Shadow Moses

Par -Setsu- Blog créé le 27/09/12 Mis à jour le 30/03/13 à 16h41

C'est l'histoire d'un gars qui écrit des articles pleins de mauvaise foi mais pas que...

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux-vidéo

Il m'est rare de poster une vidéo d'un youtuber sur le blog, il me semble même que c'est la première fois que je passe à l'acte. Mais puisque Salut les Geek parle d'un sujet que l'on connait bien, je me suis dit pourquoi pas. 

Les jeux-vidéos c'est mal m'voyez hein ?!

 

Comme j'ai pu le dire dans mon statut, mais qu'il n'est jamais mauvais de se répéter, le blog risque de connaitre une baisse de régime étant donné que j'ai repris mes fonctions sur MDCU Comics. 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux-vidéo

Alors qu'une partie du Net s'est enflammé lors de l'apparition de Kojima et de son équipe à la GDC pour présenter le Fox Engine, et annoncé à la surprise de tous que Ground Zero et Phantom Pain n'étaient rien d'autre que le cinquième opus de la saga Metal Gear Solid, la Fnac elle de son côté vous permet déjà de précommander le jeu. Oui oui !

 La mise en ligne de l'annonce n'étant pas à jour, vous pouvez donc payer Metal Gear Solid: Ground Zeroes et le recevoir à partir de décembre. Et ça c'est beau ! Merci la Fnac ! 

Il semble après vérification que la Fnac soit la seule à le proposer, elle est donc championne, toujours en avance sur son temps. 

Sourceshttp://jeux-video.fnac.com/a5557141/Metal-Gear-Solid-Ground-Zeroes-Jeu-PlayStation-3

Voir aussi

Groupes : 
Metal Gear
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux-vidéo

100% GameCube 100%Non Officiel Nintendo

Aujourd'hui, après l'affaire du Doritos beaucoup se pose la question de l'indépendance des médias vis à vis des studios. S'il y a bien un magazine qui rime avec indépendance à mes yeux, c'est Total Cube. Mensuelle peu connu, faisant face à des monstres du secteurs et surtout ne visant qu'une seule console, la GameCube de Nintendo. C'est pourquoi il ne sortira que 21 numéros et un petit nombre d'hors-séries. Si vous n'êtes pas trop mauvais e math, vous aurez compris que Total Cube n'aura duré que deux ans (le premier numéro fut publié en 2002 et le dernier en 2004). 

Pour ma part je découvris le magazine à ses débuts, et j'accrochai directement. Bien qu'encore jeune à l'époque, ouais ça fait 8ans quand même, j'ai vite compris la différence entre ce mag et d'autres comme le Nintendo Officiel plus précisément. Total Cube n'avait aucun scrupule à descendre de mauvais jeu, alors que ce même jeu pouvait avoir une bien meilleure note sur l'Officiel. Les tests étaient aussi plus originaux, notamment dans la façon de tourner les phrase, car soyons honnête, la méthode de test d'un jeu varie peu d'un mag à un autre. Le magazine avait aussi ses mascottes, les célèbres Singes Malins. 

Les tests pouvaient s'étendre parfois jusqu'à 6pages !

Fait rare, le magazine savait laisser la place à sa communauté en mettant en avant des tests de lecteurs, 3 par mois en général, mais en publiant aussi les dessins de couvertures des artistes en herbes. Pour revenir sur cet aspect communautaire avant l'heure, le courrier des lecteurs étaient souvent très complets, on avait le droit à une double page ou plus en fonction des mois et on pouvait voir que les rédacteurs étaient proches de leur public et ça c'était franchement agréable. 

Pour vous donner un exemple de l'ambiance du magazine, voici quelques passages que je relis avec toujours autant de plaisir:

-"Si on oublie la jouabilité, la réalisation, le jeu n'est pas mauvais" (A propos d'Harry Potter Et Le Prisonnier d'Azkaban)

-"Nintendo c'est bien, mais pourquoi cracher sur a concurrence ? N'oublions pas que Sony et la PlayStation ont revitalisé le marché et popularisé les RPG autrefois cantonnés au Japon. Alors ne gaspillez pas votre énergie à critiquer. Eclatez-vous, tout simplement." (Le MAB avant l'heure)

-"Parfois presque beau, c'est presque bien." (A propos de SX: Superstar)

-"Un jeu à renvoyer sans chichis dans une galaxie lointaine pour qu'on n'en entente plus parler" "Un jeu plus vide que l'espace intersidéral"(A propos de Men In Black II: Alien Espace)

Ma petite collection. Vous remarquerez le fameux Starcraft Ghost.

