Premium
Signaler

Alors que le débat sur le mariage pour tous questionne les français, Gamekult vient de réaliser un intéressant documentaire sur la relation entre le jeu vidéo et l'homosexualité. 

Le sujet est évidemment sensible, d'autant plus lorsque pour certains joueurs il peut visiblement pousser à se détourner d'un titre. Finalement, le jeu vidéo est-il si libre que cela ou plutôt conservateur et cliché sur le sujet ? Même s'il existe d'heureux contre-exemples, il semble en tout cas rester encore beaucoup de chemin à parcourir avant de voir l'industrie prête à mettre en avant un héros homosexuel... pour autre chose qu'un argument commercial, ou une volonté de buzz.


JEU VIDEO & CO SUR MON TWITTER


Ajouter à mes favoris Commenter (424)

Commentaires

Kyalie
Signaler
Kyalie
Mais rien n'indique que Tintin est gay alors que tout indique que Djidane l'est. Et je ne vois aucun héros dont je puisse dire "il est gay".

J'ai rien compris à ton argument sur Nathan Drake. Je ne fantasme pas sur des héros gays, ni sur Nathan Drake, je ne suis pas attirée le moins du monde par le yaoi, et je suis une femme hétéro.
Mais le fait est que je sais qu'il est hétéro.
Pourtant, je ne me soucie pas le moins du monde de sa sexualité, et elle ne m'est pas jetée à la figure ; mais elle est là, évidente dans ses relations aux femmes.
Alors qu'à l'inverse Tintin est un héros d'apparence asexuel, donc non il n'est pas *potentiellement* gay. Il n'est potentiellement rien du tout puisque sa sexualité n'est jamais évoquée ; il ne montre d'attirance pour personne.
Et je comprends rien à ton histoire de narcissisme ; selon ton raisonnement, revendiquer une femme comme héros serait une marque de narcissisme des joueuses, pareil pour un héros black ou un héros gay. C'est toi qui rattaches ces notions à une notion de minorité.
GangBangTheory
Signaler
GangBangTheory
@ Kyalie : si pour toi Djidane est hétéro de façon évidente, c'est qu'il n'est pas "potentiellement gay", CQFD. Donc mauvais exemple.

Je vais t'en donner un : Tintin. Pour moi il ne l'est pas (avis purement personnel) MAIS il l'est potentiellement.

Enfin ce que tu me dis par rapport à Nathan Drake, c'est qu'en fait tu voudrais juste SAVOIR qu'il est gay, même si cela n'apporte rien au schmilblick et que ce n'est pas "ostentatoire". Ca revient à dire que c'est juste pour satisfaire ton égo.

Moi sur le principe je ne trouve pas normal qu'on oblige la majorité à subir le narcissisme d'une minorité militante.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
De toute façon, la question se pose pas. Des milliers de joueurs ont adoré Final Fantasy X. Pourtant, qu'on ne me fasse pas croire que Tidus est hétérosexuel ! Non, qu'on ne me fasse pas ! Donc on est sur le bon chemin.
lafinaude
Signaler
lafinaude
Bon alors je me pose la question : si le héros ou héroîne est homo est-ce que ça changerait quelque chose pour moi au jeu ? suis assez mitigée, peut-être bien que ce serait un frein à l'identification... encore que...je suis une fille et je m'identifie pourtant à des héros masculins quand je joue...enfin vraiment ?...je leur ajoute peut-être une façon de jouer avec quelques espiègleries bien féminines...Mais si le jeu est bon, homosexualité ou pas je joue quand même !
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Je crois qu'il est grand temps de recentrer le débat en donnant la parole aux principaux intéressés.Puisque les pro-mariages gay ont de toute évidence besoin d'une piqure de rappel...

http://www.gameblog....bien-belle-demo

Voilà qui devrait mettre un terme à tous les débats...
Bibithekid
Signaler
Bibithekid
@Waldotarie

Bon je crois que tu vas m'avoir à l'usure, mais je vais quand même répondre à ton message dans lequel tout n'est pas faux, mais dont une partie est quand même un mélange de fantasmes invérifiables, de déni de réalité, le tout saupoudré d'un soupçon de science-fiction. De toute façon, on vit dans le même monde mais on le perçoit et on le fantasme différemment, et je suis pas sûr qu'en parler changera la donne. Tu répondras si tu le souhaites...

