PLAY5TATION.COM

PLAY5TATION.COM

Par 8xogen Blog créé le 18/11/12 Mis à jour le 13/10/19 à 01h03

votre dose quotidienne d'information sur la PS5. Une seule adresse : http://play5tation.com !

Ajouter aux favoris
Signaler
Actu PS5 (Jeu vidéo)

2019, année de toutes les éventualités pour les grands acteurs de l'industrie du jeu vidéo. Numéro un sortant, Sony est tout naturellement au centre de l'attention des analystes. En effet, son absence remarquée des grands rendez-vous médiatiques renvoie aux préparatifs qui consacreront la feuille de route de sa nouvelle console, la PlayStation 5.

Le site GameDaily.biz a convoqué une fois de plus les plus fins observateurs de ce secteur d'activité afin de recueillir leur sentiment sur cette année charnière pour le géant japonais.

Avec un portefeuille de superproductions clinquants mais modestes par le nombre, cette année sonne comme celle du champ du cygne de son format vedette, la PS4. Sa mise à la retraite imminente marque la fin d'une époque glorieuse pour le constructeur nippon, faisant inévitablement écho à celle de la PS2 sans toutefois atteindre le chiffre vertigineux des 150 millions d'exemplaires vendus. « Si la PS4 s'en approchera, aucun système de jeux n'est désormais en mesure d'atteindre ce score, la nature du marché vidéoludique a considérablement changé », juge Serkan Toto de Kantan Games, rejoint sensiblement par ses homologues de DFC Intelligence et IHS Markit.

Les deux premières années d'exploitation commerciale de la PS4 ont été affectées par le poison du « cross gen ». Selon Serkan Toto, trois exclusivités scintillantes telles que TLoU2, Death Stranding et Ghost of Tsushima « disposent de grandes chances d'être portées sur PlayStation 5, au lancement de cette console voire juste un peu plus tard ». S'accompagnant, on croise les doigts, d'une mise à jour graphique différentielle respectueuse de la puissance de la console hôte.

L'agenda médiatique désertique de Sony pose la question de la méthode de diffusion - numérique ou physique, de ses annonces officielles. De son retrait (temporaire ?) de l'e3, l'analyste Piers Harding-Rolls d'IHS Markit anticipe « une période d'expérimentations dans la manière de s'adresser au public ». L'objectif principal étant de « mieux contrôler le message à envoyer et dans quelle configuration » ajoute-t-il. Message non seulement adressé à son c½ur de marché mais aussi et c'est « un défi » pour David Cole de DFC Intelligence, « au joueur occasionnel (...) peu familier des informations officielles disponibles sur le web. Un travail plus efficace devrait être entreprit par Sony » pour atteindre cette cible versatile.

Il en veut pour preuve le positionnement flou du PlayStation Vue dans l'esprit du consommateur : « ce service vidéo fonctionne sur de nombreuses plates-formes de divertissement numérique, pas seulement sur console PlayStation. Beaucoup de consommateurs interrogés sont persuadés à tord que la PS4 est le seul support à le diffuser ».

Un biais d'autant plus inquiétant qu'il s'inscrit à l'aune d'une mutation stratégique de Sony, passant du statut de spécialiste de l'électronique grand public à celui du géant du divertissement numérique. Avec l'accélération de la disparition des supports physiques et de l'avènement du PlayStation Network comme principal pivot de diffusion des contenus produits par les filiales Sony Pictures, Sony Music, cette mauvaise lecture d'un mélange improbable pourrait nuire à la PlayStation 5. Un précédent catastrophique existe. Lorsque Don Mattrick était responsable de la branche Xbox, ce mélange des genres avait été rejeté violemment par le public, précipitant le destin de la Xbox One dans les bas fonds des charts internationaux.

Assertion refusée par D. Cole : « Sony est à son meilleur niveau lorsqu'il s'agit de s'adresser à la fois au marché de masse et son c½ur de cible. Cela était vrai depuis ses débuts dans l'électronique grand public, et s'est poursuivi avec la PS2 alors que le groupe japonais était connu plus largement pour l'EyeToy et Singstar ». Ces deux périphériques ont séduit un auditoire de joueurs occasionnels, « renforçant le succès de la console en Europe ». Les joueurs avertis étaient quand à eux « libres d'ignorer ces produits ».

L'analyste Harding-Rolls résume parfaitement l'état d'esprit dans lequel l'état-major de Sony doit poursuivre l'aventure PlayStation 5 : « la meilleure approche consiste à maintenir le cap sur le jeu, de ne pas s'hasarder vers d'autres divertissements ».

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

NOUVOCOMMENTEUR
Signaler
NOUVOCOMMENTEUR
C est clair qu'il doivent toujours rester focalisé sur le jeu et ne pas diluer leur message comme l a fait microsoft avec la xbox one ou a l epoque de la ps4 (blue ray et companie) si la console peu faire autre chise c est cool mais il y a d autres moyen d avoir du vod ou de la musique en streaming. Ce qui fera l avantage differentiel ce sera toujours la qualité des jeux et des exclus
Meanwhile
Signaler
Meanwhile
Le groupe japonais plus connu pour Singstar et l'EyeToy, vraiment ? Je crois qu'ils ont confondu avec Guitar Hero.

Édito

Archives