-"Se balader, casser des trucs. Se balader un peu plus, casser des trucs. Sauter, casser des trucs. Ça aurait pu être bien mais malheureusement...ça ne l'est pas." (A propos de Hulk). 

 -"Question: J'adores vautre mage, j'adores la gamecube. Réponse: Par contre, avec ton prof de français ça n'a pas l'air d'être le grand amour" (Dans la rubrique Grave).

-"Je suis comme Sainte Tomate, je ne croite que ce que je voite" (Rubrique courriers des lecteurs)

-"Ce n'est pas parce qu'on s'appelle Universal qu'on doit proposer un jeu avec un univers sale" (À propos d'E.T)

Cependant, Total Cube devant faire face à une rude concurrence, l'édition du mag changera durant ses deux années de vie, d'un mag très classe avec un papier et des reliures de qualités, nous perdrons cela pour nous retrouver avec un papier bas coût, proche du journal, mais pour le coup proposant  des posters géants recto verso, et cela pour mon plus grand plaisir. Mais le contenu même du magazine lui n'a pas connu de réellement changement lors de sa parution. Chaque mois nous avions le droit à des news, tableaux des ventes, des previews, tests tout d'abord sur 10, puis ensuite sur 20), reportages, dossiers (toujours très intéressant, nous avions même eu le droit à l'Histoire de Nintendo), courtes interview, du retro gaming, courriers des lecteurs et parfois même des tips (surtout en début de vie). La lecture était donc assez importante et les plaisirs étaient assez variés, surtout que l'on pouvait parfois tomber sur des tests de jeux importés, ce qui était peu fréquent dans l'Officiel Nintendo. 

C'est aussi grâce à Total Cube que j'ai eu le superbe Caps, caps qui permettait de changer le cercle noir sur le haut de la GameCube pour y mettre ce que l'on voulait. C'était franchement une bonne idée pour customiser sa console à petit prix et selon toutes ses envies. 

Autre avantage du magazine, Total Cube ne prenait pas part à la guerre des consoles, nous n'avions pas le droit à un incessant bashing de la concurrence, l'équipe se permettant rarement de critiquer la concurrence, mais par contre dire du bien de la PS2 n'était pas interdit, et rien que pour ça c'était cool.

Le dernier numéro de Total Cube, émotion...

Le dernier numéro sera celui de Juillet/Aout 2004, c'est dans l'édito que l'équipe du mag annonce son retrait avec classe et expliquant qu'il ne leur ait plus possible de continuer. Ils resteront d'ailleurs toujours aussi justes en expliquant l'évolution du mag, qui a connu des bas mais en leur donnant une raison, l'argent qu'ils n'avaient plus. Dans ce même édito, on pouvait y lire qu'il y aurait des chances pour que nous retrouvions la fine équipe du magazine sous une autre forme, malheureusement à ma connaissance, il n'y aura pas de résurrection, ni de come-back sous une quelconque autre forme. J'en profite donc pour lancer un appel aux GBer, anciens lecteurs de Total Cube, avez-vous retrouvés dans un autre canard ou je ne sais où l'un des rédacteurs du mag ? 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Musique

Je n'ai pas posté d'article ayant pour sujet la musique depuis un petit moment, je me rattrape donc avec un de mes thèmes préférés, celui de la saga Metal Gear Solid. Celui-ci me fout des frissons à chaque fois que je l'entend. Il représente pour moi à merveille cette série. Mais comme je suis quelqu'un d'über original, je vous propose une cover au piano réalisée par The Nova Projekt qui proposent si ça vous intéresse d'autres reprises dans la même veine, et c'est toujours de qualité. 

En espérant que vous l'apprécierez autant que moi. 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Jeux-vidéo

Pif paf, avec un peu de retard voici le second volet de ma rubrique Nostalgeek ! Et aujourd'hui plutôt que de vous parler d'une console, j'ai envie de parler d'un jeu qui m'a profondément marqué. TimeSplitter 2. Le FPS complétement barré des studios Free Radical Designs.


