Premium
Signaler

Alors que l'écologie est soudainement devenue ultra tendance, je ne saurai trop vous conseiller de regarder cette vidéo qui sait mêler la forme et le fond. En effet, pour lutter contre le fléau des sacs plastiques, la municipalité de San Francisco a décidé de jouer sur la fibre arty de ses administrés. Ca donne ce spot en guise de signal d'alarme classieux. Et promis, ça peut aussi s'appliquer hors de San Francisco. Savourez... et respectez.


Ajouter à mes favoris Commenter (64)

Commentaires

armis
Signaler
armis

C'est déjà mieux que rien et je ne vois pas quel peut bien être l'intérêt, peu importe la démarche, de minimiser ce genre de geste... Quand on voit qu'au Québec, on consomme 400 litres d'eau par personne et par jour et qu'en France, on en est à 150 litres, j'y vois plutôt matière à me réjouir, personnellement.


On est complètement d'accord, c'est bien. Je dis juste que c'est pas assez, et que je déplore que les gens s'en contentent (et encore, j'en connais plein qui ne trient rien parce que c'est trop d'efforts...).

J'ajouterais que le Quebec a une surface d'environ trois fois la France pour une population presque neuf fois inférieure, et des ressources en eau potable sans commune mesure. Et que de toute façon, les économies d'eau en France c'est bien, mais ça va pas non plus sauver les Somaliens de la sécheresse. Tout au plus, ça permettra aux agriculteurs d'arroser leurs champs en Août pour nous pondre encore plus de tomates, qu'ils n'arriveront pas à vendre (ou pas assez cher) et finiront par balancer sur les routes en exigeant des aides du gouvernement.

Là aussi, je comprends pas trop le sens du discours. Donc c'est quoi l'idée, on s'achète tous une corde pour en finir ? J'ai beau chercher, je ne vois pas une once d'optimisme dans tout ton message. Pour quelqu'un qui prétend (prétendait ?) avoir "l'âme d'un sauveur de planète", c'est quand même un comble…

Normal, y'en avait pas. J'ai juste compris que quand on dit "sauver la planète", on pense en fait à "sauver les hommes", puisque fondamentalement on pourrait déglinguer l'environnement suffisamment pour nous éliminer, mais pas pour mettre fin à la vie au sens large. Mon discours était justement de dire que mon âme de sauveur de planète a été tuée par l'hypocrisie générale. Elle reviendra peut-être quand les gens voudront vraiment s'intéresser au problème, et pas juste faire semblant.

PS. Les ampoules basse conso contiennent aussi du mercure, au fait - défaut que n'ont pas les lampes à incandescence.
misatosan
Signaler
misatosan
D'autant plus que même si les gestes écolos de tous les jours ne sauveront pas la planéte, ils permettent de changer les consciences et de retarder l'échéance le temps de trouver de meilleures solutions.
Geyo
Signaler
Geyo
[quote name='bouyakaman' post='592530' date='15/06/2009, 13:56']PS : les ampoules basse conso ne sont pas uniquement dangereuses que lorsqu'elles cassent, elles le sont également, et peut être bien plus, en fonctionnement. Or, très bientôt, ces modèles d'ampoules seront les seuls autorisés sur le marché français.
Enfin, c'est pas grave, j'ai fait des stocks d'amoules à incandescence et quand je serai à cours j'en acheterai sur des sites étrangers. En, dernier recours, je pourrais envisager de m'éclairer à la lampe à pétrole.[/quote]

Oui, c'est vrai... Les ampoules basse consommation émettent des rayonnements... qui sont sans danger au-delà de un mètre.

[quote]"Récemment, la CRIIREM, organisme indépendant de recherche sur le rayonnement électro-magnétique, a rendu publique une étude sur le rayonnement de ces ampoules. Surprise, elles émettent un fort champ électromagnétique (quelle fréquence ? l'étude ne le dit pas) dans un rayon de moins de un mètre. Au delà, pas de danger. "[/quote]

Et comme le dit Pierre le Ruz dudit organisme :

[quote]Les circuits sont plus ou moins bien montés selon les fabricant. Mais aucun culot des ampoules expertisées ne contenait de blindage susceptible d'atténuer les valeurs des rayonnements observés. Cet ajout, tout à fait possible techniquement, protègerait l'environnement de cette nouvelle source de pollution électromagnétique. C'est que le Criirem demande aux industriels.[/quote]

Voilà donc tu peux être rassuré, techniquement, il est possible de réduire les rayonnements donc si tu dors la tête collée contre ta lampe de chevet, ça devrait être bon là aussi dans les années à venir. Pas la peine de faire un stock d'ampoules... :lol: J'espère que t'es pas aussi radical sur tous les sujets, sinon adieu téléphone sans fil à la maison et portable.

[quote name='armis' post='594295' date='16/06/2009, 11:57']Demandez à quelqu'un si il pense que l'écologie, c'est important, et il vous dira que oui, bien sûr, il se sent super concerné, d'ailleurs il trie ses déchets et a une chasse d'eau qui consomme moins. Zuper. Et à ces gens, on vend des panneaux solaires, des éoliennes, des voiture hybrides (en modèle 4x4, parce que les trottoirs parisiens sont hauts), et des bouteilles en plastique recyclé.[/quote]
C'est déjà mieux que rien et je ne vois pas quel peut bien être l'intérêt, peu importe la démarche, de minimiser ce genre de geste... Quand on voit qu'au Québec, on consomme 400 litres d'eau par personne et par jour et qu'en France, on en est à 150 litres, j'y vois plutôt matière à me réjouir, personnellement.

[quote name='armis']Sauf qu'il y a rien de plus polluant à fabriquer qu'un panneau solaire, qui a de toute façon un rendement merdique. Les éoliennes n'existent que parce qu'EDF est obligé par contrat à racheter l'électricité au prix fort - si c'était fait dans des conditions normales, personne n'en construirait. Sans compter que c'est laid, que ça a un rendement tout aussi merdique, que ça nécessite de poser des réseaux de câbles en plus (puisqu'on les met au milieu de nulle part) et que, comme vous ne le savez pas, l'industrie du cuivre est elle aussi, ô surprise, une des plus chères et polluantes du monde (et pour avoir vu les convois de camions sortant du Zimbabwe où ils crèvent tous de faim, c'est pas non plus une des plus socialement avancées). Que si on en met suffisamment, ça perturbe les vents, avec des conséquences sur lesquelles personne ne s'est penché, alors que vue l'importance des courants marins on pourrait légitimement se demanger si les courants aériens ne jouent pas eux aussi un rôle. On économise l'eau en Provence pour en refiler aux Espagnols, chouette, comme c'est écolo! Mais on la trimballe en supertanker, oups. C'est bien connu, un supertanker c'est très développement durable.[/quote]

Cela dit, il serait peut-être de bon ton de préciser que les recherches continuent afin d'augmenter les rendements de ces panneaux, que les processeurs d'ordinateurs usagés ou défectueux sont recyclés dans la fabrication des capteurs solaires et que l'énergie produite est propre et inépuisable. Histoire de ne pas voir que les inconvénients de cette technologie…
Sinon, pour ce qui est du passage sur les éoliennes responsables de la perturbation des vents, c'est un peu fort de café tout de même… Moi, j'y crois moyen en tout cas. Cela dit, je suis d'accord avec toi à propos de leur rendement plutôt aléatoire car trop dépendantes du climat. Sans parler des nuisances sonores pour les riverains (surtout les anciens modèles je crois) et de leur esthétique très discutable.


