La Passion au Bout des Doigts
     
Signaler
(Jeu vidéo)

Nintendo

Je vais essayer de vous donner mon point de vue sur le parcours irrégulier de Nintendo depuis ses débuts avec les consoles de salon et la NES. Un parcours rempli de succès et d'échecs qui a forgé une marque forte qui est associée au nom même de "jeux vidéo" mais qui aujourd'hui est de plus en plus en marge de l'industrie. Explications.

 

La Belle Époque

 Pour beaucoup de joueurs, cette époque restera l'âge d'or des jeux vidéo. Je veux parler des années 1983 à 1994. 83 avec la sortie de la NES au Japon (puis en 87 chez nous) et 94 (95 chez nous) pour la sotie de la Sega Saturn, ses 32 bits, la 3D et son lecteur CD.

NESNintendo et Sega étaient alors les rois incontestés d'un secteur en plein essor. D'abord au Japon puis très vite aux USA et enfin en Europe. Les 2 générations qui se sont succédées : Famicom ou NES chez nous puis Super Famicom ou Super Nintendo se sont vendues comme des petits pains : respectivement 61,9 millions et 49,1 millions.

 

 

Rien ne pouvait les arrêter et malgré une lutte acharnée, les 2 constructeurs sont restés au coude à coude avec cependant un certain avantage pour Nintendo au niveau des ventes. Le jeu vidéo à grande échelle était née et tout le monde associera désormais Mario comme le pionnier du jeu vidéo aux yeux du grand public. Le jeu vidéo était Nintendo et Sega, point barre.

 

Le Virage

Alors que Sega enchaine tout de suite et logiquement avec la Saturn pour proposer un nouveau saut technologique avec la 3D et le CD comme support, Nintendo lui décide de faire l'impasse sur cette génération (enfin avorte un projet de lecteur CD pour sa Super NES en partenariat avec Sony, ce qui donnera par la suite la Playstation en 1994) et préfère se concentrer sur la Nintendo 64 qui sortira en 96 au Japon. 

Nintendo 64Arrivée donc 2 ans après les consoles de Sega et Sony, la N64 fait le choix étrange de rester sur un support cartouche alors que l'avenir du CD est tout tracé avec une capacité mémoire bien supérieure (700 Mo contre 64 Mo pour la cartouche) et un coût de fabrication plus important. Les éditeurs tiers sont alors tiraillés entre une Playsation déjà bien installée et porteuse d'avenir et une N64 puissante mais moins sexy et qui souffre d'un syndrôme old-school emprunt d'un manque d'innovation (à part la manette !).

Nintendo commence dès lors à se refermer et à miser sur ses licences phares : Super Mario 64, Mario Kart 64, Super Smash Bros., Zelda Ocarina of Time et sur le quasi seul soutien de Rare avec son mythique Goldeneye 007.

La machine se vendra à 32,9 millions d'exemplaires dans le monde tout de même mais uniquement grâce aux jeux cités ci-dessus.

 

GameCubeNintendo a compris son erreur et tente de rectifier le tir avec la sortie de la GameCube fin 2001 mais elle arrive encore trop tard. Sony fort de son succès avec la Playstation, sort la PS2 en 2000 avec le support DVD et embarque avec lui tous les éditeurs. Sega n'est plus suite à ses échecs répétés de la Saturn puis de la Dreamcast et Microsoft, nouvel acteur lance sa 1ère console Xbox pour tenter sa chance sur ce marché. Encore une fois, Nintendo choisit un support étrange et propriétaire avec le Nintendo Game Disc de 1,5 Go de stockage alors que le DVD est la nouvelle norme partout dans le monde. Les éditeurs sont frileux, la console n'est pas beaucoup plus puissante que ses concurrentes (plus que la PS2 mais moins que la Xbox) et les jeux produits par Nintendo sont tellement imposant qu'ils font de l'ombre aux autres. Ils préfèrent donc lancés leurs jeux sur des plateformes plus ouverte avec moins de concurrence en choisissant Playstation et Xbox.