1- Si notre taille a évolué assez récemment (ce qu'elle fait de manière cyclique, à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte, de l'alimentation etc.), notre cerveau, lui, fonctionnait de la même manière au moyen-âge qu'aujourd'hui, à des fins parfois différentes. Car même si toi et moi n'avons connu que la domination de l'intellect, à travers le monde des services qui a pris la place du monde industriel (lui-même faisant suite au monde agricole, lui-même héritier du monde de la chasse etc.), ce changement est TRES récent à l'échelle des civilisations humaines (sans même être partagé par l'ensemble de l'Humanité, soit dit en passant, tout le monde ne vit pas dans un cocon paisible, pèpère devant l'ordi). Et je te rassure, on aura encore tous nos doigts de pieds pendant encore longtemps... :)

2- Si on devait être relâché dans la nature après une destruction de notre civilisation, il y aurait évidemment des pertes (liés au fait qu'on n'est plus habitués à vivre de cette manière plus que par notre incapacité physique à le supporter), mais je peux t'assurer que l'égalitarisme imposé par la société sauterait très, TRES rapidement :) (avis perso mais il me semble difficile de l'imaginer autrement... je parle d'un retour à l'état quasi-sauvage avec l'Homme actuel hein, pas d'un ersatz d'une civilisation ayant préservé ses valeurs actuelles)

3- Ce que tu penses exister actuellement, c'est ça (avec quelques vêtements pour différencier et évidemment des traits plus marqués d'un individu à l'autre... et moins moches of course) :
Image IPB
Peut-être qu'on y viendra un jour (ou un truc similaire auquel on n'a pas encore pensé), sans doute d'ailleurs si on s'est pas faits sauter avant... mais pour le moment c'est une vue de l'esprit sur fond de SF, un fantasme du futur qu'on aimerait voir prendre place dans le présent. On en est très, très loin et l'Homme actuel est plus proche de l'animal que de l'individu qui a maîtrisé son évolution, même si on fait notre possible pour s'extraire de cette condition.

Bref, ce que tu vois dans le présent, pour moi c'est le monde de dans 200-500-1000-10000 ans (je suis pas devin et surtout j'ai du mal à mesurer l'impact de la science sur nos modes de vie, qui sera peut-être exponentiel)... Beaucoup trop de différences fondamentales entre hommes et femmes pour les considérer comme identiques actuellement. Là où tu sembles considérer de manière très intellectuelle que c'est un mal (dans le contexte du monde occidental actuel), moi je pense que c'est ce qui a permis à l'espèce humaine de perdurer tout ce temps et qu'on commencera à sentir l'extinction naturelle de l'Humanité le jour où on ressemblera aux caricatures postées juste au-dessus. Ni toi ni moi ne serons là pour vérifier qui avait raison.

4- Même si je trouve que ton obstination s'apparente plus à une méthode Coué appliquée à l'égalitarisme qu'à une démonstration de l'existant, je suis pas sûr qu'on soit en désaccord sur la majorité du propos : les expériences façonnent notre profil et notre vie, je ne l'ai jamais nié mais c'est le cas depuis des centaines de milliers d'années (c'est d'ailleurs le cas de n'importe quel animal du moment qu'il possède la capacité à retenir les informations et donc à se constituer une expérience)... Là où nos points de vue divergent, c'est ce que tu considères les spécificités homme/femme comme un mal car tu les vois à travers le prisme d'une (très jeune) société intellectualisée dont certains idéaux sont en avance sur l'Homme lui-même. Perso je préfère vivre avec mon temps et pour le moment les hommes et les femmes sont à mes yeux encore différents et complémentaires (bien qu'à 95% similaires).