[quote name='armis']La bonne nouvelle, c'est que la Terre va bien, merci pour elle. Vous pensez, elle a 4,5 milliards d'années et héberge la vie depuis 3 millions, les 500 ou 1000 ans de dégradation d'un sac en plastoc elle s'en fout. Le réchauffement, les déchets qui s'accumulent, les espèces qui disparaissent par ecosystèmes entiers, pff! Ca continuera soit jusqu'à ce qu'on comprenne, soit jusqu'à ce qu'on disparaisse, et après elle se remettra; s'il le faut, en repartant des bactéries ou des cafards pour quelques millions d'années d'évolution. Même si la planète perdait 90% des espèces existantes, ça serait pas la première fois. J'ai une confiance sans bornes en la capacité à la vie de survivre. Sans nous, peut-être, mais ça je m'en fous.[/quote]

Là aussi, je comprends pas trop le sens du discours. Donc c'est quoi l'idée, on s'achète tous une corde pour en finir ? J'ai beau chercher, je ne vois pas une once d'optimisme dans tout ton message. Pour quelqu'un qui prétend (prétendait ?) avoir "l'âme d'un sauveur de planète", c'est quand même un comble…


Comme disait Yann Arthus-Bertrand, "il est trop tard pour être pessimiste". Je préfère voir les choses de cette manière personnellement.
bouyakaman
Signaler
bouyakaman
Ah mais on est complètement d'accord ! Je ne dis pas que le particulier ne doit faire aucun un effort. Je remettais juste les choses à leur place en expliquant que ce n'est pas ce type de population qui pollue le plus, mais que c'est pourtant à elle que l'on demande le maximum d'efforts pour des résultats assez peu encourageants.
Je déplore aussi, comme tu l'a fait remarquer, le discours plus que candide autour de l'écologie. Cette espèce de consensus béât devant tout ce qui a trait, de près ou de loin, autour des comportements "verts", m'exaspère.
armis
Signaler
armis

Oh my celesto-fucking-god, I'm not aloooooooneeeee !!!

Oui et non :P. Je déplore l'approche enfantine du sujet, la désinformation, et le fait que tout le monde s'en contente - preuve que tout le monde, au fond, s'en balance et qu'on est donc plongés dans une hypocrisie des plus générales. Pour autant, je ne dédouane pas le quidam lambda de ses responsablilités: que l'industrie pollue plus que toi et moi, c'est un fait. Par contre, pour moi ça ne veut pas dire que tant qu'ils ne feront rien, je n'aurai rien à faire. D'une part, parce qu'avec ce raisonnement personne ne fait rien (parce qu'à leur échelle, ils disent la même chose: "Ouais mais l'usine du concurrent là-bas, elle pollue vachement plus! Et en plus en Chine ils ont pas de filtres sur leurs cheminées alors que nous, si, donc hein moi je fais rien tant que les Chinois sont pas aux normes.") D'autre part, parce que les industries polluent pour moi, consommateur, et j'en porte donc une part de responsabilité.

Là-dessus, il apparait que nos opinions divergent ;).
bouyakaman
Signaler
bouyakaman

Surtout, il faut que les gens, à tous niveaux, arrêtent de traiter le sujet comme une rédaction de gamin de 6e. "Oui mon chéri, les éoliennes c'est top et la nature, il faut la protéger." Applaudissements.

On sert un ramassis de conneries au grand public, et il gobe. Il cherche pas, il creuse pas, il se contente de gober. On lui dit les éoliennes c'est bien, il demande des éoliennes. On lui dit d'éteindre toutes ses lampes à 19h, et tu as deux types de gens: ceux qui le font sans réfléchir comme des hippies, et ceux qui s'en foutent complètement. Anecdote d'un pote qui bosse chez EDF: d'abord ça serait le genre de truc à faire sauter le réseau électrique, et le remettre en état ne risquerait pas d'être la chose la plus environmental-friendly du monde, comme on dit dans les magazines branchouille (heureusement y'a que peu de gens qui suivent cette initiative, donc ça reste gérable). De deux, puisqu'on ne contrôle pas la production des éoliennes, et qu'une centrale nucléaire, ça serait trop lourd à éteindre et rallumer juste pour ça, vous savez comment ils font face à la variation dans la demande? Ils rallument les centrales à charbon, parce que c'est encore ce qu'on a de plus réactif. Eh ouais, l'enfer est décidément pavé de bonnes intentions.

Y'a évidemment d'autres difficultés, d'ordre social, économique (non parce que ça coute cher l'environnement, faudra bien prendre le fric quelque part et ça, c'est pas gagné - ce que je comprends entièrement d'ailleurs) ou technologiques. Mais si déjà les gens perdaient leur naîveté atterrante et s'achetaient un peu de sens critique, on pourrait déjà commencer à réfléchir.


Oh my celesto-fucking-god, I'm not aloooooooneeeee !!!
armis
Signaler
armis

Tu as raison dans le fond mais ton discours donne l'impression qu'on ne peut rien faire alors qu'il y a tout à faire justement. Par exemple des idées germent pour adapter les éoliennes au réseau électrique ferroviaire ou aux pylones ou encore utiliser l'énergie des courants ici et .
Quand aux bouteilles en plastique recyclée il faudra bien se résoudre à boire l'eau du robinet pour ceux qui ne le font pas encore, ou au pire passer à l'eau en pack.
Et de bien plus beaux projets nous attendent peut être ...
Bref les solutions arriveront, il faut y croire, mais il y a urgence c'est clair, mais je te rejoins aucune solution actuelle ne semble encore convaincante malheureusement (surtout qu'il ne suffit pas de trouver des énergies propres mais il faut surtout changer nos comportements).

Surtout, il faut que les gens, à tous niveaux, arrêtent de traiter le sujet comme une rédaction de gamin de 6e. "Oui mon chéri, les éoliennes c'est top et la nature, il faut la protéger." Applaudissements.