La sanction est sévère et seulement 21,7 millions de consoles sont vendues dans le monde. C'est 3 fois moins que la NES et 2,5 fois moins que la Super NES. Tout le monde se dit qu'à moins d'un miracle, la fin est proche pour Nintendo sur le marché des consoles de salon.

Game Boy AdvanceHeureusement que la Game Boy et ses nombreuses itérations sont là pour soutenir le géant des jeux électroniques.

 

Le Coup de Poker

WiiPendant tout l'ère de la 6ème génération dominée sans conteste par la PS2, Nintendo fait profil bas et prépare en silence sa contre attaque. Fin 2006, 2 jours après la PS3, sort la Wii aux USA. Nouvelle approche ultra innovante, nouveau design épuré, nouvelle manette à détection de mouvement et sans fil, la Wii fait sensation. Vendue de base avec un jeu démo qui regroupe plusieurs jeux de sport multijoueurs Wii Sports, elle chamboule toute l'industrie et s'impose comme le produit techno à la mode.

Le jeu vidéo n'est plus réservé à une partie de la population (les jeunes ados boutoneux ou les jeunes adultes) mais devient vraiment mainstream. Les parents jouent avec leurs enfants, les grands mères s'agitent devant l'écran, le jeu vidéo devient un moyen de bouger, se divertir sans contrainte et plus aucune barrière (la manette notamment) ne l'empêche de conquérir monsieur et madame tout le monde. Nintendo réussit à casser le modèle traditionnel de la course à la puissance en proposant une console certes beaucoup moins puissante que ses concurrentes PS3 et Xbox 360 mais en contre partie plus accessible financièrement : 600¤ pour la PS3 contre 250¤ au lancement pour la Wii !

Wii SportsLe succès est fulgurant, tous les chiffres s'affolent et les records de vente tombent les uns après les autres. Plus de 100 millions de Wii se sont écoulées à ce jour et Wii Sports est le jeu le plus vendu au monde avec 82 millions d'exemplaires. Une autre vision du jeu vidéo était néée.

Fort de son succès rapide, tous les éditeurs se sont mis à développer des titres exclusifs ou à porter leurs jeux permettant ainsi à Nintendo d'ouvrir son catalogue à autre chose que ses licences éculées : Mario, Zelda, Smash Bros. Elles restent néanmoins imposantes puisque seul Ubisoft et son jeu Just Dance 3 arrive à se faire une place dans le top 15 des jeux les plus vendues sur cette console !

 

Un Situation Délicate

 6 ans après, Nintendo décide de sortir la petite soeur de la Wii. Sans doute pour capitaliser sur cette marque qui a conquis le monde et pour minimiser les risques, la console est nommée Wii U et ressemble étrangement à sa grande soeur. D'ailleurs les manettes Wiimotes restent compatibles ainsi que les jeux. Seule une tablette tactile, le Wii U GamePad est nouveau.

Wii UStupeur dans le milieu, personne ne comprend bien à quoi ce dernier va servir, à part peut être un remote play (jouer à distance à sa Wii U sur la tablette pour libérer la télé) qui s'avèrera chaotique. Le online est toujours aussi lent, pauvre en fonctionnalité et peu utilisé. Le pack de base propose une console 8 Go qui ne peut quasiment rien stocker et coûte quand même 350¤. On est fin 2012, la PS3 et la Xbox 360 sont sur leur fin de vie, leur catalogue de jeux très riche et leur prix est très abordable. La nouvelle génération PS4 et Xbox One est déjà annoncée depuis 6 mois. Mais surtout la Wii U ne propose rien de vraiment nouveau comparée à la Wii et sa puissance est du même niveau sinon moindre que la génération actuelle.

 Mario Kart 8La Wii U ne décolle pas et fait l'un des pires démarrage de console pour Nintendo. Sa communication est désastreuse et ne convainc ni les pros, ni le grand public qui se demande si ce n'est pas juste une nouvelle version de la Wii avec une tablette. Les jeux n'arrivent pas et il faut attendre plus d'un an et demi pour voir le 1er blockbuster/console seller avec Mario Kart 8 en mai 2014. Les rares courageux éditeurs tiers comme Ubisoft avec Zombi U à avoir tenté l'expérience s'en sont mordus les doigts et sont bien vite partis laissant la console dans un désert de jeux bien aride.