Le jeu est sorti en 2002, mais ce n'est pas cette année que j'ai eu le jeu, non je pense l'avoir eu entre les mains un ou deux ans plus tard. J'avoue ne plus trop savoir comment ce jeu à débarquer chez moi. Mais là n'est pas l'important, ce qu'il faut savoir, c'est que ce volet est pour moi synonyme de fun, de grosses barres entre amis. Tout ce que je sais, c'est que mon frère, mes deux amis et moi avions retourné Naurto Gekito Ninja Taisen premier du nom en long et en large. Le jeu était fun, mais il nous fallait quelque chose d'encore plus puissant, quelque chose qui pourrait nous tenir des heures et des heures. 

Bref, lorsque la version GameCube de TimeSplitters 2 est arrivée chez moi, je n'ai pas réellement touché au jeu, il me semble même ne pas avoir fini le solo. C'est seulement lorsque mon père, qui travaillait à l'époque dans le transport de marchandise, nous a ramené des palettes d'Ice Tea Red au Guarana que je me suis vraiment penché sur le jeu. C'était l'été il faisait chaud, sortir dehors pour taper un foot entre amis était inenvisageable, la seule possibilité s'offrant à nous était alors de se réfugier dans mon salon, à l'abri de la chaleur et de geeker comme des sauvageons. 

"Salut, nous on est l'Ice Tea Red et tu vas nous adorer !"

Nous étions donc une bande de 4, et nous avons passé de nombreuses heures durant les vacances à jouer, jour et nuit à ce foutu jeu de timbré. Le jeu avait ce parfait mélange de défouloir et truc complétement débiles qui nous faisait mourir de rire. Il ne nous était pas rare de nous lancer des parties avec pour personnages Pain d'Epice, le Canard ou bien le Singe. Nous fraggions avec entrain mais aussi avec plaisir. Et ça c'était beau. Les heures de jeu s'empilaient, tous comme le nombre de cannettes d'Ice Tea que nous buvions. 

Mon main character était la cyborg à la capuche, elle avait cette classe certaine qui me plaisait. Si nous changions parfois de personnages, il est amusant de voir qu'au final nous tournions sur très peu de map, puisque la plupart de nos matchs se sont déroulé dans le village mexicain qui proposait un aménagement très intéressant. le site Aztèques était sympa car nous jouions seulement avec l'arbalète que nous embrasions grâce aux multiples torches disponibles. Les matchs devenait alors chaud bouillant et il n'était pas rare de devoir jouer en bon gros traitre et de foncer sur quelqu'un lorsque nous étions des torches vivantes pour venir faire copain-copains avec un camarade et le cramer à son tour.  Le resto chinois était aussi une de nos map favorites, pour la simple raison que c'était un resto et qu'il nous semblait cool de flinguer la dedans. Dernier niveau où nous avons passé du temps, la Rue, ici pas de bots, nous jouions seulement à quatre avec pour seule arme le fusil sniper, et chaque traversée de rue devenait ultra dangereux. Un headshot n'était jamais bien loin. Les parties devenaient rapidement stressantes, mais la bonne entente était toujours présente. Bien entendu, il faut comprendre que nous ne pouvions enchainer plusieurs map sans faire un tour au WC en raison de notre forte consommation d'Ice Tea. Je ne sais pas combien de palette nous avons épuisés, mais il ne fait pas de doute que nous avons bu plus d'une centaine de canettes.

Se faire buter par un de ses satanés macaques était extrêmement rabaissant.

Le jeu avait aussi fait le pari de proposer des graphismes très cartoony histoire de coller avec l'ambiance du jeu. Décision qui me semble aujourd'hui toujours aussi bonne, et c'est d'ailleurs pourquoi un jeu comme Borderland me file envie. Mais je crois que plus jamais je ne retrouverais autant de plaisir sur un FPS. Bien qu'ayant passé des centaines d'heures sur la franchise de Bungie, Halo, je pense que je n'en garderai pas un aussi grand souvenir. Mais attention, je parle bien de fun, de multi-joueurs. 