On sert un ramassis de conneries au grand public, et il gobe. Il cherche pas, il creuse pas, il se contente de gober. On lui dit les éoliennes c'est bien, il demande des éoliennes. On lui dit d'éteindre toutes ses lampes à 19h, et tu as deux types de gens: ceux qui le font sans réfléchir comme des hippies, et ceux qui s'en foutent complètement. Anecdote d'un pote qui bosse chez EDF: d'abord ça serait le genre de truc à faire sauter le réseau électrique, et le remettre en état ne risquerait pas d'être la chose la plus environmental-friendly du monde, comme on dit dans les magazines branchouille (heureusement y'a que peu de gens qui suivent cette initiative, donc ça reste gérable). De deux, puisqu'on ne contrôle pas la production des éoliennes, et qu'une centrale nucléaire, ça serait trop lourd à éteindre et rallumer juste pour ça, vous savez comment ils font face à la variation dans la demande? Ils rallument les centrales à charbon, parce que c'est encore ce qu'on a de plus réactif. Eh ouais, l'enfer est décidément pavé de bonnes intentions.

Y'a évidemment d'autres difficultés, d'ordre social, économique (non parce que ça coute cher l'environnement, faudra bien prendre le fric quelque part et ça, c'est pas gagné - ce que je comprends entièrement d'ailleurs) ou technologiques. Mais si déjà les gens perdaient leur naîveté atterrante et s'achetaient un peu de sens critique, on pourrait déjà commencer à réfléchir.
misatosan
Signaler
misatosan

Sauf qu'il y a rien de plus polluant à fabriquer qu'un panneau solaire, qui a de toute façon un rendement merdique. Les éoliennes n'existent que parce qu'EDF est obligé par contrat à racheter l'électricité au prix fort - si c'était fait dans des conditions normales, personne n'en construirait. Sans compter que c'est laid, que ça a un rendement tout aussi merdique, que ça nécessite de poser des réseaux de câbles en plus (puisqu'on les met au milieu de nulle part) et que, comme vous ne le savez pas, l'industrie du cuivre est elle aussi, ô surprise, une des plus chères et polluantes du monde (et pour avoir vu les convois de camions sortant du Zimbabwe où ils crèvent tous de faim, c'est pas non plus une des plus socialement avancées). Que si on en met suffisamment, ça perturbe les vents, avec des conséquences sur lesquelles personne ne s'est penché, alors que vue l'importance des courants marins on pourrait légitimement se demanger si les courants aériens ne jouent pas eux aussi un rôle. On économise l'eau en Provence pour en refiler aux Espagnols, chouette, comme c'est écolo! Mais on la trimballe en supertanker, oups. C'est bien connu, un supertanker c'est très développement durable.


Tu as raison dans le fond mais ton discours donne l'impression qu'on ne peut rien faire alors qu'il y a tout à faire justement. Par exemple des idées germent pour adapter les éoliennes au réseau électrique ferroviaire ou aux pylones ou encore utiliser l'énergie des courants ici et .
Quand aux bouteilles en plastique recyclée il faudra bien se résoudre à boire l'eau du robinet pour ceux qui ne le font pas encore, ou au pire passer à l'eau en pack.
Et de bien plus beaux projets nous attendent peut être ...
Bref les solutions arriveront, il faut y croire, mais il y a urgence c'est clair, mais je te rejoins aucune solution actuelle ne semble encore convaincante malheureusement (surtout qu'il ne suffit pas de trouver des énergies propres mais il faut surtout changer nos comportements).

La bonne nouvelle, c'est que la Terre va bien, merci pour elle. Vous pensez, elle a 4,5 milliards d'années et héberge la vie depuis 3 millions, les 500 ou 1000 ans de dégradation d'un sac en plastoc elle s'en fout. Le réchauffement, les déchets qui s'accumulent, les espèces qui disparaissent par ecosystèmes entiers, pff! Ca continuera soit jusqu'à ce qu'on comprenne, soit jusqu'à ce qu'on disparaisse, et après elle se remettra; s'il le faut, en repartant des bactéries ou des cafards pour quelques millions d'années d'évolution. Même si la planète perdait 90% des espèces existantes, ça serait pas la première fois. J'ai une confiance sans bornes en la capacité à la vie de survivre. Sans nous, peut-être, mais ça je m'en fous.

C'est ce que je me dis aussi parfois, la Terre survivra sans nous c'est clair. Mais ce qui me fait peur c'est que les plus riches se construisent des prisons dorées (et climatisées) et que la pire part de l'humanité survive à ce fléau ...
armis
Signaler
armis
Eh ben puisqu'on est dans le sujet, laissez-moi vous conter une belle histoire. Jeune diplômé de grande école d'ingénieur, spécialisé en biotechnologies et environnement, les joues roses et l'âme d'un sauveur de planète, je me suis présenté à moult, moult entreprises pour un poste en relation avec le sujet. Mises aux normes, contrôle de la production, audits environnementaux, minimisation de l'impact du site, y'a plein de choses à faire, partout.

J'ai reçu en réponse une pile de refus polis. Sans faire de frime, c'est surement pas mon diplôme qui leur plaisait pas. Y'en a plusieurs d'ailleurs qui m'ont contacté en me disant que non, pour ça ils avaient pas besoin de personnel, mais qu'ils avaient plein de postes sympas à me proposer - dans d'autres domaines. Renseignement pris, dans la majorité des cas, ils s'étaient contentés de filer le job, lorsque c'était devenu obligatoire (du point de vue des normes ou de l'image), à quelqu'un en interne (responsable de la prod, chef de site, etc.) qui n'avait ni les compétences, ni le temps de s'en occuper proprement. Et tout le monde s'en foutait.

J'ai des amis d'école qui ont persévéré, et qui ont fini par trouver. Ils ont passé des mois en stages et CDD à répétition avant, au terme d'un marathon honteux d'entretiens, par finalement arracher un CDI. Par rapport à la moyenne des salaires à la sortie de l'ecole, certains côtoyaient les 2/3 à peine. Des cacahuètes, quoi.

L'environnement, c'est médiatique, c'est in, c'est mode, ça fait rêver les enfants et ça apporte des voix aux élus. Mais faire avancer les choses, ça présuppose une véritable volonté, des efforts, et un investissement massif, sans comparaison avec ce qui est mis de nos jours. Ca, y'a pas. Alors on fait des congrès, des conférences, des discours, des films, on prend des résolutions, on fait des promesses à horizon 2050 pour que ce soit aux autres de les mettre en oeuvre, et on brasse du vent parce que c'est gratuit. Parce que dans le fond, personne (ou personne d'important, en tout cas) ne comprend vraiment la question, les répercussions des actions, et surtout personne ne croit à la fin du monde.

