Premium
Signaler

Vous allez vite comprendre pourquoi cette pub a été interdite en Allemagne. Il faut dire qu'elle va loin, très loin... enfin ça c'est ce qu'on vous laisse croire. Car en fait il ne s'agit pas du tout d'une publicité commandée par Sprite. Du tout. C'est une fausse pub partie d'un fantasme de réalisateur. C'est certes prévisible, mais l'effet fonctionne 100% des fois... 


Ajouter à mes favoris Commenter (105)

Commentaires

luciano
Signaler
luciano
Des pub comme ça, ils en passent pendant plus de 6h à la nuit des publivore, alors...

Mais ce qui me fait le plus halluciner, c'est les 90% de commentaires coincés du cul/moralisateurs, genre "ouhhhh c'est dégueulasse", "ouhhh c'est de mauvais gout"...... Putain, les gamers trentenaire auraient ils un énorme balait inside??? :mellow: Je ne pense pas que les créas de cette parodie se soit dit "tiens, et si on faisait un pub de bon gout?".... :wry:

Ahhh oui, "la société porn"....... je ne sais plus qui a écrit ça, mais tu m'a bien fait marrer, avec ta prose de nonne effarouchée. Cette société là n'éxiste que dans la tête des journaleux de merde qui sévices l'été avec des "reportages" tout autant merdiques. Te sens tu agressé par ses horribles images de filles en 2 pieces l'été?

Et perso, je prefere qu'on me vende un paquet de lessive avec une nana à poils plutot que la grosse germaine. Chacun ses gouts, hein!

Vive le cul, vive le sprite! :yahoo: (à mort le 7up).
Robone
Signaler
Robone
Ceci n'est pas une pipe
Funnymine
Signaler
Funnymine
@ Moussif

J'ai rit.
Moussif
Signaler
Moussif
Hé bien oui voyez-vous, je tout à fait.

Image IPB
Funnymine
Signaler
Funnymine

Je suis étonné de lire ça. Je doute très sincèrement que l'équipe qui a réalisée cette publicité ait eu une telle réflexion sur le sujet. Mais imaginons que ce soit le cas : le moment où la nana se retrouve couverte de Sprite est la représentation facile d'un des fantasmes masculin hétéro les plus éculés (pas la peine de le décrire). Que la nana soit maîtresse de la situation parce qu'elle tient l'homme par les sachets de thé est une chose mais il faut bien voir qu'à la fin de la publicité, elle est réduite à l'état de vulgaire fond de préservatif. On pourra contredire ça de mille et une manières mais à ce moment-là, ce n'est pas la femme qui est sur l'homme mais une partie de l'homme qui est sur la femme... Ex æquo ?


Bah oui ex æquo. L'homme est castré, la femme immergée. Les balles au centre.

Une femme n'est pas maîtresse de la situation seulement quand elle taille des petits objets en bois à son encas. C'est bien un réflexe de mâle hétéro un brin macho de croire que seule telle ou telle position rend la femme supérieur à l'homme. Et de croire que parce qu'une bouteille de Sprite prend la température de la cave, l'homme maîtrise la situation... Ce n'est pas parce qu'une femme s'acoquine avec trois hommes qu'elle en devient un simple objet ou même qu'elle ne maîtrise pas ce qu'il se passe dans son logis. C'est pour ça que pour moi, la publicité Sprite ne met pas davantage le pouvoir entre les mains de la femme que ne le fait la pub Guinness. La pub Sprite est stupide. En revanche, la publicité Guinness est drôle et bien amenée.


Soyons clair, je ne réduis pas les rapports homme/femme à la teneur des acrobaties. Je posais juste un regard sur la symbolique des images en présence. Et d'un point de vue purement symbolique, Guiness ne fait pas dans la dentelle.

Comme dans toutes pubs pour boissons gazeuses, la bouteille (phallus) représente le pouvoir. Et c'est qui qui boit la bouteille ? Les mecs bien sûr. Aussi, la seule partie visible de la femme est son dos pour mieux insister sur le côté pratique de Simone. En langage publicitaire, il s'agit d'une synecdoque : exprimer la totalité d'un être ou d'une chose par un détail (c'est gentil pour elle). Tandis que dans une sorte de processus d'identification, on peut voir la main des hommes, histoire de bien montré qui dirige, qui agit.
Que Simone (appelons la Simone, au moins elle aura un nom) soit entreprise par un, deux, trois, voir quatre coquins n'a pas d'importance (enfin sauf pour dire que la boisson est conviviale). Tout est dans la manière dont la scène est montrée.

