La situation

Par Reyem Blog créé le 22/10/13 Mis à jour le 28/10/13 à 13h49

Un blog ou des articles analysent et décrivent l'actualité du jeu vidéo, et son marché.

Ajouter aux favoris
  
Signaler

Excellent Goodbye Deponia

Les Deponias preuvent d'un genre encore vivant 

Salut chers lecteurs ! Et lectrices, on commence cet article (et ce blog) en parlant d'un genre qui me fut très cher, le Point'n'Click, pour ceux qui ne savent pas ce qu'est le point est click, c'est un type de jeu, particulièrement fait pour les ordinateurs (à quelques exceptions), où le tout se joue à la souris et on avance dans des tableaux en résolvant des énigmes. Parmis les plus connus on a les Monkey's Island, Sam&Max, Sibéria entre autres, Le point'n'click représent d'ailleurs plus le système de jeu que le type puisque bien souvent se sont des jeux d'aventures.

 

Et quel fut ma surprise de voir sortir ces dernières années des nouveaux point'n'click plus particulièrement Déponia, Chaos on Deponia et Goodbye Deponia. J'ai toujours été un immense fan de ce genre de jeu, le point'n'click bien déjanté où il ne faut plus réfléchir logiquement mais bien de façon loufoque, graphismes dessiné à la main, scénario déjanté, dialogues à mourir de rire, je retrouvais un jeu qui ne m'avait pas autant donné de plaisir que les Monkey's Island (les trois premiers) ou Dom Famingo notamment pour l'humour, et une écriture magistrale.

 

Mais il est triste de constater que ces jeux n'ont pas eut la couverture médiatique qu'ils méritent, Déponia et Chaos on Deponia sont passés à la trappe, faute à une traduction française sûrement (bien que vous pouvez trouver des patchs vous traduisant tout le texte du jeu), mais pas tant que ça, puisque le troisième et dernier épisode Goodbye Déponia, sortit il y a une semaine, bien que des tests avec des notes plus que favorables, n'a pas connu un grand succès en France, ce genre est-il devenu obsolète ? Là est toute ma question, le point'n'click est-il en train de mourir ?

 

Ancêtre spirituel de Deponia

L'ancête des Déponia sans nul doute, le fameux Monkey's Island 3

 

Alors dire que le point'n'click est mort est un peu exagérer, mais il faut dire que c'est un genre qui baisse, dans les années 90 c'était techniquement un moyen simple de faire un bon jeu. De plus le point'n'click est souvent un jeu qui se base sur la difficulté de ses énigmes comme durée de vie, faites un point'n'click avec une solution, vous le finirez en une après midi dans 90% des cas, Monkey's Island 3 est très court une fois qu'on connait le jeu mais les premières fois on passe des mois sans trouver la solution à x ou y énigme (bon jdevais avoir 9 ans quand j'y jouais).

Et justement pour revenir à Déponia qui est l'origine de l'idée de cet article, je pense que son problème est ce profond classisisme, par rapport aux jeux de maintenant. Car le point'n'Click évolue, avouons que les productions de Quantic Dreams (jusqu'à Beyond Two souls qui tire beaucoup moins du jeu vidéo que ses prédecesseurs) ne sont que des point'n'click améliorés, et j'en veux pour preuve les jeux The Walking Dead qui sont aussi des point'n'click mais qui propose un renouveau dans le genre. Même si la question qui me chiffonne avec ces jeux est de savoir si le point'n'clik the Walking Dead de Teltale aurait eut le même succès et la même couverture médiatique sans la license qu'elle couvre ? Sûrement pas.

L'intéressé

 

 

Ce vieux genre, est un très bon genre mais il lui manque deux choses ma fois importantes s'ils veulent une évolution, une influence sur l'histoire, et une rejouabilité, cela peut sembler idiot mais pour ceux qui ont finit les Déponias par exemple j'aurais aimés que le jeu se passe autrement notamment sa fin. Et pourtant nous avons l'Orient Express un point'n"click en temps réel, qui a même des QTE et plusieurs fins différentes qui est un jeu extraordinaire mais peu connu, sortit en 1997 je le recommande à tous les amateurs du genre. 

