est à vous

J'aime Call of Duty

Une expérience de jeu qui m'a marqué
Signaler
Par Kokoro - publié le
Image
Je n'ai joué qu'à trois jeux de la licence Call of Duty, mais ils m'ont vraiment marqué et changé ma vision des FPS. J'avais envie de partager mon expérience sur ces jeux.

Note: Attention, cet article contient des spoiler sur la campagne solo de Modern Warfare et Modern Warfare 2.

 

A chaque sortie d'un Call of Duty, c'est la même musique. Il y a des tonnes de gens, qui ont des gouts meilleurs et supérieurs -en tout cas ils doivent le penser-, pour nous rappeller que COD, c'est un FPS pop-corn, grand spectable, abrutissant, rempli de propagande américaine, pour les gamins de 16 ans et moins, et j'en passe... Du coup, ca m'a motivé à écrire un petit article sur mon amour pour la licence COD. Parce que moi j'adore. Parce que pour moi, COD est sans doute la meilleure licence FPS à l'heure actuelle sur consoles. Rien que ca, ouais.


Vous pourriez vous attendre à ce que je parle du mode multijoueurs. Ce ne sera pas le cas, enfin presque pas. Autant être honnête avec vous, si je lis souvent que des joueurs achètent COD pour son multi en ligne, ce n'est pas mon cas. Alors bien sur, j'ai déjà joué au multi, surtout à celui du premier Modern Warfare, mais étant un joueur solo, je n'y ai pas non plus passé des mois. En fait j'y suis resté un mois, à jouer régulièrement chaque jour (ce qui est déjà un gros investissement pour moi). Le multi de la série COD est vraiment ce que certains retiennent, parfois même ce qu'ils achètent plus que le solo. Mais pas moi!
Je me souviens, 2007, COD était une licence connue, mais pas autant que maintenant. Ce n'était pas vraiment le rouleau compresseur d'Activision, l'arme secrète de Bobby, le meilleur FPS de guerre. A cette époque, je n'étais pas si branché FPS que ca. Et encore moins FPS de guerre. J'avais du jouer à quoi, Medal of Honor, une fois dans ma vie? Et tout juste essayé. Pourtant, j'étais dégouté des FPS de guerre. Oui, sans trop y avoir joué, il faut le faire. Mais c'était l'époque où on avait un jeu sur la deuxième guerre mondiale trois fois par an. Modern Warfare est donc arrivé comme le messie... En fait, pas exactement. La première fois que j'ai entendu parler de ce jeu, c'était parce qu'on parlait pas mal de son multijoueurs sur l'Internet, quelque chose de prometteur, de bon et qui était décrit comme le "Counter Strike" des consoles de jeu. Bref, rien de très intéressant pour le joueur solo que j'étais (que je suis toujours), mais j'en avais entendu parler, beaucoup. Finalement le jeu est sorti, et je ne me suis pas vraiment jeté dessus. Je retiens un détail, qui à l'époque choquait encore les joueurs (de nos jours c'est rentré dans les moeurs): une campagne solo critiquée pour sa faible durée de vie, 5 à 6 heures. En me lisant, je me rends compte qu'on pourrait se dire "mais du coup, comment t'en es arrivé à prendre ce jeu pour son solo?". Et bien, il n'y a pas vraiment d'explication rationnelle... J'ai pris Modern Warfare, parce que même malgré les critiques, le jeu avait une bonne réputation. Ce fut donc un achat compulsif, les yeux fermés, sans filet de sécurité. Mais un achat important, qui a changé à tout jamais ma vision des jeux de guerre, des FPS et surtout qui reste l'une des expériences les plus marquantes que j'ai vécu en tant que joueur. Cela vous semble peut être un peu exagéré, je ne sais pas si beaucoup de personnes ont vécu le jeu comme moi, mais moi, ca m'a fait ca. Ca m'a retourné l'esprit.

 

Call of Duty 4: Modern Warfare

Le choc!