C'est là où les p'tits malins de Sprite trouvent des circonstances atténuantes à leur larcin. D'abord les acteurs sont humanisés à travers des gros plans sur leur visage. Ici personne n'est réduit à un seul bout de viande
Spoiler
. La meuf domine le bonhomme (au début en tout cas) vu l'expression de ce dernier. En effet, il est quelque peu dans les vapes contrairement à la fille, qui elle, est consciente des évènements et ça se voit.
Revenons à la symbolique de la bouteille. Toutes ces pubs reprennent le plus vieux culte de l'histoire : celui du dieu phallus. De fait, dans nos schémas mentaux la décharge faciale équivaut à "l'onction", au rite initiatique. Notons que dans de très rares tribus africaines la consommation de semence est présente dans le rite de passage des adolescents vers l'âge adulte (la couleur du gars y fait-elle référence ?). Nos rites initiatiques occidentaux ont-ils en latence ce rapport au petit lait ? Moi pas savoir. Ce qui est à peu près certain, c'est que sur un plan symbolique consommer volontairement le fluide d'un autre (c'est valable pour le sang) est une quête de pouvoir, d'énergie (je ne sais pas si ça marche pour le pipi, mais là on risque de naviguer en eau trouble).
Imix
Signaler
Imix

Je ne jugais pas ses qualités publicitaires (qui sont franchement à l'ouest), mais de son caractère soit-disant choquant. Passez cette pub aux heures de grandes écoutes serait véritablement heurtant, c'est clair. Surtout pour les nenfants ("papa, pourquoi mon zizi c'est pas du sprite ?"lol). J'évoquais plus le discours derrière la pub Sprite qui est selon moi bien loin d'être aussi machiste qu'on le dit, car il y apparaît une certaine égalité des sexes. En effet, le gars est tout aussi chosifier que la fille puisque c'est lui le produit. Et comme je l'ai dit la meuf est maitresse de la situation. C'est toute l'ambiguïté de la turlutte : d'un côté il s'agit du plus gros fantasme masculin qui soit, souvent dégradant pour l'image de la femme ; d'un autre côté l'acte en lui même est des plus "castrateur" et le bonhomme est à la merci de la coquine. La pub Sprite le rend compte de manière très subtile si on regarde au delà du côté pr0n.

Je suis étonné de lire ça. Je doute très sincèrement que l'équipe qui a réalisée cette publicité ait eu une telle réflexion sur le sujet. Mais imaginons que ce soit le cas : le moment où la nana se retrouve couverte de Sprite est la représentation facile d'un des fantasmes masculin hétéro les plus éculés (pas la peine de le décrire). Que la nana soit maîtresse de la situation parce qu'elle tient l'homme par les sachets de thé est une chose mais il faut bien voir qu'à la fin de la publicité, elle est réduite à l'état de vulgaire fond de préservatif. On pourra contredire ça de mille et une manières mais à ce moment-là, ce n'est pas la femme qui est sur l'homme mais une partie de l'homme qui est sur la femme... Ex æquo ?
Une femme n'est pas maîtresse de la situation seulement quand elle taille des petits objets en bois à son encas. C'est bien un réflexe de mâle hétéro un brin macho de croire que seule telle ou telle position rend la femme supérieur à l'homme. Et de croire que parce qu'une bouteille de Sprite prend la température de la cave, l'homme maîtrise la situation... Ce n'est pas parce qu'une femme s'acoquine avec trois hommes qu'elle en devient un simple objet ou même qu'elle ne maîtrise pas ce qu'il se passe dans son logis. C'est pour ça que pour moi, la publicité Sprite ne met pas davantage le pouvoir entre les mains de la femme que ne le fait la pub Guinness. La pub Sprite est stupide. En revanche, la publicité Guinness est drôle et bien amenée.

J'adore ! Perso j'aurais rajouté une p'tite burqa pour bien buzzer.

:shock3:
Funnymine
Signaler
Funnymine

Gosh!

On voit des scènes plus chaudes dans Sex and the City (!) et ça n'en est pas pour autant désobligeant pour les femmes. Quand c'est bien amené, de façon fine et/ou burlesque, c'est plaisant de voir un représentation "dissimulée" de l'acte sexuel. Dans la pub Sprite, le propos n'est pas fin pour un sou, ce n'est pas drôle et d'après moi, c'est même assez mal réalisé... Cette pub, c'est une scène de luc tout ce qu'il y a de plus ordinaire dans laquelle on a remplacé la q**** d'un black par une bouteille et une g***** de s***** par du Sprite. 'achement drôle !