Par la suite, après la fin de nos vacances, et celle des palettes d'Ice Tea nous avons dû nous diriger vers un autre jeu, et ce sera la suite des Naruto Gekito Ninja Taisen qui nous fera ressortir le FreeLoader. Smash Bros Melee sera aussi une de nos autres victimes. L'époque de la GameCube est pour moi symbôle de ce fun, époque où le multi en local n'avait pas encore céder sa place au Live. 

Voir aussi

Jeux : 
TimeSplitters 2
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux-vidéo

Simon Delart est un artiste brillant, en tout cas l'idée qu'il a eu pour réaliser cette série de portrait l'est. Il a tout simplement décidé de créer des portaits de personnages emblématiques du jeu vidéo, mais seulement avec des triangles. Je vous laisse donc juger par vous même:

 

 

 

Source: http://www.geek-art.net/simon-delart-video-games-portraits/#more-18324

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Jeux-vidéo

Pour ceux ayant l'habitude de traîner sur des forums traitant du jeu vidéo, il n'a pas du être rare pour vous de croiser des gamers, portes parole du bon gout et de la voie à suivre pour que leur passion ne disparaisse pas. Il est ici question des joueurs qui pensent avoir la bonne parole et savoir ce qui est bon pour le jeu vidéo. Ce où il doit aller, et ce qu'il doit éviter pour ne pas sombrer. Ces gamers là, tout le monde en connait au moins un. Et c'est de ces drôles de personnages que j'ai envie de parler.

Le jeu vidéo a un passé, et un futur, on sait d'où il vient, mais pour ce qu'il est d'où il va... C'est pourquoi certaines personnes défendent des idées corps et âme sur ce qui doit être fait. Arrêter de sortir tels jeux, stopper les COD, se renouveler, faire preuve de créativité, que Lollipop Chainsaw n'aurait jamais dû exister. Tout un programme pour la sauvegarde du plaisir vidéoludique. Cependant si ces joueurs ont le droit d'avoir des idées (ce qui est toujours bon), ceux-ci sont aussi extrêmement paradoxaux. En quoi me direz-vous ? Et bien en ce qu'une frange de cette élite ne suit pas à la lettre ces principes, achetant sans arrêt des jeux dit mainstream ou en critiquant le renouveau d'une série, nouvelle direction artistique...

L'Histoire récente nous en a montré bien des exemples:

- Combien de joueurs à la sortie du célèbre Zelda: The Wind Waker ont critiqué le virement artistique du jeu. Son côté enfantin grâce à son cell-shading tout mignon.

-Combien de joueurs ont récemment critiqué la sortie du Spin-off Metal Gear Rising: Revengeance pour sa trahison à la saga culte Metal Gear ?

-Qui n'a pas eu vent de la colère quant au changement de tour de poitrine de Lara Croft et de son rapprochement avec Uncharted ? Le jeu allant même jusqu'a en oublier d'où il vient !

-Okami, Shenmue, des jeux ô combien intéressants et originaux n'ont pas connu le succès escompté.

-Mario 2, mais quelle est cette horreur que je ne saurai voir ?

Et c'est ici que se pose le problème, l'originalité, la créativité, le renouveau n'est pas récompensé. Certains demandent de la nouveauté, mais lorsque celle-ci s'offre à eux, c'est cette nouveauté qui les dérange. La prise de risque n'étant pas acceptée. Il semblerait que rien ne puisse satisfaire l'appétit de ces joueurs. Les jeux indés qui peuvent être une alternative aux jeux plus classiques ont bonne presse, mais les ventes ne sont pas toujours au rendez-vous. On a tous entendu parler de jeux tels que Journey ou le récent Runner. Ces jeux ont eu le soutien de le presse spécialisé, mais pas pour autant celui des joueurs. Qui préfère s'assurer en prenant un jeu mainstream qu'ils critiqueront par la suite pour son côté classique, quitte à prendre le risque d'acheter un jeu qui pourrait être novateur.

Il n'y a pas de réponse ici à ce problème, en tout cas je n'en ai pas. Certaines pistes sont à explorer bien entendu, ces jeux sont parfois bien trop court, ne privilégient pas forcément les graphismes ou la qualité scénaristique. Pourtant le prix est attractif comparé un jeu neuf en boutique. Qu'est-ce que 1200MSP face à 60/70€ ?