5- Moi aussi je croise tous les jours des gens différents, construits par leurs expériences et leur éducation... mais derrière ce masque façonné par le vécu de chacun, je décèle très souvent des traits communs, plus ou moins subtils, liés au genre (rapport à la compétition, à la communication etc.). Rien ne prouve le contraire, a priori, même si de ton côté tu dois penser que ces traits communs sont uniquement le fruit des influences culturelles qu'on nous impose à la naissance.

Selon moi, tu te projettes dans une société qui n'existe pas encore (à savoir une société privée de toutes les influences culturelles liées au genre), mais l'Humanité dont tu sembles rêver ne pourra se construire qu'une fois que la société, elle, aura atteint ce stade et imposera ces normes de manière systématique. A partir de là, l'Homme aura quelques siècles pour se façonner à l'image de la société qu'il a lui-même construite (tandis que de nouveaux idéaux verront le jour, nous guidant vers les prochaines étapes). C'est aussi pour ça que je disais que pour moi, l'Humanité est toujours, toujours en avance sur l'Homme lui-même et que pour le moment... j'ai raison :genre:
Waldotarie
Signaler
Waldotarie

@Waldotarie

Bon je vais devoir faire "court" car j'ai du boulot moi aussi et mon dernier message m'a fait perdre un temps de malade. Je passerai donc à nouveau sur tes expériences personnelles, elles ne correspondent pas du tout aux miennes mais au final peu importe.

Pour répondre à ta question : parce que l'Homme, comme tout animal, apprend de ses expériences et se construit -pour le meilleur ou pour le pire- grâce à elles (c'était sans doute déjà le cas à l'époque du paléolithique :)... ). Mais pour caricaturer, de la même manière, un doberman aura peur de son ombre si on le soumet à l'aide d'une violence démesurée, tandis qu'un yorkshire sera capricieux voire hargneux à souhait si on traite depuis sa naissance tel le chien prodigue. Je n'ai à aucun moment dit que les expériences et notre environnement n'avaient pas d'impact sur notre façon d'être et d'agir, juste qu'on possédait des spécificités. Je te parle de potentiel (même pas quantitatif mais qualitatif, donc nulle question de QI ou autre), toi tu me parles de résultats (et là encore, nos expériences divergent).

Pourquoi le rapport homme/femme est ce qu'il a été dans toutes les civilisations (à de rares exceptions près) pendant des dizaines de milliers d'années ? Tu crois que physiologiquement et intellectuellement, l'Homme actuel est différent de celui d'il y a 1000 ans ? Je ne le crois pas, par contre ses expériences collectives lui ont permis de canaliser ses instincts et d'établir des règles qu'il enrichit au fil des siècles. Les différences entre homme et femme existent bel et bien, mais sont en grande partie lissées par le contexte égalitariste de notre époque, dans lequel on aspire intellectuellement à confondre les genres. Mais si demain tu fais péter une bombe sur la planète et qu'on retourne à l'âge de pierre, le rapport d'antan sera à nouveau le même. L'Humanité a beaucoup évolué, l'Homme pas tellement à mon avis ('know what I mean).

A vrai dire, je ne comprends pas ton acharnement à essayer de convaincre que les hommes et les femmes sont des êtres identiques à 100% (en-dehors de l'apparence physique qu'on ne peut contester). Les quelques différences naturelles qui existent ne sont pas un mal tant que la société fait son possible pour les lisser et assurer le bien commun... L'égalitarisme forcené est vachement plus dangereux je trouve.