Modern Warfare peut se vanter de faire parti des jeux qui m'ont le plus bluffé dans ma vie de joueur. Venant d'un FPS de guerre, je vous avouerais que je ne m'y attendais vraiment pas. Et pourtant. Déjà j'étais content d'avoir un jeu qui abandonne enfin la seconde guerre mondiale, même si c'est pour nous faire combattre des terroristes du Moyen Orient et des communistes des pays de l'Est un peu trop extrêmistes. Le jeu m'a surpris dès le début. La scène où l'on voit à travers les yeux d'un président, que les terroristes mènent tout droit à son exécution annonce la couleur. Ce passage est un moment fort du jeu, et montre à quel point Infinity Ward a été intelligent dans la mise en scène du jeu et l'utilisation de la vue à la première personne. Si on avait vu l'exécution de ce président via un écran de télé, ou qu'on nous l'aurait annoncé... honnêtement, qui s'en serait soucié? Aurait on ressenti quelque chose? Non. Ca n'aurait été qu'un prétexte pour se jeter dans le combat. Mais là, le fait d'être dans sa peau, de voir par ses yeux, d'aller jusqu'à l'endroit où il -on- sera exécuté, ca change tout. On est immédiatement proche d'un personnage que l'on ne connait même pas, parce qu'on vit la scène à travers ses yeux.
Mais ca, ce n'est rien. Non, vraiment. La scène la plus mémorable de toute ma vie vient après. Je lis souvent que COD est un jeu de guerre idiot ou ce genre de chose. Mais jamais une scène de jeu vidéo n'a suscité une telle émotion chez moi. Cette scène, c'est celle la:

Pour vous expliquer rapidement: dans MW, on joue principalement deux personnages. Il y a Soap, une recrue des SAS et Paul Jackson, un soldat américain. Et après une série de missions dans la peau de Jackson, une bombe atomique explose alors qu'on est dans un hélicoptère qui allait quitter la ville. L'hélicoptère s'écrase. On reprend alors conscience, toujours dans la peau de Jackson. On arrive à peine à marcher, le personnage retombe souvent au sol après avoir fait péniblement quelques pas. En sortant de la carcasse de l'appareil, on voir la ville, dévasté par l'explosion nucléaire, avec un paysage orange. On ne sait pas quoi faire, on essaye d'avancer. Et on meurt, lentement. Cette scène est tellement puissante. Non seulement l'un des personnages que l'on incarne meurt (ce qui était et est toujours assez rare dans les jeux vidéo), mais en plus, d'une facon tellement dramatique, innatendue. A la fois à cause des blessures liées au crash, mais aussi à cause des radiations. Dans cette scène, on ne fait rien, on ne peut rien faire, et pourtant, on ressent des émotions, en tout cas moi ca m'en a fait ressentir. Je me suis demandé "Qu'est ce qui s'est passé? Où je suis? Que faire?", tant de questions, et j'ai tenté d'aller quelque part, sans savoir vraiment où j'allais. Je me suis vraiment senti dans l'esprit du personnage, là je peux dire que j'étais en immersion dans le jeu.
Cette scène fut un véritable choc pour moi, à tel point qu'après j'ai arrêté de jouer au jeu pendant 6 mois avant d'enfin le terminer (oui, ca m'arrive ce genre de choses). Jamais je n'avais ressenti ca dans un jeu, et du coup Modern Warfare, grâce à cette scène, mais aussi son gameplay, la facon dont il est construit et sa qualité, est devenu mon FPS préféré, ma référence pour le genre.

 

Call of Duty: Modern Warfare 2

Un peu trop?

Forcément, après une telle expérience, je ne pouvais qu'attendre la suite (je n'ai en revanche pas touché à World at War). Et elle est arrivée, deux ans après, en 2009. Cette fois ci, j'ai pris le jeu "day one", comme on dit. Après la baffe MW, je savais que la suite me plairait. J'ai peut être été trop confiant... Si on retrouve la base solide du premier MW, encore améliorée ici, il y a certains défauts qui m'ont un peu décu. Je ne dis pas que le jeu a été une déception, j'ai adoré, j'ai vécu une fois de plus une succession de missions épiques et de scènes d'action incroyables! Mais, voila... Peut être que cette fois, Infinity Ward a voulu en faire trop.
Déjà la fameuse scène de l'aéroport. Je ne vais pas vous parler de la polémique sur la violence et tout ca, parce que je ne suis absolument pas pour la censure. Mais elle n'a pas eu le même impact que celle de l'exécution du président dans le premier (et je pense que c'était l'effet recherché, le "choc" du début). J'ai été décu car à peine après avoir fait connaissance avec le soldat qui aura pour mission de s'infiltrer dans un groupe terroriste... il se fait tuer comme une merde lors de cette scène. Son rôle aurait mérité d'être développé une mission ou deux en plus.
Mais ce qui m'a le plus troublé, c'est le double assassinat de la trahison à la fin. Je ne saurais dire finalement si c'est une bonne idée ou si au contraire elle est mauvaise. D'un coté, la trahison du général prend tout son sens, et ca a été un choc aussi fort que la mort de Jackson dans MW. Deux personnages importants, Ghost à qui on s'attachait assez rapidement et Roach, qui était un peu le personnage principal que l'on incarnait dans la campagne, meurent... comme des merdes. Après une mission assez dure, des efforts pour s'en sortir, on se prend une balle, et on se fait bruler vif. A ce moment j'ai ressenti un sentiment mêlant la haine, l'impuissance et la tristesse. C'était encore une fois un sentiment très fort. Et peut être qu'en fait cette scène me déplait car... je me suis vraiment senti trahi. J'aimais bien ces deux personnages, et ils sont morts comme ca, alors que je ne m'y attendais vraiment pas à ce moment précis. D'ailleurs un autre reproche est que l'histoire est assez confuse et part dans tout les sens, mais ca à le mérite de m'avoir surpris lorsque le général nous a trahi. Mais en même temps, encore aujourd'hui je me demande: pourquoi a t il tué Roach et Ghost? Est ce que c'était nécessaire dans son plan? Liquider deux soldats qui pouvaient encore être utiles? Ou alors Infinity Ward a sacrifié nos deux héros de pixels pour donner plus d'impact, d'émotion à l'histoire? Voila la question qui me revient à chaque fois que je pense à ce jeu. Si vous avez une réponse, ou une idée, n'hésitez pas à en parler, je vous lirais avec attention.