Je ne jugais pas ses qualités publicitaires (qui sont franchement à l'ouest), mais de son caractère soit-disant choquant. Passez cette pub aux heures de grandes écoutes serait véritablement heurtant, c'est clair. Surtout pour les nenfants ("papa, pourquoi mon zizi c'est pas du sprite ?"lol). J'évoquais plus le discours derrière la pub Sprite qui est selon moi bien loin d'être aussi machiste qu'on le dit, car il y apparaît une certaine égalité des sexes. En effet, le gars est tout aussi chosifier que la fille puisque c'est lui le produit. Et comme je l'ai dit la meuf est maitresse de la situation. C'est toute l'ambiguïté de la turlutte : d'un côté il s'agit du plus gros fantasme masculin qui soit, souvent dégradant pour l'image de la femme ; d'un autre côté l'acte en lui même est des plus "castrateur" et le bonhomme est à la merci de la coquine. La pub Sprite le rend compte de manière très subtile si on regarde au delà du côté pr0n.

La femme de la Guinness est un porte-bière et dans cette pub-ci, les figurants sont des porte-iPod. Déshumanisant mais tout aussi classe que la pub Guinness. Un autre style.


J'adore ! Perso j'aurais rajouté une p'tite burqa pour bien buzzer.
DrunkenBastard
Signaler
DrunkenBastard

La levée de bouclier vis-à-vis de la pub Sprite tient au fait qu'ici, c'est pas l'homme qui prend la mère, c'est la mère qui prend l'homme :helptitanic: . Heu, je veux dire à travers cette envolée lyrique de haute tenue que cette pub met le doigt (enfin pas vraiment le doigt...) là où ça fait mal. On voit une meuf qui s'épanouit pleinement dans l'acte, un type penché en arrière qui n'a prise sur rien sauf la table de cuisine, et une bouteille qui se substitue au braquemart ce qui rajoute au côté castrateur de la chose, le tout dans une atmosphère joyeusement cosmopolite et au sein même de la sacro-sainte cuisine (lieu dévolu aux femmes dans notre bonne vieille culture phallocrate)... Bref, cette pub est la plus féministe et progressiste de ces 10 dernières années ! (faut que j'arrête l'opium) Bon ok, j'exagère un peu, mais le fait est que dans la pub Sprite la femme participe émotionnellement au rapport (on voit son visage). Ils sont deux dans l'affaire. Il y a partage entre personnes consentantes. C'est ce qui dérange bon nombre en réalité.

Je pense que nous sommes assez évolués pour ne pas être choqués par un plaisir mutuel dans l'acte sexuel. Ce qui déplait c'est surtout la nullité de la pub, parce que d'une elle n'a rien d'original mais en plus elle est trop vulgaire (une nana qui se fait recouvrir la gueule de sp... rite, c'est loin d'être à mettre au crédit de la libération sexuelle des femmes). La pub Guiness n'est pas moins vulgaire, dans son genre, et ton analyse à son propos est très juste.

On voit des scènes plus chaudes dans Sex and the City (!) et ça n'en est pas pour autant désobligeant pour les femmes.

En revanche, la série en elle-même est extrêmement dégradante pour l'image de la femme. :ph34r: :whistling:
Imix
Signaler
Imix

La levée de bouclier vis-à-vis de la pub Sprite tient au fait qu'ici, c'est pas l'homme qui prend la mère, c'est la mère qui prend l'homme :helptitanic: . Heu, je veux dire à travers cette envolée lyrique de haute tenue que cette pub met le doigt (enfin pas vraiment le doigt...) là où ça fait mal. On voit une meuf qui s'épanouit pleinement dans l'acte, un type penché en arrière qui n'a prise sur rien sauf la table de cuisine, et une bouteille qui se substitue au braquemart ce qui rajoute au côté castrateur de la chose, le tout dans une atmosphère joyeusement cosmopolite et au sein même de la sacro-sainte cuisine (lieu dévolu aux femmes dans notre bonne vieille culture phallocrate)... Bref, cette pub est la plus féministe et progressiste de ces 10 dernières années ! (faut que j'arrête l'opium) Bon ok, j'exagère un peu, mais le fait est que dans la pub Sprite la femme participe émotionnellement au rapport (on voit son visage). Ils sont deux dans l'affaire. Il y a partage entre personnes consentantes. C'est ce qui dérange bon nombre en réalité.

