(Titre bientôt disponible)

Par 01010110 Blog créé le 05/08/12 Mis à jour le 11/11/16 à 18h15

Voici la ligne éditoriale du blog :
____________________________________

Ajouter aux favoris

Édito

Travail en progression

Archives

Favoris

(Titre bientôt disponible)
  
Signaler

C'est vrai qu'on peut se poser la question. On peut aussi se dire : "allez les gars, on serre les fesses, ça ira mieux l'année prochaine". D'habitude c'est ce que je fais, mais là j'ai eu l'irrépréssible envie de foncer sur le site de THQ, direction la rubrique "Financial Report". Là je me dis : "attends mon petit bonhomme, t'as pas eu 11/20 en éco pour rien donc tu vas m'éplucher tout ça like a boss". Mais en fait, c'est long un rapport financier : 100 pages, même pas traduites en français et écrit tout petit. Donc j'ai lu le début, ce qui était écrit en gros, les tableaux avec plein de chiffres et regardé les photos quand il y en avait. Et mine de rien, on apprend pas mal de choses. Comme par exemple, la façon qu'ils ont de faire genre ça va pas trop mal, on maitrise, alors que ça fait 5 ans qu'ils perdent du blé. Ouais parce qu'en fait, même si j'ai survolé 5-6 PDF, à la base, c'est plutôt destiné aux investisseurs ces milliers de pages écrites avec amour (et un peu de sang vers la fin). Mais sait-on jamais, à ce rythme là, peut-être qu'un jour je rachèterai une partie de la boite pour 200 balles...

 

Mais il y a bien eu une époque où THQ s'en mettait plein les fouilles quand même ?

Alors, les plus vieux chiffres que j'ai trouvé remontent à 1999 et à ce moment-là, la boite était bénéficiaire de 31 millions de dollars. Il y a bien eu une baisse régime en 2003 (2 millions), mais on va dire que jusqu'en 2008, l'argent rentrait. Mais avant cela, je me suis dit que ça pourrait faire professionnel si j'allais sur Wikipédia pour vous dire que THQ signifie Toy Head-Quarters (ils vendaient des bas de contention avant donc) et que sa création remonte à 1990. C'est en 1994, qu'ils se consacreront entièrement à la production de jeux qui rendent violent. On s'en tape un peu mais entre 1994 et 2000, THQ va sortir pas mal de jeu de caisse dont tout le monde se fout et d'autres jeux, genre Ghost in the Shell, Broken Sword: The Shadow of the Templar, X: Beyond the Frontier ou encore 1001 pattes sur Game Boy Color. Mais c'est surtout à ce moment que THQ a une idée pas conne du tout : racheter des propriétés intellectuelles. C'est simple : tu prends une franchise qui marche, t'achète les droits, tu sors des jeux régulièrement (si c'est de la merde c'est pas grave) et t'encaisse. C'est donc dès le début des années 2000 que THQ investit dans pas mal de marque comme Pixar (Disney-Pixar en 2006), la WWE, Nickelodeon ou encore Dreamworks. Et ça n'a l'air de rien, mais c'est avec tout ce beau monde que THQ va se faire gonades en or.

 

Là-haut est le dernier jeu estanpillé THQ tiré d'un film Pixar. Désormais, les adaptations c'est terminé. D'ailleurs Rebelle, le dernier Pixar, a été publié par Disney Interactive.

 

Car en achetant tous ces droits, THQ s'offre du même coup toutes les adaptations de films d'animations en jeu vidéo, en plus du catch (très à la mode aux US) et de Bob l'éponge. Et là, je vois que ça se marre au fond, mais si je vous dis que les adaptations du Monde de Némo se sont vendus à 10 millions d'exemplaire, tout de suite ça calme. Je continue ? 9 millions pour Les indestructibles, 44 millions pour les jeux estampillés WWE, 30 millions pour Bob l'éponge, c'est bien simple la majorité des titres vendus à plus d'un million d'exemplaires sont des exploitations de licences. Les exceptions ? Red Faction, MX vs ATV et Saint Row.  Le reste n'est que tentative infructueuse d'imposer des marques originales. Et autant vous dire qu'il faut aller chercher loin pour se souvenir de séries telle que Tak, Destroy All Humans, The Outfit, Full Spectrum Warrior, Titan Quest, Frontline, De Blob ou Juiced.

On ne peut donc pas rééllement reprocher à THQ de se reposer entièrement sur ses licences juteuses, mais force est de constater qu'à chaque fois qu'ils essayent de lancer une nouvelle série, ça foire plus ou moins rapidement. Reste alors à miser sur ce qui marche : la série Saints Row (11 millions d'exemplaires), Red Faction (5.7 millions) et les licences des autres. Nous sommes alors en 2007 et THQ fait péter les highscore avec 68 millions de bénéfice grâce à Pixar (30 millions de jeu vendus), la marque Bratz récemment acquise (1.5 million) et les jeux de catch (4 millions). Tout va bien donc. De plus, l'entreprise investit dans la marque UFC et rachète en 2006 un studio : Vigil Games. Donc là normalement tout roule non ? Darksiders est en préparation, Saints Row 2 va débarquer, Red Faction aussi et THQ a toujours ses licences phares comme roue de secours. Et pourtant, c'est parti pour 5 années d'emmerdes...