Après 2 ans de commercialisation, elle peine a atteindre les 7 millions de vente quand sa grande soeur les atteignit en à peine 6 mois... Le manque d'innovation, de prise de risque combinées à une communication brumeuse et un catalogue de lancement rachitique ont précipité la console dans un gouffre sans fond. On voit mal comment elle pourrait en ressortir, surtout après le lancement réussi de la PS4 et Xbox One qui vont continuer de creuser l'écart. La Wii U restera une console d'appoint pour tous les amoureux des jeux made in Nintendo. La sortie du prochain Zelda (fin 2015 ?) accompagnée d'une baisse de prix sonnera peut être un nouveau départ et un sauvetage de dernière minute mais le résultat restera quoi qu'il en soit mitigé voir catastrophique.Zelda Wii U

 

Quel Avenir ?

Concernant le marché des consoles, l'avenir semble bien incertain pour Nintendo. Tout comme à l'époque de la GameCube, tout semble possible. Peut-être assisterons nous au lancement d'une nouvelle console en 2016 ou 2018 qui révolutionnera le jeu vidéo comme l'a fait la Wii. Nintendo n'étant plus attaché à la course technologique, on peut s'attendre à tout. Cependant les tendances du marché sont axées sur la mobilité, le cross play mutli-supports, le tout connecté et la réalité virtuelle. Et sur aucun de ces points Nintendo semble prêt ou en train d'amorcer quoi que ce soit.

Sur la mobilité, le marché des consoles portables est en baisse constante et malgré la bonne tenue de la DS/3DS ces dernières années, l'avenir semble acquis aux smartphones et tablettes qui n'arrêtent pas leur progression aux dépens de ces consoles traditionnelles. Et Nintendo n'en prend pas du tout la voie (aucun jeu Nintendo n'est et ne sera disponible sur smartphone).

Sur le cross play, quand on sait qu'il faut repayer tous les jeux achetés sur NES, Super NES, N64 ou GameCube pour y jouer sur Wii U, on se demande s'ils ont bien compris qu'à force de refaire payer les joueurs pour les mêmes jeux, ils ne font qu'user un peu plus la corde. Seule la tablette GamePad semble faire un pas en avant mais vu qu'il faut être à moins de 5 mètres de sa Wii U pour que ça fonctionne, on se demande à quoi cela sert.

Sur le tout connecté, il suffit de voir l'état du online de façon générale chez Nintendo pour se rendre compte qu'ils ont 10 ans de retard. Quasiment aucun jeu n'est jouable en ligne (ah si Mario Kart 8, ouf !) et les fonctionnalités sont plus que limitées, lenteur du réseau en bonus.

Enfin sur la réalité virtuelle, rien en vue pour le moment et je ne pense pas qu'ils iront dans ce sens, pas assez grand public et familial pour le moment.

Le motion gaming (jeu en mouvement) initié par la Wii est passé de mode et plus personne ne s'y intéresse ou développe des jeux à part les quelques jeux de danse ou de fitness. Même la Kinect 2 de Microsoft semble être bel et bien abandonnée par son constructeur même s'il n'ose pas le dire. Vu l'investissement et le matraquage marketing, ça peut se comprendre :(.

Pour conclure, Nintendo, malgré ses superbes licences indémodables : Mario, Zelda, Pokémon, Smash Bros., Kirby, Donkey Kong, Metroid, Star Fox, Pikmin, Kid Icarus... et ses jeux aux gameplay toujours aussi fins et riches, peine à se renouveler. Au lieu d'être sur la défensive et de capitaliser sur leurs acquis, ils devraient plutôt aller de l'avant, créer de nouvelles licences, proposer de nouvelles façons de jouer et nous faire rêver ! Go Go Go Nintendo, l'heure du renouveau à sonner !