Ah ben enfin, je me retrouve plus dans ce que tu dis !! :D
Bon pas encore totalement, bien sûr, mais peu importe, je n'ai plus l'impression de discuter bourré avec un mur ! ;)

Si je te posais cette question, c'était bien entendu pour que tu mettes enfin en avant ces expériences. Et non, pas peu importe. Parce que je considère (mais encore une fois c'est mon sentiment, pas une vérité absolue, vérité absolue qui n'existe de toutes manières pas) que c'est ces expériences qui forment les personnes. Leur appartenance à un milieu social, à un groupe ethnique, à une culture différente, leur réaction et tout ce qu'on leur enseigne. Et ceci, de manière bien plus forte à mon sens que de savoir si on est un mec ou une fille.
Je ne te parlais pas de résultats, je posais un simple postulat de départ : on constate que dans nos vies respectives, qui ont probablement eu lieux à des époques, des milieux sociaux, des contextes familiaux différents, on a croisé un tas de personnes uniques qui nous on marqué et qui ont façonnées notre façon d'appréhender le monde autour de nous. Tu trouves que les filles sont plus douées d'empathie, je suis très loin d'éprouver cette sensation. Pourquoi ? Parce que l'un de nous (voir nous deux) est un imbécile fini incapable de s'extirper de l'idée qu'il a dans un coin de sa tête ? Je ne le pense pas. Je pense plus sûrement que c'est tout simplement parce qu'il existe une myriade de personnalités féminines différentes, et que cette propension à l'empathie n'a rien de naturel ou de spécifique aux filles.(J'ai aussi rencontré des filles qui en étaient naturellement dotées, cela va sans dire. Parfois à l'excès. Pas une majorité cependant.)
Ce n'est qu'un exemple bien entendu.
Tu me parles de potentiel, mais même en terme de potentiel physique, on trouve bien des filles qui sont naturellement plus fortes, plus endurantes, plus grandes, etc,... que bien des garçons. Bien sûr, si l'on fait une moyenne l'homme sera devant la femme sur pas mal de ces points, mais cela n'a rien d'absolu, et dire de quelqu'un que c'est un mec ou une fille ne définit en rien son potentiel physique, qui dépendra de milles autres critères aléatoires.
Et pour des potentiels intellectuels, je ne vois absolument rien qui permette de dire que les femelles soient plus douées naturellement que les mâles sur certains points et l'inverse sur d'autres. Toute statistique ne fera que refléter la place de la femme dans notre société par rapport à l'homme. Pas ce qui se passerait si on les mettait sur un pied d'égalité directement, sans le poids d'une histoire révolue avec nos moyens technologiques actuels. Comment grandiraient des enfants libérés de tout préjugés dans ce contexte ? Excellente question à laquelle nous n'aurons jamais de réponse. Mais il me parait évident qu'il y aurait un peu de tout, si bien qu'il serait impossible d'établir une clarification claire.

La raison qui fait que l'on cherche à confondre les genres est tout simplement à mon sens que les conventions sociales ne conviennent pas à une large majorité de la population, parce qu'elles vont contre leur inclination naturelle sur un tas de points précis. Et chez nombre d'entre eux, il y a déchirement entre ces penchants naturels et ces conventions, provoquant au passage tout un tas de névrose plus ou moins insignifiantes (je ne prétends pas non plus que régler ce point supprimerait toute forme de névrose. Je n'en sais rien du tout. Et moi même je suis bien entendu parfois tiraillé, je ne m'exclut pas le moins du monde). Cette différenciation du genre perds beaucoup de son intérêt dans une société très mécanisée comme la notre, où tout le monde peut accomplir n'importe quoi, tout dépendant en grande partie de notre intellect, et non de notre force, de notre endurance...

