PLAY5TATION.COM

PLAY5TATION.COM

Par 8xogen Blog créé le 18/11/12 Mis à jour le 19/01/19 à 20h18

votre dose quotidienne d'information sur la PS5. Une seule adresse : http://play5tation.com !

Ajouter aux favoris
Signaler
Actu PS5 (Jeu vidéo)

Un nouveau cycle technologique représente bien des attraits pour un studio de développement désireux de relancer une franchise ambitieuse mais victime de choix mal inspirés décidés durant cette génération de consoles de salon. Slightly Mad Studios (SMS) se trouve dans cette situation inconfortable et cherche les ressorts créatifs pour éviter une sortie de route à Project Cars…

Bien que le troisième volet « est encore au stade de la conception sur papier », les idées ne manquent pas pour injecter une dose de folie à une simulation automobile réputée pour sa précision chirurgicale et son ambiance… clinique. « Nous sommes allés trop loin, reconnaît Ian Bell fondateur et PDG de SMS. Le prochain chapitre sera plus amusant ».

Grâce à l’expérience exaltante acquise sur Need for Speed Shift/Shift2, le studio est en mesure d’insuffler ce petit supplément d’âme qui manque cruellement à Project Cars : « les variables sont conséquentes dans PC2, entraînant d’infinis problèmes d’équilibrage (…) nous sommes coupables de décisions malavisées (…) PC3 sera davantage un successeur spirituel de Shift (…) l’objectif principal est de se divertir ».

Le jeu n’est pas attendu avant le printemps 2020 sur PlayStation 5, année charnière pour le studio britannique. En plus d’une hypothétique console présentée de manière prétentieuse comme « la plus puissante du monde », l’homme fort du studio aidé de son équipe chevronnée planchent sur une solution middleware gratuite aux objectifs tout aussi ambitieux : « notre plate-forme logicielle ouverte à l’ensemble des développeurs indépendants des quatre coins du monde simplifiera jusqu’au seul clique de souri la transférabilité de leur jeu sur toutes les consoles dominantes du marché ».

Autre studio, autre orgueil. Bungie, débarrassé de la tutelle étouffante d’Activision, rêve désormais d’indépendance éditoriale. Mieux à même d’arbitrer la destinée commerciale de Destiny à présent préservée d’une surcapitalisation éditoriale, cette petite pépite prépare avec quiétude le troisième volet sur PlayStation 5. A moins que la dernière sortie sur tweeter de Phil Spencer, responsable de la branche Xbox, émue de son émancipation nouvelle s’active en coulisse pour sceller un accord d’exclusivité avec « son studio de développement favori ». Pour passer de Charybde en Scylla ?

Toujours est-il que selon des indiscrétions rapportées par l’agence Cowen and Cie, les deux premiers épisodes « n’ont pas atteint les objectifs financiers » recherché par Activision, préférant se reposer sur une annualisation à marche forcée de la franchise Call of Duty. Une prédation incompatible avec la vocation artistique désirée par le studio de création. Une divergence de vue remarquée par l’agence qui note que « cette décision est ce qui pouvait arriver de mieux pour préserver l’intégrité de la franchise », en soulignant toutefois « l’effort louable d’Activision de bâtir une licence d’importance ».

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Archives