 

Mais comment se fait-ce ? Normalement, rien que la licence Bob l'Eponge devrait réussir à les faire vivre ces gens là, non ?

Et bien pas vraiment. Surtout quand ces derniers décident de lancer 3 nouvelles licences en même temps et qu'elles "se foirent" toutes. De Blob (505 000), Frontlines : Fuel of War (415 000), 50 cents : Blood on Sand (230 000), tous ces jeux ont fait des fours. Et si on rajoute à cela les "vieilles" licences qui périclitent comme Destroy All Humans! Path of the Furon (100 000), on obtient une belle année de merde. Car comparé aux dépenses consenties pour essayer de proposer des titres de qualités, les recettes de Wall-E, WWE Smackdown vs. Raw 2009 et de Saints Row 2 ont du mal à équilibrer la balance. En résulte un bilan financier pour la première fois dans le rouge et étrangement axé vers le bilan de l'entreprise. En gros ça fait : "Vous saviez qu'on a vendu des milliards de truc depuis 10 ans et que l'année prochaine on va sortir des jeux de ouf ? Quoi ? Cette année ? Oh bah, pas grand-chose digne d'intérêt... Ah ça ! Le déficit de 35 millions ? Ah ouais tiens, maintenant que vous le dites...". Et donc qu'est ce qu'on fait quand y'a plus de thune ? On se concentre sur ce qui roule bien et on supprime le reste. THQ dégage donc 5 studios de développement internes sur les 10 de base (cette affirmation est entièrement basée sur la capacité de mon cerveau à retenir des informations à court terme, veuillez m'en excuser). Donc bref, le ménage est fait et l'année 2009 se termine.


 Parce qu'on visualise mieux l'ampleur des dégats avec un jolie graphique des familles.

 

"Coucou les gars ! Alors, cette année 2009, bien ou bien ? Un nouveau Red Faction, un jeu d'UFC, deux jeux de catch, un Warhammer : Dawn of War 2, ça doit être la grosse teuf non !? Pourquoi Brian (Brian J.Farell, le boss de THQ) est en train de faire semblant de s'ouvrir les veines avec un coupe-papier ? 'Tain ! Vachement bien fait le sang ! Quoi ! Bordel de bite de couille ! On est à 431 millions de déficit ! Mais comment se fait-ce ? Red Faction : Guerilla a pas si bien marché (1 million), Warhamer non plus (360 000) et le reste n'a pas suffit à rattraper tout ça. Bah, c'est sûr que c'est pas en sortant un Tak sur PS2 et Wii que ça va le faire ! Et puis regardez, en 2007, vous aviez sorti 40 jeux et cette année 19, alors si en plus personne ne les achète, c'est pas avec un jeu de catch et une adaptation de Là-Haut qu'on va y arriver...

 

Si vous aussi vous avez voulu mettre fin à vos jours en regardant  la série diffusée sur SyFy, Red Faction : Origins (qui raconte ce qu'il s'est passé après Guerilla, logique), je tenais à vous dire que vous n'êtes plus seul.

 

Tout ça pour dire que déjà en 2009, THQ flippait sa race et même si les 242 millions de perte en 2012 inquiètent, ce n'est pas la première fois que cela arrive. Il faut également rappeler que la boite s'est également mangé un méchant retour de crise dans les dents, ce qui n'a pas aidé, c'est certain. Ce qui ne l'a tout de même pas empêché de remonter la pente en 2010 avec "seulement" 9 millions de dollars de perte. Pour cela, THQ fermera 2 studios et arrêtera les productions destinés aux plus jeunes, ces derniers se tournant de plus en plus vers les jeux gratuits sur le web. Le but est donc bien de limiter les dépenses en espérant que Darksiders et Metro 2033 cartonnent et en axant la production sur les titres gamers, éprouvés (WWE) ou à plus petit budget (Costume Quest par exemple). Malheureusement, Darksiders ne se vend pas autant que prévu (730 000) et Metro 2033 non plus (400 000). Mais THQ a une botte secrète : uDraw. Une tablette à dessin pour la Wii. Et c'est une bonne surprise avec 1 million de ventes. THQ retentera l'expérience l'année suivante, mais avec 74 000 ventes, il faut croire que tout le monde se servait déjà de la Wii comme cale-porte.