Par contre, je suis certain que l'humain a évolué physiquement aussi bien qu'intellectuellement depuis 1000 ans. Ne serait-ce que parce que la sélection naturelle disparait, nous sommes actuellement majoritairement protégé des assauts de la nature par toutes les avancées technologiques. Et ça se voit. On évolue vite, très vite. Les dents de sagesse disparaissent, les doigts de pieds finiront par le faire, la taille moyenne est montée de 20 ou 30 cm... Et notre intellect n'est pas utilisé du tout de la manière, et se développe différement.
Si l'humain était relaché dans la nature, il y aurais des sacrées pertes ! ;)
Et surtout, l'humain seul ne signifie pas grand chose, il est défini je crois par la société dans laquelle il évolue. Nous ne sommes pas franchement fait pour vivre seuls, nous cherchons naturellement de la compagnie non ? C'est ça qui compte. Comme la fourmi qui n'est pas un animal seul, mais qui forme une vraie entité vivante avec la fourmilière... (Pas un hasard si Werber a pondu une trilogie boiteuse là dessus.)

Après en ce qui concerne mon obstination à placer l'Homme et la Femme sur un pied d'égalité, elle va au delà, tu l'auras compris :
je ne vois que des individus parfaitement semblables et totalement différents à la fois. Le fait qu'ils soient mâle ou femelle ne rentrent pas plus en compte dans la définition de leur comportement que milles autres choses, allant d'expériences traumatisantes à la simple éducation dans un milieu social particulier. Un détail en quelque sorte. Qui a son importance, je ne le nie pas, mais pas plus que cela.
Je suis aussi parfaitement conscient du caractère théorique et surtout purement utopique de ma réflexion.(Le simple fait que tant de monde est du mal à l'intégrer en est la preuve la plus éclatante. Bon après je m'exprime surement très mal.) Mais ce que je trouve dangereux, ce n'est pas l'égalitarisme forcené. C'est plus le fait que certains humains, à partir du moment où ils se sentent différents, ne vont pas pouvoir s'empêcher de vouloir être supérieurs. L'histoire de l'Humanité (pas le journal ! :P).
Moi je tends au contraire à mettre en avant les différences. A considérer tout le monde sur un vrai pied d'égalité, une égalité qualitative mais aucunement limitative, et laisser s'exprimer les vraies différences constitutives des personnalités, pour en obtenir le meilleur, et progresser en groupe et en harmonie. De la science-fiction je te dis. Utopiste...
ipiip
Signaler
ipiip
Ya plusieurs personnages de jeux de baston d'origine arabe...

et ya aladdin sur megadrive.
Jonah
Signaler
Jonah
8(
Ominae
Signaler
Ominae

Altaïr? :P


Il est relativement occidentalisé quand même non ?
mordo
Signaler
mordo
Jonah, j'ai envie de te répondre sérieusement, mais mon contrat avec la Rédaction stipule que l'apport d'audience que j'amène passe par la débilité profonde et l'attisement de haine.

La petite ouverture au bout sert à faire les bébés mais je ne peux pas te montrer cela en public. Désolé, je ne peux pas être partout en même temps.

amicalement, mordo.
misatosan
Signaler
misatosan
J'sais pas si y a des PDs ici mais y a pas mal d'enculeurs de mouche !
Jonah
Signaler
Jonah
Ah bon ? J'ai toujours cru que c'était un oeil, la petite ouverture au bout.
mordo
Signaler
mordo
un trou c'est un trou, une bite n'a pas d'oeil
Bibithekid
Signaler
Bibithekid
@Waldotarie

Bon je vais devoir faire "court" car j'ai du boulot moi aussi et mon dernier message m'a fait perdre un temps de malade. Je passerai donc à nouveau sur tes expériences personnelles, elles ne correspondent pas du tout aux miennes mais au final peu importe.