Gosh!

On voit des scènes plus chaudes dans Sex and the City (!) et ça n'en est pas pour autant désobligeant pour les femmes. Quand c'est bien amené, de façon fine et/ou burlesque, c'est plaisant de voir un représentation "dissimulée" de l'acte sexuel. Dans la pub Sprite, le propos n'est pas fin pour un sou, ce n'est pas drôle et d'après moi, c'est même assez mal réalisé... Cette pub, c'est une scène de luc tout ce qu'il y a de plus ordinaire dans laquelle on a remplacé la q**** d'un black par une bouteille et une g***** de s***** par du Sprite. 'achement drôle !

Pour ce qui est de la pub Guiness, on se sent plus dans un bordel où la dame est sommée de se taire et besogner. Elle n'a même pas droit à une gorgé (je parle de la boisson). De plus, et contrairement à l'autre pub, elle est réduite à une partie de son corps, processus typique de déshumanisation publicitaire. En définitif, cette pub au apparence drôle et sympa se révèle beaucoup moins "classe" quand on lit le fond.

La femme de la Guinness est un porte-bière et dans cette pub-ci, les figurants sont des porte-iPod. Déshumanisant mais tout aussi classe que la pub Guinness. Un autre style.
Funnymine
Signaler
Funnymine

C'est parce que la pub Guiness est réussie.
Je suis OK sur le côté peu gratifiant de la position de la femme dans ce spot mais rien d'affreux non plus. C'est drôle. Cliché et drôle. La fausse pub Sprite par contre...


La levée de bouclier vis-à-vis de la pub Sprite tient au fait qu'ici, c'est pas l'homme qui prend la mère, c'est la mère qui prend l'homme :helptitanic: . Heu, je veux dire à travers cette envolée lyrique de haute tenue que cette pub met le doigt (enfin pas vraiment le doigt...) là où ça fait mal. On voit une meuf qui s'épanouit pleinement dans l'acte, un type penché en arrière qui n'a prise sur rien sauf la table de cuisine, et une bouteille qui se substitue au braquemart ce qui rajoute au côté castrateur de la chose, le tout dans une atmosphère joyeusement cosmopolite et au sein même de la sacro-sainte cuisine (lieu dévolu aux femmes dans notre bonne vieille culture phallocrate)... Bref, cette pub est la plus féministe et progressiste de ces 10 dernières années ! (faut que j'arrête l'opium) Bon ok, j'exagère un peu, mais le fait est que dans la pub Sprite la femme participe émotionnellement au rapport (on voit son visage). Ils sont deux dans l'affaire. Il y a partage entre personnes consentantes. C'est ce qui dérange bon nombre en réalité.

Pour ce qui est de la pub Guiness, on se sent plus dans un bordel où la dame est sommée de se taire et besogner. Elle n'a même pas droit à une gorgé (je parle de la boisson). De plus, et contrairement à l'autre pub, elle est réduite à une partie de son corps, processus typique de déshumanisation publicitaire. En définitif, cette pub au apparence drôle et sympa se révèle beaucoup moins "classe" quand on lit le fond.
Moussif
Signaler
Moussif
Sinon j'connaissais pas la pub pour le stade, sympa. :)

Mais je retiens surtout le scrabble, fabuleux.
DrunkenBastard
Signaler
DrunkenBastard

Tiens Drunken, toi qui aime les pubs marrantes et qui s'prennent pas la tête pour deux sous, y en a une excellente de Sprite avec une nana qui suce une bite mais en fait c'est une bouteille de Sprite en vrai.

Faudrait que je retrouve le lien. :)

Ladres ! Tu m'as confondu lol.
Imix
Signaler
Imix

Bizarrement, je trouve la pub Guinness plus choquante encore que celle de Sprite. Son côté froid chosifie la meuf encore plus. Au moins chez Sprite, la fille donne l'impression de contrôler la situation, elle domine. Là c'est carrément un comptoir humain avec options supplémentaires, et les mecs se servent.