Demandez à quelqu'un si il pense que l'écologie, c'est important, et il vous dira que oui, bien sûr, il se sent super concerné, d'ailleurs il trie ses déchets et a une chasse d'eau qui consomme moins. Zuper. Et à ces gens, on vend des panneaux solaires, des éoliennes, des voiture hybrides (en modèle 4x4, parce que les trottoirs parisiens sont hauts), et des bouteilles en plastique recyclé.

Sauf qu'il y a rien de plus polluant à fabriquer qu'un panneau solaire, qui a de toute façon un rendement merdique. Les éoliennes n'existent que parce qu'EDF est obligé par contrat à racheter l'électricité au prix fort - si c'était fait dans des conditions normales, personne n'en construirait. Sans compter que c'est laid, que ça a un rendement tout aussi merdique, que ça nécessite de poser des réseaux de câbles en plus (puisqu'on les met au milieu de nulle part) et que, comme vous ne le savez pas, l'industrie du cuivre est elle aussi, ô surprise, une des plus chères et polluantes du monde (et pour avoir vu les convois de camions sortant du Zimbabwe où ils crèvent tous de faim, c'est pas non plus une des plus socialement avancées). Que si on en met suffisamment, ça perturbe les vents, avec des conséquences sur lesquelles personne ne s'est penché, alors que vue l'importance des courants marins on pourrait légitimement se demanger si les courants aériens ne jouent pas eux aussi un rôle. On économise l'eau en Provence pour en refiler aux Espagnols, chouette, comme c'est écolo! Mais on la trimballe en supertanker, oups. C'est bien connu, un supertanker c'est très développement durable.

La bonne nouvelle, c'est que la Terre va bien, merci pour elle. Vous pensez, elle a 4,5 milliards d'années et héberge la vie depuis 3 millions, les 500 ou 1000 ans de dégradation d'un sac en plastoc elle s'en fout. Le réchauffement, les déchets qui s'accumulent, les espèces qui disparaissent par ecosystèmes entiers, pff! Ca continuera soit jusqu'à ce qu'on comprenne, soit jusqu'à ce qu'on disparaisse, et après elle se remettra; s'il le faut, en repartant des bactéries ou des cafards pour quelques millions d'années d'évolution. Même si la planète perdait 90% des espèces existantes, ça serait pas la première fois. J'ai une confiance sans bornes en la capacité à la vie de survivre. Sans nous, peut-être, mais ça je m'en fous.
bouyakaman
Signaler
bouyakaman

D'accord la dessus. A élire des gouvernements qui ne jurent que par la croissance et le travailler +, on ne fera rien de bon pour la planète. Y a qu'a voir le grenelle, quelques bonnes choses sur le papier mais rien dans les faits.


C'est précisément ça qui m'énerve. Dès lors qu'un projet écologique un peu ambitieux est initié, il se heurte systématiquement à des réticences de lobbys dès lors qu'on en arrive à la phase d'application.

Au final YAB a quand même fait faire 16% à europe écologie, c'est pas si mal :P


Et tout ça sans quitter son hélicoptère ! j'applaudis des deux pales d'hélices. :D
Nonostanovich
Signaler
Nonostanovich

Je rappelle également que la problématique environnementale et les comportements à lui associer, doivent être analysés en privilégiant une approche holistique sans se limiter à des exemples sommaires, du genre : "chez moi ça marche, ...", qui ne sauraient être représentatifs de l'impact des nouvelles politiques écologiques.


Dans ce cas on peut aussi exclure les commentaires du genre "moi je boycotte" (c'est là-dessus que je réagissais).
misatosan
Signaler
misatosan

- L'état ne prend pas pas toujours des lois de bon sens (il suffit de l'observer dans notre propre pays) et est, généralement, plus que complaisant avec les entreprises.
- Il ne faut pas croire que, si une entreprise ne développe pas de produits écolo, celle-ci se verra boudée par les consommateurs. Les boycott de Nike et McDonald's n'ont jamais rien donné.

D'accord la dessus. A élire des gouvernements qui ne jurent que par la croissance et le travailler +, on ne fera rien de bon pour la planète. Y a qu'a voir le grenelle, quelques bonnes choses sur le papier mais rien dans les faits.


Pour YAB, cela serait vrai s'il n'avait réalisé qu'un seul documentaire. Or, après sa série "vu du ciel", il remet ça avec HOME, filmé de la même manière puisqu'il est tellement plus facile d'émouvoir les gens (et de faire du fric) en leur montrant des belles images bien marquantes, que de les sensibiliser au nombreuses autres problématiques de pauvreté et de sous-développement des pays pollueurs. Cependant, cette dernière pratique nécessite de faire appel à l'intelligence des gens ce qui, dans un film produit par Luc Besson, est une chose à exclure d'emblée.

Au final YAB a quand même fait faire 16% à europe écologie, c'est pas si mal :P
bouyakaman
Signaler
bouyakaman

Ils pourraient se remettre en question:
- d'un point de vue légal, l'état impose des règles, vote des lois, pour pousser dans le bon sens.
- d'un point de vue du marché, les gens sont sensibilisés à la cause écolo, il y a une demande de produits plus respectueux de l'environnement donc une offre.


- L'état ne prend pas pas toujours des lois de bon sens (il suffit de l'observer dans notre propre pays) et est, généralement, plus que complaisant avec les entreprises.
- Il ne faut pas croire que, si une entreprise ne développe pas de produits écolo, celle-ci se verra boudée par les consommateurs. Les boycott de Nike et McDonald's n'ont jamais rien donné.

Oui la pauvreté de certains pays est directement lié à nos modes de vie, et la guerre au darfour a surement été la première guerre dûe au réchauffement climatique. J'pense que YAB a pensé ne pas pouvoir faire le tour complet du truc en un seul reportage. Et en effet il a surement voulu faire un reportage esthétique pour envoyer un message peut être un peu simple: "regardez la beauté du monde qu'on est en train de condamner".


Pour YAB, cela serait vrai s'il n'avait réalisé qu'un seul documentaire. Or, après sa série "vu du ciel", il remet ça avec HOME, filmé de la même manière puisqu'il est tellement plus facile d'émouvoir les gens (et de faire du fric) en leur montrant des belles images bien marquantes, que de les sensibiliser au nombreuses autres problématiques de pauvreté et de sous-développement des pays pollueurs. Cependant, cette dernière pratique nécessite de faire appel à l'intelligence des gens ce qui, dans un film produit par Luc Besson, est une chose à exclure d'emblée.

y aura pu de pétrole :P


Bon ben à la bougie alors ! :censored:
misatosan
Signaler
misatosan
[quote name='bouyakaman' post='592530' date='15/06/2009, 13:56']Comment le libre arbitre peut-il être hors-sujet dans quelque domaine que ce soit ?[/quote]
Parce que si une majorité de gens décident de prendre une décision commune, on peut toujours mettre en cause le libre arbitre, où on peut simplement penser que c'est une décision sage.