Pour répondre à ta question : parce que l'Homme, comme tout animal, apprend de ses expériences et se construit -pour le meilleur ou pour le pire- grâce à elles (c'était sans doute déjà le cas à l'époque du paléolithique :)... ). Mais pour caricaturer, de la même manière, un doberman aura peur de son ombre si on le soumet à l'aide d'une violence démesurée, tandis qu'un yorkshire sera capricieux voire hargneux à souhait si on traite depuis sa naissance tel le chien prodigue. Je n'ai à aucun moment dit que les expériences et notre environnement n'avaient pas d'impact sur notre façon d'être et d'agir, juste qu'on possédait des spécificités. Je te parle de potentiel (même pas quantitatif mais qualitatif, donc nulle question de QI ou autre), toi tu me parles de résultats (et là encore, nos expériences divergent).

Pourquoi le rapport homme/femme est ce qu'il a été dans toutes les civilisations (à de rares exceptions près) pendant des dizaines de milliers d'années ? Tu crois que physiologiquement et intellectuellement, l'Homme actuel est différent de celui d'il y a 1000 ans ? Je ne le crois pas, par contre ses expériences collectives lui ont permis de canaliser ses instincts et d'établir des règles qu'il enrichit au fil des siècles. Les différences entre homme et femme existent bel et bien, mais sont en grande partie lissées par le contexte égalitariste de notre époque, dans lequel on aspire intellectuellement à confondre les genres. Mais si demain tu fais péter une bombe sur la planète et qu'on retourne à l'âge de pierre, le rapport d'antan sera à nouveau le même. L'Humanité a beaucoup évolué, l'Homme pas tellement à mon avis ('know what I mean).

A vrai dire, je ne comprends pas ton acharnement à essayer de convaincre que les hommes et les femmes sont des êtres identiques à 100% (en-dehors de l'apparence physique qu'on ne peut contester). Les quelques différences naturelles qui existent ne sont pas un mal tant que la société fait son possible pour les lisser et assurer le bien commun... L'égalitarisme forcené est vachement plus dangereux je trouve.
Waldotarie
Signaler
Waldotarie

Tu nies quand même le fait qu'il y a une differenciation entre hommes et femmes, je ne peux pas te laisser dire ça! Tu nies le fait que dans nos sociétés (et d'autres) les hommes et les femmes ne sont pas considérés de la même façon. C'est extremement dangereux. Ce n'est absolument pas acquis, c'est un combat permanent.



Ah mais non, je ne nie pas cela du tout, on s'est mal compris ! :lol:
Bien sûr que les hommes et les femmes sont traités diffèrement dans notre société. On le voit particulièrement dans le monde du travail par exemple (salaires plus bas à diplômes équivalents, plus de difficultés à accéder à des postes de hautes responsabilités...). Mais aussi à travers tout un tas de clichés contre lesquels je m'élève.

Je suis conscient de tout cela, je dis juste que dans notre société majoritairement mécanisée, les différences physiologiques ont perdus de leur importance (et c'est un euphémisme), et que je ne vois pas de raisons de le prendre en compte. Oui, la vision des rapports Homme/Femme doit être en permanence réévalué, et je pense qu'elle doit tendre vers l'égalité. La première chose que l'on juge quand on rencontre quelqu'un, c'est le sexe, et on part déjà avec des idées préconçues dans un coin de la tête. Et ça, je dis que c'est de la connerie.
Je dis que foutre des pages roses de catalogues de jouets avec des aspirateurs en plastiques pour les filles et des pages bleues avec des GI Joe pour les garçons, c'est les mettre dans des cases, et orienter par une forme de pression sociale l'évolution de leur caractère dans une direction donnée (parce que toute sa jeunesse, on cherche à être accepté, et donc à se conformer au monde qui nous entoure. Non ?). Et je m'élève contre ça.