Je ne pourrai prétendre à être un de ceux qui aident les petits développeurs en achetant plus que des jeux indé. En étant un consommateur intelligent qui n'achète pas chaque nouvelle version d'un NBA 2K ou d'un Street Fighter. Alors qu'elle est ma légitimité à critiquer ces individus ? Aucune, je suis seulement ici pour soulever un sujet qui m'interroge. Il fut en ce début d'année assez présent, car bon nombre de fois j'ai vu certaine personne se plaindre de MGR pour le fait qu'il soit à l'opposé des Metal Gear Solid, prônant l'argument de la trahison. Pourtant le jeu n'est pas un Solid, il est un Rising, un opus créé par Platinum Game sous la supervision et l'aide de Kojima Production. Metal Gear n'a pas le droit de proposer quelque chose de nouveau, il doit rester dans le genre du "tactical espionage action". MGS2 avait lui-même été critiqué lors de sa sortie pour mettre en avant le personnage de Raiden et non de Snake. Choix intelligent de la part de Kojima. Et il en va de même avec la sortie de Tomb Raider, ce reboot qui semble aller à l'encontre des premiers opus. Le jeu tente une nouvelle approche, il est alors qualifié de repompe d'Uncharted. Le mal était là, il est mauvais de vouloir ressembler à un autre jeu (bien qu'il y ait des centaines de FPS similaires plus que bancale, des RPG se basant sur le même système mais étant pour autant très bons) le tout en ne proposant plus autant d'énigme, de dépaysement que dans les premiers Tomb Raider. Crystal Dynamics n'a pas le droit de changer la recette d'un jeu, et encore moins à l'esthétique et aux mensurations plus que généreuses de Lara. Il faut refaire la même chose, mais en mieux. C'est tout. La créativité, le changement ?

"Vous aviez détesté mon apparition dans MGS2 ? Hé ben je suis de retour, et dans un BTA en plus ! "

Je me demande si parfois ces joueurs ont conscience de ce qu'ils avancent, de leur propos qui sont parfois plus qu'incohérents, se contredisants... Etre fan de Metal Gear et avoir aimé MGR c'est ne pas être fan de Metal Gear. Avoir aimé Tomb Raider, c'est être un jeune abruti n'ayant pas les moyens de se payer une PS3 pour pouvoir toucher à Uncharted. J'ai rencontré ces propos sur le net, je ne les invente pas.

Alors messieurs, où sont passé vos visions prophétiques ?

PS: Attention, cet article fait preuve d'une généralisation affligeante et de raccourcis immoraux. Pour ces dérives, l'auteur sera puni. Il recevra pour cela 50 coups de PS3 premier modèle. Et se devra de finir toute la ludothèque de la NGage.

PS2: J'avais surtout envie de parler de MGR:R et Tomb Raider, vous l'aurez sans doute compris ?

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Signaler
Jeux-vidéo

Comme je me rends compte que je ne suis pas très régulier au niveau de mes publications sur le blog, je vais tenter de m'imposer une rubrique, et évidemment une date de publication qui va avec. Et donc pour commencer ce travail, c'est avec Nostalgeek que je me lance. Si le titre vous fera forcément penser à du old school, le but n'est pas de parler retro gaming, non le but c'est simplement de parler de moment lié aux jeux-vidéo qui m'ont marqué. Il n'est pas non plus question de faire de longues analyses, mais simplement de poser des mots sur des expériences, des souvenirs qui me tiennent à coeur. Parler tout simplement.  Tout ce qui a plus d'un jour pourra donc être mis en avant dans cette rubrique. C'est pourquoi j'ai décidé de parler de Metal Gear Risi...non ça c'est pas pour tout de suite. Non pour débuter, j'vais causer Playstation 1. 

Pour connaître réellement l'importance que la Playstation 1, ou plutôt PSOne, a eu pour moi, il faut bien comprendre que je n'avais pas eu le droit à une nouvelle console depuis la NES (console qui appartenait à mon frère). Vous en déduirez donc que pendant un bon laps de temps, je suis resté sur une console datée. Bien que j'ai eu le plaisir de pouvoir jouer de nombreuses heures aux consoles qui ont suivis et précédés respectivement la NES et la PSOne. 