[quote name='bouyakaman' post='592530' date='15/06/2009, 13:56']Pourquoi les industriels se remettraient en question - chose qu'il n'ont jamais faite par le passé - quand d'autres font des efforts à leurs places ?[/quote]
Ils pourraient se remettre en question:
- d'un point de vue légal, l'état impose des règles, vote des lois, pour pousser dans le bon sens.
- d'un point de vue du marché, les gens sont sensibilisés à la cause écolo, il y a une demande de produits plus respectueux de l'environnement donc une offre.

[quote name='bouyakaman' post='592530' date='15/06/2009, 13:56']Pourquoi, faire un reportage "vu du ciel", pour montrer des continents sur-pollués sans y faire figurer leur population qui crève de faim ? C'est parce que ce n'est pas assez épuré esthétiquement ? Pourtant la pauvreté de ces pays est un des principaux facteurs de carence en matière d'écologie.[/quote]
Oui la pauvreté de certains pays est directement lié à nos modes de vie, et la guerre au darfour a surement été la première guerre dûe au réchauffement climatique. J'pense que YAB a pensé ne pas pouvoir faire le tour complet du truc en un seul reportage. Et en effet il a surement voulu faire un reportage esthétique pour envoyer un message peut être un peu simple: "regardez la beauté du monde qu'on est en train de condamner".

[quote name='bouyakaman' post='592530' date='15/06/2009, 13:56']Pourquoi, lorsque l'on est un écologiste, ou tout du moins, que l'on se revendique comme tel, se permet-on de polluer, quand bien même la cause est louable ?[/quote]
Parce qu'être écolo ce n'est pas ne pas polluer. C'est tout simplement impossible. Par contre son combat c'est de sensibiliser les gens et il le fait avec les moyens actuels. C'est un faux paradoxe.
Si tu es pour quelque chose qui n'existe pas encore, comment veux tu être capable de ne pas être en plein paradoxe avant de l'inventer ?

[quote name='bouyakaman' post='592530' date='15/06/2009, 13:56']J'estime que l'on peut être sensible à la cause écologiste, sans pour autant ingurgiter béatement ni tout ce qui s'y rapporte ni même les propos de messies de pacotille.[/quote]
Tout le monde est d'accord avec ça.

[quote name='bouyakaman' post='592530' date='15/06/2009, 13:56']PS : les ampoules basse conso ne sont pas uniquement dangereuses que lorsqu'elles cassent, elles le sont également, et peut être bien plus, en fonctionnement.[/quote]
Oui c'est ce que je disais (elles rayonnent).

[quote name='bouyakaman' post='592530' date='15/06/2009, 13:56']Enfin, c'est pas grave, j'ai fait des stocks d'amoules à incandescence et quand je serai à cours j'en acheterai sur des sites étrangers. En, dernier recours, je pourrais envisager de m'éclairer à la lampe à pétrole.[/quote]
y aura pu de pétrole :P

[quote name='bouyakaman' post='592530' date='15/06/2009, 13:56']Quant aux GSM et aux bornes wifi, on ne nous les a jamais vendues comme respectueuse de la planète et, in fine, de notre santé...[/quote]
C'est clair.
bouyakaman
Signaler
bouyakaman

En vrac, oui les ampoules économiques rayonnent, comme nos gsm et nos bornes wifis, et sont dangereuses quand elles se cassent (il faut aérer la pièce etc). Je suis assez méfiant sur cette technologie aussi ( et surtout mon portefeuille :P ).

En ce qui concerne le tri, si on est certain d'être loin d'un centre de tri et que l'acheminement polluera plus que le non-tri, soit, mais c'est tout de même assez rare j'imagine. (Et pour le lien finalement il parle surtout du libre arbitre ce que je trouve un peu hors sujet).

Le fait que les industriels polluent etc, je ne vois pas ce que ça change. En regardant vers le bas on trouve toujours pire que soit, ça ne justifie en rien nos mauvaises actions. Après on a le droit de se battre pour changer un peu tout ça et que les industriels soient forcés de développer + durable justement.

Quant à l'hélico de YAB qui pollue là je suis pas d'accord non plus. Même si demain on arrive à rouler écolo, notamment grace au transport public, la police, l'armée, les pompiers, les ambulances pourront toujours rouler à l'essence. Vu le faible pourcentage de véhicule que cela représente ça ne poserait aucun souci. L'hélico de YAB c'est pareil, , pour sensibiliser les gens aux problèmes de l'écologie, et donc peut être les amener à moins polluer, oui il a pollué, mais c'est un bien pour un mal. Tant qu'on se met pas tous à prendre un hélico pour aller filmer la banquise ...


Comment le libre arbitre peut-il être hors-sujet dans quelque domaine que ce soit ?
Pourquoi les industriels se remettraient en question - chose qu'il n'ont jamais faite par le passé - quand d'autres font des efforts à leurs places ?
Pourquoi, faire un reportage "vu du ciel", pour montrer des continents sur-pollués sans y faire figurer leur population qui crève de faim ? C'est parce que ce n'est pas assez épuré esthétiquement ? Pourtant la pauvreté de ces pays est un des principaux facteurs de carence en matière d'écologie.
Pourquoi, lorsque l'on est un écologiste, ou tout du moins, que l'on se revendique comme tel, se permet-on de polluer, quand bien même la cause est louable ?

J'estime que l'on peut être sensible à la cause écologiste, sans pour autant ingurgiter béatement ni tout ce qui s'y rapporte ni même les propos de messies de pacotille.

PS : les ampoules basse conso ne sont pas uniquement dangereuses que lorsqu'elles cassent, elles le sont également, et peut être bien plus, en fonctionnement. Or, très bientôt, ces modèles d'ampoules seront les seuls autorisés sur le marché français.
Enfin, c'est pas grave, j'ai fait des stocks d'amoules à incandescence et quand je serai à cours j'en acheterai sur des sites étrangers. En, dernier recours, je pourrais envisager de m'éclairer à la lampe à pétrole.

Quant aux GSM et aux bornes wifi, on ne nous les a jamais vendues comme respectueuse de la planète et, in fine, de notre santé...
misatosan
Signaler
misatosan

En vrac, oui les ampoules économiques rayonnent, comme nos gsm et nos bornes wifis, et sont dangereuses quand elles se cassent (il faut aérer la pièce etc). Je suis assez méfiant sur cette technologie aussi ( et surtout mon portefeuille :P).

En ce qui concerne le tri, si on est certain d'être loin d'un centre de tri et que l'acheminement polluera plus que le non-tri, soit, mais c'est tout de même assez rare j'imagine. (Et pour le lien finalement il parle surtout du libre arbitre ce que je trouve un peu hors sujet).