C'est parce que la pub Guiness est réussie.
Je suis OK sur le côté peu gratifiant de la position de la femme dans ce spot mais rien d'affreux non plus. C'est drôle. Cliché et drôle. La fausse pub Sprite par contre...
Funnymine
Signaler
Funnymine

Elles sont vraiment superbes ces 3 pubs. Merci Drunken :)
Pour en revenir sur la fausse pub Sprite, elle est vraiment minable. Celle de Guinness, sortie l'année dernière, a un côté plus classe :o Et tant qu'à rester dans les pubs pour boisson gazeuse, obligé de mettre la campagne japonaise de Fanta d'il y a quelques années :lol:


Bizarrement, je trouve la pub Guinness plus choquante encore que celle de Sprite. Son côté froid chosifie la meuf encore plus. Au moins chez Sprite, la fille donne l'impression de contrôler la situation, elle domine. Là c'est carrément un comptoir humain avec options supplémentaires, et les mecs se servent.
Moussif
Signaler
Moussif

Dans le genre culte qu'à peu près tout le monde connait, y a la pub pour le Stadium Ajinomoto. Si je la fais découvrir à une personne ce sera toujours ça.


Tiens Drunken, toi qui aime les pubs marrantes et qui s'prennent pas la tête pour deux sous, y en a une excellente de Sprite avec une nana qui suce une bite mais en fait c'est une bouteille de Sprite en vrai.

Faudrait que je retrouve le lien. :)
DrunkenBastard
Signaler
DrunkenBastard
Dans le genre culte qu'à peu près tout le monde connait, y a la pub pour le Stadium Ajinomoto. Si je la fais découvrir à une personne ce sera toujours ça.
Imix
Signaler
Imix

Ok. Ce sont des pubs pour Scrabble (oui le jeu des maisons de retraite). Les voici :

> Hula
> Sumo
> Yoga

Ma-gni-fiques.
Et ce sont des Français qui ont fait ça :')

Celle de Guinness, sortie l'année dernière, a un côté plus classe :o

J'aime !
SushiTomydu69
Signaler
SushiTomydu69

Mouais pas subtil du tout... Ça donne pas envie de boire du sprite...


En effet...
Atssal
Signaler
Atssal

Ok. Ce sont des pubs pour Scrabble (oui le jeu des maisons de retraite). Les voici :

> Hula
> Sumo
> Yoga

Elles sont vraiment superbes ces 3 pubs. Merci Drunken :)
Pour en revenir sur la fausse pub Sprite, elle est vraiment minable. Celle de Guinness, sortie l'année dernière, a un côté plus classe :o Et tant qu'à rester dans les pubs pour boisson gazeuse, obligé de mettre la campagne japonaise de Fanta d'il y a quelques années :lol:
DrunkenBastard
Signaler
DrunkenBastard

Certes c'est pas classe mais là j'ai l'impression d'être sur un forum américain à tendance puritaine renforcée. Quand je vois le nombre de jeux où l'on voit des nanas avec des gros seins et des tenues légères (sans compter les animes japonais tendance shonen) dont les actions mettent en général bien avant leur qualités, hum, intrinsèques, je vois pas de quoi s'offusquer. Notre société est gavée de références "porno chic". Je dis pas que c'est "super génial" mais faut s'y faire, la société évolue, bon gré mal gré.

Ah ouais, pas con. Image IPB
bilyk
Signaler
bilyk

+ 1



+2

=?
Moussif
Signaler
Moussif
Bah moi je suis pas du tout choqué. Ni jaloux du black, ni frustré de la blonde...

J'ai regardé, j'ai trouvé ça naze. Point. :)
hiko
Signaler
hiko
Que ça soit parce que ça fais rire, ou parque ça choque, ou parce que cette utilisation abusive du sexe révolte, le résultat est là, les internautes en parlent ... ils ont de toute manière réussi leur coup ...

Sinon, certains ne regarderont plus les bouteilles de Sprite de la même manière ... ou finiront par y trouver un goût bizarre qu'il n'avait pas trouvé jusqu'alors :whistling:
Oldschool
Signaler
Oldschool

Ce sont des pubs pour Scrabble (oui le jeu des maisons de retraite)

Il faudrait une édition SMS pour attirer un public plus jeune.
PaupietteFR
Signaler
PaupietteFR
Moi j'adore.

Décalé, provoquant, remplit tout à fait son rôle. Et en plus ça fait parler de la marque... et donc vendre.

Et faut aussi avoir les corones de le faire.

EDIT : et comme dit Semifer, du porno chic on en voit partout, et même aux défilés de mode...

Le Célesto-Blog de Julien Chièze

Par Julien Chièze Blog créé le 11/12/09 Mis à jour le 07/07/16 à 17h35

Ajouter aux favoris

Édito

Bienvenue dans mon univers célesto-cosmique. Bon voyage au gré de pépites
d'ici et d'ailleurs.

 

Auteur du Coffret AHL disponible aux éditions Pix'n Love.

Archives

Favoris