Ce fut donc la première fois où j'allais acheter mes jeux sur ma console. C'était surtout une toute nouvelle expérience pour moi et une grande claque graphique dans ma teu-té. 

Mais il y a un détail amusant que je me dois avant tout de vous conter. Moi et mon frère de quatre ans mon aîné (ceux allant chez le concurrent JVC connaitront peut être un certain PapaHet), avons reçu le St Graal un Noël. Or une chose nous avait légèrement étonnés, avant d'effectuer l'unboxing nous avions pu remarquer que la boite était bien déformée, oui le Père Noël s'était comporté comme le premier des gars de chez Chronopost et avait bien détruit le tout. Heureusement la console était intacte. Plus tard, une fois notre innocence disparue, nous apprendrons que mon père en reculant la voiture avait oublié la console derrière lui, et avait donc entamé une marche arrière, la console se retrouvant alors sous les pneus. A peu de chose près, nous n'aurions jamais vu la couleur de la bête. Bref.

Premier jeu, FFIX, jeu qui me marquera à tout jamais puisqu'il reste selon moi le meilleur des Final Fantasy, mais aussi mon bébé, mon jeu fétiche. J'ai passé de longues heures dessus, sans pour autant parvenir à le finir (ce qui sera fait plus tard) N'étant pas bien âgé à cet époque, le jeu grimpa vite en difficulté pour moi.. D'autres jeux sur cette console m'ont marqué, Crash Team Racing, le mario kart like, grande bombe du jeu de course, fun à en faire pâlir le Mario Kart concurrent de l'époque et rudement bien foutu, le gameplay étant au top. Les Spyro, me faisant toujours autant rire, les niveaux avec le soldat Pingouins m'ont forgé un bien beau souvenir. C'est aussi à cette époque que j'ai découvert Wipeout, jeu auquel je ne jouerai plus jamais par la suite, tant le gameplay m'avait rebuté, venir cirer les bords des routes n'étant pas ma passion. 

Ayant eu la console un poil un retard, je n'ai pas eu une grande palette de jeux, puisque je laisserai tomber Sony pour retourner chez Nintendo (en grand damne de mon père qui voyait s'échapper l'occasion d'avoir un lecteur DVD). 

Pour autant, la PSOne reste dans mon coeur de gamer puisque c'est avec elle que j'ai eu le plaisir de rencontrer FFIX mais aussi passer de très grands moments de détente avec mes amis, mon frère ou seul. 

Je compte d'ailleurs la ressortir sous peu pour me refaire MGS, premier du nom. 

 

La prochaine fois, je vous parlerai de Time Splitter 2, promis !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux-vidéo

Kowabunga ! Activision nous ramène d'entre les morts la franchise TMNT. Et pour l'occasion, un premier trailer est disponible:

 

Je sais pas trop ce qu'il faut penser de ce jeu, tant les dernières adaptations de nos chères tortues n'étaient pas à la hauteur de ce que nous avions eu il fut un temps sur SNES. Le jeu sera en tout cas disponible sur PS3, XBOX360 et PC dès l'été. Même si je ne suis pas impatient de voir arriver le titre, il plâne dans ma tête un certain intérêt pour ce jeu. Il est surtout question de savoir si on aura le droit à un nouveau nanard (à l'image du jeu adapté de la série TV sur GC) ou d'un jeu rafraîchissant. 

 

Wait & See comme ils diraient...

Source: http://www.mdcu-comics.fr/news-0010494-other-comics-trailer-de-tmnt-out-of-the-shadows.html

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux-vidéo

Petite image sympathique sur l'évolution de nos chères petites manettes, joysticks ou comme le dirait le monsieur de la trad' pour la conférence Sony, les boites de boutons !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Édito

Nom de Code: -Setsu-

 

Rédacteur chez MDCU Comics, je viens poser mes mots sur ce blog sans prétention pour pouvoir y parler de mes passions qui tournent étrangement plus ou moins autours du même sujet: l'univers geek. Bref, je parlerai ici de jeux-vidéo (Etonnant ?), 9ème art, cinéma, séries TV...

Gamertag: Kyriosu

 

Archives

Favoris