Le fait que les industriels polluent etc, je ne vois pas ce que ça change. En regardant vers le bas on trouve toujours pire que soit, ça ne justifie en rien nos mauvaises actions. Après on a le droit de se battre pour changer un peu tout ça et que les industriels soient forcés de développer + durable justement.

Quant à l'hélico de YAB qui pollue là je suis pas d'accord non plus. Même si demain on arrive à rouler écolo, notamment grace au transport public, la police, l'armée, les pompiers, les ambulances pourront toujours rouler à l'essence. Vu le faible pourcentage de véhicule que cela représente ça ne poserait aucun souci. L'hélico de YAB c'est pareil, , pour sensibiliser les gens aux problèmes de l'écologie, et donc peut être les amener à moins polluer, oui il a pollué, mais c'est un bien pour un mal. Tant qu'on se met pas tous à prendre un hélico pour aller filmer la banquise ...
bouyakaman
Signaler
bouyakaman

"Ouais ! C'est plus facile de tirer sur moi, pauvre particulier de mon état que sur les gros industriels qui prennent notre atmosphère pour une poubelle géante ! Les ampoules, elles consomment moins mais y a du mercure dedans, c'est dangereux pour ma petite personne (on rappelle juste que c'est dans des proportions infimes et qu'il faudrait en casser une demi-douzaine en même temps pour qu'il y ait un éventuel risque sanitaire) ! Et puis à quoi ça peut bien servir de consommer moins d'électricité alors qu'on a des centrales nucléaires qui pullulent sur le territoire comme les boutons d'acné sur le visage d'un gamin pré-pubère ?!! Et pourquoi j'irais économiser l'eau alors qu'on en a à plus savoir qu'en faire en France ?!! Et qu'est-ce que ça peut me faire que mon vélo ait été fabriqué avec des canettes recyclées ?!!!"


Il faudra m'expliquer comment un discours avançant certaines idées, bien qu'à contre courant, et argumenté qui plus est, peut-être creux.

A titre d'information sur les ampoules basses consommation :

"Le ballast électronique émet des champs magnétiques de basses fréquences entre 50 et 500 hertz ainsi que des hautes fréquences entre 20 et 60 kilohertz destinées à corriger le défaut inhérent à cette technologie qui est de diffuser une lumière papillonnante. Alerté par les porteurs de pacemaker ayant subi des interférences électromagnétiques à proximité de ces ampoules, Pierre Le Ruz, directeur scientifique du Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (CRIIREM), a vérifié : Nous avons, entre autres, mesuré des radiofréquences harmoniques jusqu’à 200 volts par mètre, alors que la valeur limite en vigueur est de 27 volts par mètre. L’électro-pollution ainsi générée entraîne une diminution de la mélatonine, une hormone qui induit le sommeil, régule l’humeur et inhibe la prolifération des cellules cancéreuses. La revue scientifique The Lancet a publié dès 1978 une étude reliant diminution de la mélatonine et cancer du sein. D’autres études ont montré qu’il en est de même pour l’hypertrophie bénigne de la prostate, le cancer de la prostate, de l’ovaire, du col de l’utérus, du poumon, de l’estomac, de la thyroïde et le cancer colorectal. Autres conséquences à court terme : troubles du sommeil, excitabilité, irritabilité et hyperactivité".

Pour plus d'informations, merci de consulter ce site contenant la vidéo d'une spécialiste adoptant un discours - que certains trouverons, par ailleurs, très creux - plus que réservé sur ces nouvelles ampoules.

Là aussi je m'inscris en faux. Dans mon immeuble y'a quelqu'un qui jetait ses ordures ménagères dans la poubelle de tri, sans se soucier d'en savoir plus. J'ai fait un mot, qui a été lu, au moins par le concierge, puisque deux semaines plus tard chaque habitant avait reçu un sac poour stocker ses déchets recyclables, un facicule d'explication, et une affiche concernant le recyclage a été placardée à l'entrée. Depuis c'est good. Et sans même avoir eu besoin de s'entretenir avec la personne directement (ce que j'aurais fait avec plaisir si j'avais su qui c'était).


C'est justement la dérive du flicage de nos comportements de consommation et de notre manière de traiter les déchets qui m'effraie réellement.
Il faut savoir qu'actuellement, les centres de tri permettant le traitement des déchets sont encore peu nombreux et répartis de manière assez disparate sur le territoire français. Les émissions en C02 liées à l'acheminement vers ces centres sont plus importantes qu'auparavant. En d'autres termes, ce que l'on gagne sur un tableau, on le perd dans un autre.
C'est d'autant plus vrai lorsque l'on connaît la part non négligeables de mauvais trieurs qui ne sont, d'ailleurs, pas toujours ceux qu'on croit.
Je rappelle également que la problématique environnementale et les comportements à lui associer, doivent être analysés en privilégiant une approche holistique sans se limiter à des exemples sommaires, du genre : "chez moi ça marche, ...", qui ne sauraient être représentatifs de l'impact des nouvelles politiques écologiques.

"Si on laisse faire, la situation virera bientôt à la catastrophe environnementale, le plastique mettant plus de 500 ans pour se "bio-dégrader"."
L' immobilisme n' est donc pas la solution...


Quid des déchets nucleaires ? Déchets autrement plus préoccupants - certains restant radioactifs pendant des centaines de milliers d'années - dont le retraitement n'est absolument pas une priorité des politiques environnementales.


En bonus track, une réflexion philosophique sur les problèmes sous-jacents de l'appel à l'écologisme citoyen.
Nonostanovich
Signaler
Nonostanovich

J'adore comment l'écologie se trompe de cible. On va em***der les particuliers en leur disant de fermer leur robinet quand ils se lavent les dents, en les obligeant à acheter des ampoules basses consommation cancérogènes alors que, non seulement cela ne sauvera jamais la planète, et que dans le même temps les industries métallurgiques et chimiques peuvent continuer à polluer peinardes avec les droits à polluer.
Enfin, c'est dans la droite ligne de l'écologie made in bobo style by Yann-Arthus Bertrand. Le mec qui s'est découvert la fibre écolo quand il a compris que l'on pouvait faire du fric avec...

Et pour la peine, je ferai pas le tri sélectif !

D'accord pour la première partie mais pas pour la conclusion. Oui les industriels sont des raclures, mais ce n'est absolument pas une raison pour dédouaner les particuliers. Oui telle bouteille en plastique vient de telle usine, mais c'est quand même Dédé qui l'a abandonné après le pique-nique. On ne peut pas demander une prise de conscience aux industriels, et à côté ne faire aucun efforts personnel.

Excuse-moi d'être un brin fataliste mais je pense que même avec un maximum de pédagogie, certaines mentalités ne daigneront pas évoluer. Y a qu'à voir sur ce topic pour une bête news à quel genre de commentaire on peut avoir droit pour s'en convaincre. Cela dit, il ne faut pas se décourager pour autant...

