Premium
Signaler

Pour bien commencer, j'ai décidé de me faire plaisir.

 Je préfère commencer par le plus facile pour moi. Un action RPG.

Je n'ai jamais réussi à finir un RPG au tour par tour. Et à vrai dire le game design des RPG en général me file des boutons. Rien que le fait de devoir faire du level up est un non-sens vidéoludique (tiens un sujet d'article...).
Donc en commençant par Secret of Mana (SoM), je prends le moins de risque et je me réserve de la frustration pour plus tard.

Je joue sur une version Appstore (tiens encore une autre idée d'article...). Et dès l'écran titre, c'est beau. Une forêt fournie, un arbre Géant, qui me renvoie vers l'Arbre Mojo, trois personnages sur le coté attentifs (soit à l'arbre, soit à la décision du joueur). Je suis déjà heureux (il ne me faut pas grand chose).

Zou la partie est lancée.

Bon sur le début ça ne casse pas des briques... le scénario n'est pas vraiment complexe, ce qui permet de prendre en main tout de suite le héro de l'aventure. Et on est parti buter des lapinous jaunes (et non pas roses cher TigerSuplex).

Le jeu est superbe. Question esthétisme je ne vais pas me faire des copains, mais je le trouve plus abouti que Zelda 3. Certe plus pixélisé, mais l'eau stagnante reflète les nuages, les arbres sont plus détaillés, le héro n'est pas un nain. Tout est plus beau.

Question Gameplay, le système de combat est intéressant... Le héro peut donner autant de coup d'épée que Link. Seulement il si le joueur attends un temps certain entre deux coups (matérialisé par un pourcentage qui se rempli en bas de l'écran) alors le coup aura beaucoup plus d'effet que vouloir faire du bourinage. Les combat se résument donc à donner un coup, reculer pour ne pas en prendre si l'adversaire n'a pas été shocked/stoned et recommencer jusqu'à un élégant petit éclatement du lapinou.
Bon ça change de Zelda. Pas pour le mieux à mon sens. Puisque cela revient à imposer un simili tour par tour sans faire perdre de la dynamique au combat. Et au début tout du moins on aura tendence à passer plus de temps à fixer le pourcentage qui se rempli, plutôt qu'admirer les nénuphars, ce qui est dommage.
Si les lieux visités au départ (Potos, Le temple de de l'eau, le nombril de gaïa), ne sont pas très éloignés, et nobre de pancartes sont disséminées, une carte aurait été assez sympathique. Là je pense à Link's awakening, ou chaque tableau visité faisait reculer la quantité de carrés noir sur la carte.

La suite viendra plus tard.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Que de souvenirs impérissables !

Fainéantise de rigueur

Par Cinqvert Blog créé le 09/06/10 Mis à jour le 15/12/11 à 08h31

Ajouter aux favoris

Édito

En travaux

Archives

Favoris