Nintendo

Voir aussi

Groupes : 
Mario, Wii Sports, Super Mario, Zelda
Plateformes : 
GameCube, Wii, Game Boy, NES, Super NES, Nintendo 64, Nintendo 3DS, Wii U
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

JiDe
Signaler
JiDe
MaJ : Nintendo annonce la sortie sur iPad de Pokémon Trading Card Game : http://www.gameblog....onible-sur-ipad
Comme quoi, seuls les cons ne changent pas d'avis ;)
JiDe
Signaler
JiDe
@tirroir Tout à fait d'accord sur le fait qu'il n'est pas complet car cela aurait été beaucoup trop long et des livres sur le sujet bien mieux écrits sont légion.La construction est très basique et c'est le but même : faire simple pour aller à l'essentiel et ne pas se perdre en chemin. Sur la philosophie, je pense que Nintendo a en effet une autre vision qui n'est pas mauvaise mais différente et qui a aussi de bons côtés.

@Mikymas Sur la puissance de la GameCube tu as entièrement raison, c'est une erreur de ma part. Sur le choix du disque, il n'est peut être pas étrange mais inhabituel et limité à 1,5Go seulement. Ce n'était clairement pas le standard de l'époque en tout cas.
Pour le GamePad de la Wii U il a été prouvé qu'il ne fonctionnait pas bien du tout et dès qu'on est un peu trop loin de sa Wii U le streaming ne fonctionne plus.
Enfin sur le jeu mobile, je ne critique pas Nintendo mais je dis simplement qu'ils n'y prennent pas le chemin et qu'ils risquent s'ils ne font rien de perdre une grande partie du marché. En tout cas c'est la trajectoire que tout le monde prédit.

Pour l'objectivité, c'est plus un article sur ma vision de la politique de Nintendo donc en effet c'est assez subjectif sur le fond mais je ne pense pas être complètement à côté de la plaque. Pour le manque d'info, je suis allé à l'essentiel donc oui j'ai fait dans les grandes lignes.

Merci pour vos avis ;)
Mikymas
Signaler
Mikymas
hum...le Nintendo GameCube moins puissant que la PS2 et la Xbox 1 ? ça sort d'où ça ? Moins puissante qu'une Xbox 1, oui mais par contre bien bien bien plus puissante qu'une PS2 ! Faut se renseigner monsieur ! Et puis le choix des disques de 8 cm n'est pas étrange, il est...logique si l'on suit ce qu'est le GameCube : une console petite et puissante. Et surtout, cela empêche le piratage et accélère les temps de chargements !

5 m pour le Gamepad...tu joues sur un écran de combien de centimètre ? Parce que bon, à 5m moi perso, je vois rien !

Concernant le jeu sur smartphone, je suis à 100% d'accord avec la politique de Nintendo ! Le discours que tu fais est le fait même que cet actionnaire qui veut des jeux Nintendo sur smartphone : une vision à court terme. Car oui ça va rapporter du cash, mais au long terme ? Surtout que la légendaire jouabilité des jeux Nintendo risque d'en prendre un sacré coup via un jeu sur tactile, ils sont pas l'inventeur de la croix directionnel pour rien !

Bref, encore un article manquant d'objectivité et d'information !

La Passion au Bout des Doigts

Par JiDe Blog créé le 13/08/14 Mis à jour le 09/02/15 à 21h02

Amis gameblogeurs/gameblogeuses, vous trouverez dans ce blog mes réflexions sur le monde du jeu vidéo : stratégies des constructeurs, sorties de titres AAA, jeux indépendants, le futur du jeu... bref un peu de tout mais toujours avec passion !

Ajouter aux favoris

Édito

Gamer depuis tout petit, je joue à tout et sur tout. Du PC à l'iPad en passant par la PS Vita ou la Wii, j'ai joué et continuerai à jouer sur tous les supports. J'aime tous les genres de jeu (bon j'avoue les jeux sandbox ou d'exploration pure c'est pas trop mon truc) et je suis curieux de tout ce qu'il y a de nouveau. En ce moment j'attends avec une impatience toute particulière le développement de la réalité virtuelle : Oculus Rift et Project Morpheus.

Archives

Favoris