Là aussi je m'inscris en faux. Dans mon immeuble y'a quelqu'un qui jetait ses ordures ménagères dans la poubelle de tri, sans se soucier d'en savoir plus. J'ai fait un mot, qui a été lu, au moins par le concierge, puisque deux semaines plus tard chaque habitant avait reçu un sac poour stocker ses déchets recyclables, un facicule d'explication, et une affiche concernant le recyclage a été placardée à l'entrée. Depuis c'est good. Et sans même avoir eu besoin de s'entretenir avec la personne directement (ce que j'aurais fait avec plaisir si j'avais su qui c'était).


Par contre c'est plus décourageant à certains endroits absolument dégueulasses (Paris Bastille), où ma copine constate qu'elle est la SEULE àfaire le tri dans son immeuble. Et ce n'est pas un problème du à la taille de la ville (je peux vous dire qu'à Kyoto on trouve un mégot au km²), mais bien à la mentalité des gens.
KoXe
Signaler
KoXe
La définition du Larousse est erronée. Car elle ne parle pas de l'écologie des écologistes (loul), la plupart du temps des personnes qui ni connaissent que dalle (même si leurs intentions sont fort louables) et non celle des écologues (the true ones).

Bref comme d'hab' ce sont ceux qui en parlent le moins qui en font le plus.

Mes hommages

PS : Les sacs plastiques c'est très pratique, il suffit simplement de ne pas les jeter n'importe où et de plus ils sont réutilisables.
PS2 : Ca se trouve j'suis à côté du débat mais jm'en branle pas mal.
Geyo
Signaler
Geyo

L' idée raisonnable d' aller au delà de nos révoltes personnelles envers des industries hyper-polluantes ainsi que des surmédiatisations de ceux prônant la bonne parole écologique parfois à des fins lucratives (ou pas) me semble plus intéressante que les idées égoïstes ou fatalistes qui par essence n' apportent rien au débat écologique qui n' a qu' une mission, trouver des solutions.

Entièrement d'accord. Même si nos gestes simples peuvent paraître insignifiants (enfin surtout pour les autres qui se foutent de notre gueule), je pense qu'il faut juste savoir faire fi du quelconque impact bénéfique que nos actions peuvent avoir sur la planète. Ça doit juste devenir une habitude toute simple, comme aller se brosser les dents. Si on commence tout de suite à se dire :

"Ouais ! C'est plus facile de tirer sur moi, pauvre particulier de mon état que sur les gros industriels qui prennent notre atmosphère pour une poubelle géante ! Les ampoules, elles consomment moins mais y a du mercure dedans, c'est dangereux pour ma petite personne (on rappelle juste que c'est dans des proportions infimes et qu'il faudrait en casser une demi-douzaine en même temps pour qu'il y ait un éventuel risque sanitaire) ! Et puis à quoi ça peut bien servir de consommer moins d'électricité alors qu'on a des centrales nucléaires qui pullulent sur le territoire comme les boutons d'acné sur le visage d'un gamin pré-pubère ?!! Et pourquoi j'irais économiser l'eau alors qu'on en a à plus savoir qu'en faire en France ?!! Et qu'est-ce que ça peut me faire que mon vélo ait été fabriqué avec des canettes recyclées ?!!!"

Hé ben c'est juste qu'on n'a strictement rien compris au principe même de l'écologie. Alors après on peut chercher des définitions pour étayer des propos affligeants et emplis de suffisance, mais le résultat sera identique : un discours creux, bien écrit peut-être mais creux.

Je disserterai des heures sur la bêtise de l'Homme lambda qui ne vois devant lui que son épanouissement personnel. La nature l'a doté d'un cerveau capable de choses extraordinaires, et résultat, les animaux savent s'en sortir mieux que nous, quand nous ne les maltraitons pas.

Quand je vois certains décérébrés qui balances leurs clopes, papiers de cigarettes, chewing-gum, par la fenêtre de leur voiture, ou alors comme hier une petite bourge maquillé jusqu'au trou de balle qui balance sa clope dans le pot d'un arbuste sur la terrasse d'un bar alors qu'un cendrier ce trouvé sur la table voisine et j'en passe des choses encore plus révoltant, je pense que l'Homme ne se sert de sa caboche seulement pour ses désirs basiques, trop réfléchir, c'est trop pour lui.

Parfois j'ai envie de leur dire, "bon ben je vais venir chez vous et je vais mettre mes déchets dans votre salon, comme ce que vois faites dans la rue, sur les routes, sur les terrasses, sauf que la nature vous appartiens pas donc ça ne vous choque guère, alors que si c'est sur votre territoire, là NON il ne faut pas."

Et là observez bien leur réaction.

J'ai eut plusieurs débats (dans le calme, car j'aime débattre mais sereinement) et c'est impressionnant comme une personne qui fait attention à la nature, les animaux, etc... passe pour un abrutis. Le seul argument de la personne en face est "de toute façon nous ne pouvons rien faire". Cette phrase veut tout dire, ça rejette complètement la responsabilité de l'Homme, qui dans le même sens veut dire, "je peux respecter l'environnement ça changera rien, donc je peux polluer c'est pareil et les autres font la même chose donc je suis pas le seul". Et beaucoup de gens passent leur vie personnelle avant l'avenir de leur planète. Tant que la planète ira bien jusqu'à leur mort ça leur vas, après ils s'en foutent.

Bref, il serait peut être temps que l'Homme lambda se mette à philosopher sur sa propre existence, plutôt qu'à penser sur sa richesse matérielle. Les plus sages dans ce monde reste la population animale, qui malgré leur manque d'intelligence (diront certains), utilisent l'écosystème 100 fois mieux que nous. Nous avons beaucoup de choses à apprendre d'eux et non le contraire. Et je m'étonne encore de voir les gens s'extasier devant le comportement "intelligents" de certaines espèces/plantes, pensant que l'Homme est le seul individu doté d'une intelligence poussé. Seulement nous ne sommes pas dans la tête des plantes, des animaux et une partie d'eux resterons à jamais un mystère.

Nous sommes tous des enfants de la nature, et la détruire reviens à nous détruire nous même, car nous avons tous besoins des ressources naturelles, animaux et plantes. c'est un cycle, si ce cycle se casse nous sommes condamnés. Un exemple, arrêtons d'écraser des abeilles juste par "peur" qu'elle nous pique, car, et oui, contrairement à l'Homme elles ne le feront pas par "plaisir" de faire mal (pour info nous sommes la seule espèce à tuer, torturer, chasser par plaisir), ou de tuer. Si il n'y a plus d'abeilles, il n'y a plus de pollinisation, et donc plus de plantes, et donc plus d'oxygène.