 

THQ avait fondé beaucoup d'espoir sur la série Darksiders mais le public n'a pas répondu à l'appel autant qu'ils l'auraient souhaité. Je plaide coupable.  J'ai retourné le premier comme un sagouin et je n'ai toujours pas acheté le second. Quel infâme personnage je fais...

 

On arrive donc à la crise actuelle que traverse la firme avec une retombé des bénéfices en 2011 (-136 millions) et en 2012 (-242 millions). La faute à un Red Faction: Armageddon (470 000 ventes) qui signe la fin d'une série qui crevait doucement mais surement et des ventes relativement décevantes pour Darksiders 2 (1.1 millions). En 2012, THQ continue donc de ralentir le rythme de ses productions de façon inquiétante avec seulement 7 titres, avec pour seuls gros jeux WWE '13 et Darksiders 2. Le beau succès du troisième épisode de Saints Row (3 millions) et sa tétrachiée de DLC n'a visiblement pas suffit...

 

Bon, si je comprends bien ça pue grave du derch tout ça ?

Difficile à dire... D'un côté, THQ se recentre de plus en plus vers le public core-gamer en privilégiant la qualité à la quantité et en opérant des coupes drastiques dans les budgets (licenciements, fermetures, adieu Insane), mais en même temps, au vu du calendrier (provisoire) de 2013, constitué essentiellement de gros jeux (Metro : Last Night, South Park : The Stick of Truth, Compagny of Heroes 2 et Homefront 2), ils n'ont pas le droit à l'erreur. Et quand on voit le succès de Metro 2033, la qualité du premier Homefront et le public restreint auquel s'adresse le prochain Compagny of Heroes et le RPG South Park de Obsidian, il y a de quoi baliser. Les bougres ont bien essayé de gratter un peu de blé en lançant un Humble Bundle qui a déjà rapporté 5 millions de dollars (dont combien pour les associations ?), mais il en faudra certainement plus pour que THQ retrouve ses attributs dorés.

 

C'est vrai que ça devient presque de la charité de soutenir THQ en ce moment.

 

Pour autant, Jason Rubin (le nouveau président de THQ depuis avril 2012 et ancien de chez Naughty Dog) se veut confiant pour l'avenir et mise sur la qualité des prochains gros titres. C'est en partie pour cette raison que ce dernier a prit le risque de repousser leurs sorties à l'année fiscale 2013 (en mars en gros), quitte à plomber l'année 2012. Voilà au moins une bonne nouvelle puisque l'entreprise n'en ai pas encore à sortir des jeux à l'arrache pour renflouer les caisses. Personnellement, j'attends impatiemment ce South Park : The Stick of Truth et si ça peut me permettre de faire une bonne action, je claquerai avec bonheur les 60 boules nécessaires. Voilà voilà, je laisse le dernier mot à Jason Rubin et moi, je m'en vais éplucher les bilans financiers d'Activision pour me détendre.

 

Les 10 projets en production à THQ sont aussi bons que nous pouvions l'espérer.

Màj de dernière minute : les carottes sont cuites, je répète, les carottes sont cuites. Forcément, c'est pile au moment où je balance que rien n'est perdu que la nouvelle tombe. Coincidence ? Je pense que oui...

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

Sharn
Signaler
Sharn
Excellent article très bien foutu. J'en reste coi sur un point: Darksiders n'a pas dépassé le million de ventes c'est ahurissant pour moi. Oo
nintendocore
Signaler
nintendocore
Très bonne analyse de déclin économique de THQ, par contre la dernière phrase est un peu HS et mériterait une analyse aussi poussée que le reste ! La faillite n'est a priori pas une mauvaise chose étant donné qu'ils vont être rachetés et que les jeux à venir (dont le South Park d'Obsidian que j'attends avec énormément d'impatience) vont bien sortir. La question c'est surtout de savoir en quoi leur stratégie commerciale va changer...
Sirtank
Signaler
Sirtank
Très instructif et en phase avec l'actualité :P
Par contre je suis carrément choqué non pas par le niveau de déficit de 2009 mais par les ventes calamiteuses au démarrage de Daw of War 2, 4 ans plus tard on trouve encore une tripotée de monde dessus et sa reste la référence en matière de RTS micro-tactique.
Même si les pertes ont du être bien amorti par ses ventes sur le long terme, je reste fort déçu que sa n'est pas eu plus de succès, tu m’étonne que THQ ai redirigé ses effort sur Homeland après sa.
Krystalwarrior
Signaler
Krystalwarrior
J'ai adoré et l'ai partagé sur la page de GameurZ ! :)
Anfalmyr
Signaler
Anfalmyr
un putain d'article qui mériterait d'être en home de tous les sites spécialisés :)
Jonah
Signaler
Jonah
Quand THQ devient THS...
nekofurioso
Signaler
nekofurioso
Dammit ! Un article de fond et drôle en plus. Un exemple à suivre.
Koreana_
Signaler
Koreana_
On peut pleurer ?