Parce que je considère donc (et de manière un peu théorique, je ne le nie pas, d'ailleurs toute considération de cet ordre est forcément théorique et tiens plus de l'intuition que d'autre chose, et c'est valable dans les deux sens - même si certains points sont naturellement démontables en deux temps trois mouvements, comme les gros clichés machistes visant à dire que la femme est de naissance plus douée pour faire la vaisselle que l'homme, ou que les deux sont en moyenne de force physique égale, des imbécilités sans nom comme ça, mais je sais qu'on ne parle pas de ça ;)), que les femmes et les hommes sont naturellement égaux (ou pour être plus exact naturellement inégaux entre individus, subtile nuance) intellectuellement et dans la formation de leur caractère.
Et je me bats pour faire valoir ce point de vue. Un combat permanent !! :P


@bibifricotin :Moui, biais de confirmation toussa toussa...
si j'écris ça, tu te doutes bien que les situations sont variées ! ;)

Je maintiens cependant que dans notre société moderne (puisque c'est celle que l'on veut "changer", restons pragmatiques), les évolutions sont très dépendantes d'effets de modes et d'images transmises par les médias. Ces derniers ont une influence non négligeables sur les valeurs transmises à une large partie de la population (plus dans certains milieux sociaux que d'autres certainement, la valeur accordée aux images n'étant pas la même suivant l'éducation). Par exemple, j'apprécie de voir l'image de la femme transmise par les films de James Cameron (indépendamment de leurs qualités cinématographiques pures, hein) où l'on a des personnages avec des vrais caractères (souvent des femmes fortes d'ailleurs, que ce soit dans Titanic, dans Terminator, dans Avatar...), et non pas une succession de clichés. Pourtant ces films ont su séduire un public bien plus large qui n'a pas forcément cette vision du monde et ce type de considération... (On est bien plus habitué à la femme objet et à l'homme viril sur les blockbusters soyons honnêtes).
Si tous les réalisateurs essayaient de faire passer ce type de message, la vision du pékin moyen n'évoluerait-elle pas ?

Les jeux vidéos rentrent dans cette catégorie de médias qui pourraient faire évoluer insensiblement la société. C'est un média, un moyen d'expression qui aspire à devenir oeuvre d'art, qui aspire à évoluer, à accéder à une forme de reconnaissance plus étendue qui dépasse un simple cadre de divertissement ? Cela passe aussi par ce type de maturité là, ne pas donner que ce qu'on attend bêtement comme cliché, mais savoir les contourner parfois pour faire passer des messages Discrètement, insidieusement, mais pour faire évoluer le regard de ceux qui jouent. Sûrement.

Sinon, pour en finir, avant que je retourne bosser, tu as donc compris que je considère à l'opposé de toi que les hommes et les femmes, s'ils sont différents physiologiquement, n'ont pas de construction prédéfinie de leur personnalité ou de leur intellect.

Puisque nombres de mes amis sont plus que capable d'empathie, que certaines de mes ex (oui je suis hétéro au passage hein ! :P) ou de mes copines en sont totalement dépourvues, que je ne vois pas de manière de définir des appétences selon le sexe autour de moi ; réponds simplement à cette question : pourquoi donc avons nous des ressentis totalement différents voir opposés basés sur notre vie et nos expérience d'après toi ?
J'ai bien ma petite idée sur la question... :evil:
Pedrof
Signaler
Pedrof

PS : c'était quoi la finalité du débat ?


Il en faut une ?

Le jeu vidéo permet d'aller plus loin que les médias traditionnels, autant en profiter (et peut-être qu'effectivement, le terme d'identification doit évoluer ou être adapté/remplacé).


Plus loin dans quel sens ?
mordo
Signaler
mordo

Ton humour noir aurait fonctionné si j'avais été effectivement un homme. Si Ominae est une femme, je te laisse le choix de ta prochaine blague.


hey mince, c'est tellement rare une vrai fille sur un forum, que je n'y ai même pas pensé. Du coup je suis obligé de te répondre sur un cliché de fille, tu comprends. J'ai une réputation à entretenir.

Du coup, t'as le droit d'utiliser un PC en dehors de la cuisine ?

