KikouLol your life

Par Perce Blog créé le 12/01/10 Mis à jour le 03/01/11 à 18h01

Le geek c'est chic

Ajouter aux favoris
Signaler
Quand le game plaît

Allèché par le premier opus du jeu et ses 3 extensions, je m'étais décidé il y a un an à acheter Warhammer 40.000 : dawn of war 2 et ce, sans avoir lu aucun test de ce jeu auparavant ce qui, pour moi, est une pure hérésie. Je fus alors bien heureux après achat de constater que non seulement le jeu était une pure merveille cassant complètement avec le gameplay du précédent épisode un poil trop je-crée-un-max-d'unité-et-je-balance-tout-d'un-coup-en-fermant-les-yeux-et-en-espèrant-gagner, mais qu'en plus les critiques étaient enthousiastes sur ce jeu,  Gamekult (mon site de référence) n'hésitant pas à lui donner un majestueux 9/10, ce qui est rare pour ce site réputé sévère. On me donnait raison. Joie, bonheur, allègresse.

La boîte métallique est de toute beauté. Ne me parlez pas de dématèrialisation


Ayant vite terminé le mode campagne en mode normal (niv 2 sur 4), je n'y toucha guère que pour essayer le mode escarmouche en ligne avec les tyrannides, race alien-face unaniment réclamée mais pourtant peu jouer dans les camps adverses (faut savoir ce que vous voulez les gars...). Bref, je l'avais assez rapidement lâché pour repartir à la chasse aux succès sur d'autres jeux sur xbox 360. Or en ce moment, à l'approche de l'extension Chaos Rising, il me titillait de retourner sur ces planètes dévastées par la guerre en niveau de difficulté MAX histoire de gagner quelques succès qui viendraient grossir mon gamerscore (et accessoirement faire rager un ami qui se fout de ma gueule car il a 2000 points de plus que moi alors qu'il a au moins 15 jeux de plus que moi... Cherchez l'erreur...).

Câlinez-les tous

 

Et là, la difficulté change TOUT. Quand en niveau de difficulté 2, il suffisait souvent de foncer dans le tas pour s'en tirer à peu près bien, en difficulté MAX, il faut savamment préparer ses attaques avant la confrontation avec l'ennemi, jongler avec les grenades et autres capacités et c'est là qu'on se rend compte que le jeu prend sa véritable envergure. C'est de la VRAIE stratégie où quasiment la moindre erreur vous mène aux portes de l'échec... Mais je peux vous assurer que chaque assauts menés avec brio remplis le coeur d'une satisfaction proche d'un lendemain de dépucelage réussi. Quel pied !!


Bref, tout ça pour dire qu'il FAUT jouer à dawn of war 2 en difficulté maximum et ne pas se contenter d'un niveau infèrieur qui bride l'intérêt du titre. Et puis si vous avez le jeu aussi, je suis preneur pour une p'tite campagne en coop ou en versus en attendant Chaos rising.

Allez, une boîte métallique par pitié !!

Faites pas les timides et contactez moi par Khorne, on boltera quelques fesses de xénos !!!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives