jouable en 3D. Depuis ça, combien de studio on repris cet élément sans avoir à se poser de question sur ce qu'ils devraient faire pour gérer la 3D et la caméra ?
Quelqu'un qui a zelda dans ses références va juste se dire "il suffit de faire ça". Qqn avec d'autres références va devoir chercher une solution à ce problème, et peut être arriver à un résultat différent.

A titre d'exemple, y'a Josef Fares. Alors A Way Out a un peu se coté Uncharted, mais Brothers était complètement à part. Le mec venait du cinéma et faisait son truc à lui. Et d'ailleurs, pour revenir sur Campbell, même au niveau de ses nanards au ciné, il comprenait mieux comment écrire une histoire autour d'un perso (et comment faire une répercussion au niveau du joueur) que les gens du jv.

"ok tu as écrit "certains" "
Et c'est vraiment ce que je voulais dire. Un truc ubi ea squix, ça fonctionne tjs pareil. C'est comme les films marvel quoi. De temps en temps y'a un guardians ou ragnarok qui tente un truc légèrement différent, mais même là le fond reste le même. Ca veut pas dire qu'ils sont forcément tous nuls, mais c'est facile de voir ce qu'ils vont faire, c'est tout.

et donc, "Quel est l'intentionnalité de la production en question"
Je ne voulais absolument pas dire que la prévisibilité ou la popularité (enfin, le public visé du coup) d'un produit le rendait moins intéressant.
Effectivement, les blockbuster (ou AAA puisque les gens du marketting jv se sont dit que blockbuster était ptet pas assez positif) ne sont pas là pour révolutionner l'industrie, ils doivent être efficace et plaire au plus grand monde. Comme je disais ça ne veut pas dire qu'ils sont forcément nuls, mais quand on s'intéresse au média, on ne peut pas juste se limiter à ça et penser qu'on en a fait le tour.
Ni faire comme si c'était indispensable au point qu'il faille les voir / y jouer pour comprendre un truc qu'on aurait pas pu voir ailleurs.

Et oui je pense que les gens qui vont voir les films marvel pour être surpris sont à peu près aussi nombre que ceux qui jouent aux jeux ubisoft pour la profondeur de leur gameplay et game design.

[Et même si je cherche en général l'originalité et la profondeur, ça m’empêche pas de faire des trucs plus "basiques" parce que ça peut être plaisant quand même. Mais là où les marvel je les regarde parce que c'est relativement rapide, j'ai joué à suffisamment d'assassin's creed pour savoir que j'avais pas besoin de me taper 20+heures par an pour voir que c'est toujours la même chose. En attendant j'ai quand même acheté tous les trials récemment pour regarder plus sérieusement leur level design, et je sais déjà que rising va me rendre fous avec son gamedesign qui tourne autour de la progression.]


"cependant je pense que ton dernier jeu était excellent pour sa capacité à condenser beaucoup de bonnes idées ayant été exposées dans plein de jeux de ces dernières années, et je pense que ce type de productions sont à conseiller pour un apprentissage expresse du JV."
Sinon tu parlais de quoi là ? parce que je suis pas sur de comprendre non plus :D