Voilà, à plus :blush3:


PS : je suis homophobe car je considère que les gays sont tous des PD, à 1000%

Donc si Omimae est une femme, n'hésitez pas à me dé-gou-ter totalement en m'envoyant des photos de vous deux. Rah, que ça m'énerverait pfiulalala.
Bibithekid
Signaler
Bibithekid
Moi j'avais créé un joueur marocain sur Top Spin 4... si ça c'est pas du héros.
Tycho
Signaler
Tycho

J'ai pas le souvenir d'avoir vu un héros arabe par exemple (non Prince of Persia ne compte pas).


Altaïr? :P
Ominae
Signaler
Ominae

Ton humour noir aurait fonctionné si j'avais été effectivement un homme. Si Ominae est une femme, je te laisse le choix de ta prochaine blague.


Dans le cas où je serais hermaphrodite ça devient super compliqué cela dit.
Sinon, question discrimination dans les jeux vidéo, est-ce toutes les origines sont représentées ? Au-delà bien sur des jeux proposant une personnalisation du personnage.
J'ai pas le souvenir d'avoir vu un héros arabe par exemple (non Prince of Persia ne compte pas).
Bibithekid
Signaler
Bibithekid

C'est justement ça une des armes du jeu vidéo pour la narration : te faire partager la confrontation d'un personnage à un problème via la "victoire" sur le jeu. Mais avec ça on est toujours dans de l'identification "classique" - c'est-à-dire celle qui me va bien et qu'on peut retrouver dans un film ou dans un jeu.

L'identification que je n'aime pas dans les jeux vidéo c'est celle qui cherche à te faire croire que TU es le personnage dans l'écran. D'ailleurs c'est même pas une identification en fait, parce que tu t'identifies à qui ? À personne, vu que c'est toi-même qui définit ton avatar. Des jeux qui cherchent à te faire fusionner quasi littéralement avec ton avatar, un peu comme les livres dont vous êtes le héros. Bon, et bien ce processus ne m'intéresse pas du tout. Le problème c'est qu'on l'appelle aussi "identification" alors que le terme "fusion" irait mieux. L'avatar n'est rien sans moi, il n'existe pas, je le remplis.

Après pour la comparaison avec Indiana Jones, bah ça me paraît normal parce que les films Indiana Jones mettent en scène un personnage auquel il est difficile de s'identifier puisque ses obstacles ne représentent jamais une réelle menace pour lui, il est toujours plus fort que ce à quoi il se confronte.


Bref, en gros t'apprécies pas les jeux de rôles au sens premier du terme (là où on remplit des carcasses vides pour y mettre ce qu'on veut), mais à mes yeux tous les jeux sont des jeux de rôle, à des degrés divers et en fonction des sensibilités de chacun. Je crois que tu sous-estimes la capacité d'identification/fusion (comme tu veux) des joueurs qui aiment se prendre au jeu entre le moment où ils allument la console, et celui où ils l'éteignent.

Le jeu vidéo permet d'aller plus loin que les médias traditionnels, autant en profiter (et peut-être qu'effectivement, le terme d'identification doit évoluer ou être adapté/remplacé).


PS : c'était quoi la finalité du débat ?
Jonah
Signaler
Jonah
Ton humour noir aurait fonctionné si j'avais été effectivement un homme. Si Ominae est une femme, je te laisse le choix de ta prochaine blague.
mordo
Signaler
mordo

Ominae, je te propose de m'épouser.


ahah, PD !
Jonah
Signaler
Jonah
Ominae, je te propose de m'épouser.

Le Célesto-Blog de Julien Chièze

Par Julien Chièze Blog créé le 11/12/09 Mis à jour le 22/02/17 à 11h17

Ajouter aux favoris

Édito

Bienvenue dans mon univers célesto-cosmique. Bon voyage au gré de pépites
d'ici et d'ailleurs.

 

Auteur du Coffret AHL disponible aux éditions Pix'n Love.

Archives

Favoris