Je pense que l'autre facteur très important au sujet de ces jeux est leur challenge, je pense qu'on a plus l'énergie, mêmes les vieux gamers que nous étions de potasser des mois sur une énigme à la con, non on a trop été habitué à un travail un peu mâché, en plus avec internet il est très simple de trouver tout de suite la solution à une énigme trop compliquée, même les puristes qui se disent hardcore gamers ont perdu la main, car même un Dark Soul ne vaut pas un ghost'n'goblins en difficulté. Donc oui on est devenu un peu des paresseurs, on veut tout, tout de suite, et vite. J'ai rejoué à Sonic II sur ma megadrive (qui marche encore bien) ce jeu est un calvère pour un joueur moderne, on a 3 vie, il y a une cinquantaine de niveau sans sauvegarde, autrement dit, si vous mourrez vous recommencez TOUT, à l'époque cela permettait de donner une longue durée de vie à des jeux le challenge, le point'n'click en fait partit, ça peut se finir en une après midi comme en mois selon la rapidité avec laquelle vous surmontez x ou y challenge, mais en avons-nous la force de nos jours ?

 

The Last Express un jeu très (trop) en avance sur son temps.

 

Reprenons l'exemple de Sonic II, vous perdez vos trois vies au 49ème niveau, vous devez recommencer le jeu dans son intégralité, le ferez-vous ? à l'époque oui on l'aurait refait ou mit le jeu en stand by quelques jours ou semaines pour le recommencer, mais aujourd'hui impossible, vous lacherez le jeu ou utiliserez un code pour avoir plus de vie et ainsi finir le jeu en une trait, d'ailleurs en une trait, le jeu se termine en 3h environ. Et je pense que cet exemple va de pair avec le genre point'n'click puisque ses systèmes de jeux sont aussi archaïques, à notre époque peu de jeux comptent sur leur difficultés pour une vraie durée de vie, il suffit de regarder GTA V en comparaison de ses prédécesseurs, c'est une des rares productions de Rockstar où je n'ai pas ressentit un challenge de malade me faisant arrêter le jeu quelques temps  avant de le reprendre, le monde du jeu vidéo ne veut pas nous faire ressentir la frustration de l'échec, on nous conforte dans l'idée qu'on est doué, même quand il y a beaucoup plus fort que nous, on aura du mal à le reconnaitre et c'est un fait, il en est de même pour un vieux genre comme le point'n'click, on bloque sur une énigme, si on est joueur on va tenter longtemps, très longtemps pour trouver une solution, mais dans 80% des cas on se dit qu'on va juste vérifier la solution sur le net pour passer ce passage, il serait dommage que j'arrive à un point où je me demande si je suis stupide pour ne pas avancer. Et là est le problème, le point est click doit évoluer, car c'est un genre tout simplement génial, car il met l'enphase sur le gameplay et le scénario chose devenue de plus en plus rare.

 

Je vous recommande que trop les productions de Daedalic ou de Teltale, pour vous faire un avis.

 

Sujet Du Prochain Article: Beyond Two Souls, Bon film ou bon jeu ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bonjour tout d'abord, et là vous vous demandez 'mais qu'est-ce qu'il me veut avec ce blog ?" 

Très bonne question Charles-Henri (nom prit au pif je m'excuse pour tous les Charles-Henris qui se sentiront concernés), sache que je veux juste te donner une réflexion sur le jeu, je ne me la joue pas intello mais je pense qu'une analyse concrète nous permet de mieux comprendre notre passion.

 

Par exemple les différences culturelles dans le monde du jeu en ligne, les types de jeux et leurs joueurs, l'évolution des jeux vidéos. Tout ça, dans un blog !!! 


Tu me crois pas cher CH ? (permets moi de t'appeller comme ça) eh bien lis mes articles !!! Et on verra si tu voudras me noyer dans un tsunami de cracha ou si au contraire tu vas m'envoyer des fleurs.

 

Reyem

Archives