Je m'arrête là. :genre:

Voilà c'était juste un petit bout de coup de gueule.

Excuse-moi d'être un brin fataliste mais je pense que même avec un maximum de pédagogie, certaines mentalités ne daigneront pas évoluer. Y a qu'à voir sur ce topic pour une bête news à quel genre de commentaire on peut avoir droit pour s'en convaincre. Cela dit, il ne faut pas se décourager pour autant...
ShinoBee
Signaler
ShinoBee

on dit poche dans le sud car va dans le nord et demande une poche a une caissiere et elle va te matter de travers, je sais ça m'est arrivé


Pas de "poche" dans le Sud non plus ou alors je sais pas ou commence le Sud chez toi man ;) .
MasterLudo
Signaler
MasterLudo

A titre d'exemple, on peut recevoir une amende lorsqu'on jette un déchet par terre chez nos voisins allemands.
Leur rues sont souvent exemplaires de propreté. A quand la même chose en France?


Ce serait le paradis, en france nos rues sont dégueux.
Et en plus ça nous coute cher en nettoyage du coup.

On marche sur la tête, c'est du bon sens et rien d'écolo pour ceux qui y sont allergiques.

Sinon, bien que je ne partage pas l'avis de bouyakaman, je suis d'accord avec lui sur le fait que les industriels échappent assez miraculeusement à la déferlante de culpabilité dont on nous arrose, alors que l'impact de leurs activités sur l'environnement est autrement plus grave.


Alors oui, les industries polluent toujours, comme toi, moi, nos moyens de transports, ton pc, etc.

Mais dire qu'ils ne font aucune effort c'est faux, ils en ont fait sans doute 10x plus que vous et sont soumis à des normes de plus en plus strictes, etc. Il doit y en avoir qui grugent, des pays plus laxistes, etc, mais en tout cas ça marche dans le bon sens et crois moi que l'investissement en ce sens pour eux va bien plus loin que pour un particulier qui achète 3 ampoules et une auto avec un catalyseur ;-)

Mais on peut faire mieux et tout le monde marche dans ce sens, se dédouaner de ses propres actions en invoquant "le voisin qui fait pire" ça n'a jamais fait avancer le schmilblick ;)
jihefen
Signaler
jihefen

On dit "poche" et pas "sac en plastique" :whistling:

on dit poche dans le sud car va dans le nord et demande une poche a une caissiere et elle va te matter de travers, je sais ça m'est arrivé
ShinoBee
Signaler
ShinoBee
Pour la petite anecdote pas plus tard que hier soir j'me promenais en ville et j'me cale sur un banc , et là qu'est ce que je vois un gars depuis sa voiture jette un paquet de chewing-gum vide , ni une ni deux j'me lève , je ramasse le détitrus et je gueule sur le gars tout en lui jetant dans sa caisse le paquet usagé...

Bon je sais bien qu'on est en ville etc... Mais ils s'en foutent eux d'êtres en ville ou a la campagne pour eux une fenetre c'est fait pour jeter des trucs...
Leonsk
Signaler
Leonsk
Je disserterai des heures sur la bêtise de l'Homme lambda qui ne vois devant lui que son épanouissement personnel. La nature l'a doté d'un cerveau capable de choses extraordinaires, et résultat, les animaux savent s'en sortir mieux que nous, quand nous ne les maltraitons pas.

Quand je vois certains décérébrés qui balances leurs clopes, papiers de cigarettes, chewing-gum, par la fenêtre de leur voiture, ou alors comme hier une petite bourge maquillé jusqu'au trou de balle qui balance sa clope dans le pot d'un arbuste sur la terrasse d'un bar alors qu'un cendrier ce trouvé sur la table voisine et j'en passe des choses encore plus révoltant, je pense que l'Homme ne se sert de sa caboche seulement pour ses désirs basiques, trop réfléchir, c'est trop pour lui.

Parfois j'ai envie de leur dire, "bon ben je vais venir chez vous et je vais mettre mes déchets dans votre salon, comme ce que vois faites dans la rue, sur les routes, sur les terrasses, sauf que la nature vous appartiens pas donc ça ne vous choque guère, alors que si c'est sur votre territoire, là NON il ne faut pas."

Et là observez bien leur réaction.

J'ai eut plusieurs débats (dans le calme, car j'aime débattre mais sereinement) et c'est impressionnant comme une personne qui fait attention à la nature, les animaux, etc... passe pour un abrutis. Le seul argument de la personne en face est "de toute façon nous ne pouvons rien faire". Cette phrase veut tout dire, ça rejette complètement la responsabilité de l'Homme, qui dans le même sens veut dire, "je peux respecter l'environnement ça changera rien, donc je peux polluer c'est pareil et les autres font la même chose donc je suis pas le seul". Et beaucoup de gens passent leur vie personnelle avant l'avenir de leur planète. Tant que la planète ira bien jusqu'à leur mort ça leur vas, après ils s'en foutent.

Bref, il serait peut être temps que l'Homme lambda se mette à philosopher sur sa propre existence, plutôt qu'à penser sur sa richesse matérielle. Les plus sages dans ce monde reste la population animale, qui malgré leur manque d'intelligence (diront certains), utilisent l'écosystème 100 fois mieux que nous. Nous avons beaucoup de choses à apprendre d'eux et non le contraire. Et je m'étonne encore de voir les gens s'extasier devant le comportement "intelligents" de certaines espèces/plantes, pensant que l'Homme est le seul individu doté d'une intelligence poussé. Seulement nous ne sommes pas dans la tête des plantes, des animaux et une partie d'eux resterons à jamais un mystère.

Nous sommes tous des enfants de la nature, et la détruire reviens à nous détruire nous même, car nous avons tous besoins des ressources naturelles, animaux et plantes. c'est un cycle, si ce cycle se casse nous sommes condamnés. Un exemple, arrêtons d'écraser des abeilles juste par "peur" qu'elle nous pique, car, et oui, contrairement à l'Homme elles ne le feront pas par "plaisir" de faire mal (pour info nous sommes la seule espèce à tuer, torturer, chasser par plaisir), ou de tuer. Si il n'y a plus d'abeilles, il n'y a plus de pollinisation, et donc plus de plantes, et donc plus d'oxygène.

Je m'arrête là. :genre:

Voilà c'était juste un petit bout de coup de gueule.

Le Célesto-Blog de Julien Chièze

Par Julien Chièze Blog créé le 11/12/09 Mis à jour le 27/02/17 à 15h53

Ajouter aux favoris

Édito

Bienvenue dans mon univers célesto-cosmique. Bon voyage au gré de pépites
d'ici et d'ailleurs.

 

Auteur du Coffret AHL disponible aux éditions Pix'n Love.

Archives

Favoris