 

Call of Duty: Black Ops

L'aboutissement.

Et voila enfin le troisième Call of Duty auquel j'ai joué: Black Ops. J'étais loin de prévoir le plaisir que je prendrais en jouant à ce jeu. Treyarch a toujours été considéré comme le vilain petit canard de la licence COD, à cause d'épisodes de transition souvent moyens, d'après ce que j'en ai lu en tout cas. Mais pour BO, le contexte et certains évènements ont surement changé la donne. Je n'avais pas craqué pour World at War, mais pour BO j'ai mis peu de temps à me procurer le jeu, même si j'ai su résister à l'achat le jour J (pour craquer deux jours après...). BO est né dans un contexte tendu: après que les fondateurs d'Infinity Ward aient quitté Activision pour rejoindre EA dans des conditions encore assez floues. Treyarch a surement profité de cet évènement pour montrer que eux aussi, ils en avaient dans le ventre. En effet, le studio a annoncé que cette fois, il se consacrerait entièrement à COD (avant il y avait plusieurs projets en même temps au sein du studio). Et franchement, on sent qu'ils se sont investis à fond dans le jeu.
BO est pour moi le meilleur COD auquel j'ai joué. Je ne vais pas vous écrire un test ici (c'est pour bientôt sur mon blog logiquement), mais je devais en parler dans cet article, car il a contribué à renforcer l'attachement que je porte à cette licence. Black Ops n'a pas vraiment de scène choc comme pour les MW, cependant, il est très bien fait. On traverse différentes époques de la guerre froide, et on s'attache aux personnages que l'on retrouve durant ces périodes, ils deviennent de véritable compagnons d'armes. Je pense en particulier à Frank Woods (sur l'image ci dessus) qui est un personnage que j'aime bien, alors qu'au final il ne parle pas souvent et n'a pas forcément un caractère profond ou complexe, mais qui dans son apparence, sa facon d'être et d'agir, est charismatique.
Mais la véritable bonne surprise de cet épisode pour moi, c'est le scénario, qui est vraiment bien pensé, et entouré d'un mystère qui donne vraiment un sens à toutes les missions, et l'envie d'aller toujours de l'avant. Pour le reste, c'est du COD avec un gameplay qu'on connait maintenant et qu'on apprécie, des phases en véhicules (plus nombreuses qu'avant il me semble, toujours bien faites en tout cas) et des gros moments de bravoure. Ajouté à ca des bonus vraiment sympathiques, et vous comprendrez pourquoi il est le meilleur épisode à mes yeux. Et si je parle d'un aboutissement c'est parce que, aussi étrange que cela puisse paraitre, pour moi ce jeu est l'aboutissement des Modern Warfare. Parce qu'on a tout ce qui plait dans un MW, certains éléments ayant même été améliorés, mais avec un scénario bien mieux et plus intéressant.

 

 

Je n'ai joué qu'à trois Call of Duty, et pourtant je peux dire que j'aime la licence. Modern Warfare a marqué un tournant dans l'histoire des FPS de guerre, et m'a procuré des émotions que je n'avais alors jamais ressenti dans un jeu. Modern Warfare 2 a suivi la voie de son ainé, peut être en essayant d'en faire un peu trop, mais a quand même emmené la série à un autre niveau. Black Ops, enfin, est le meilleur épisode de la série, tant il est maitrisé à tout les niveaux, conservant les points forts de la série tout en ajoutant un scénario solide et d'autres éléments qui renforcent encore plus le plaisir que l'on a en jouant. Les Call of Duty ne sont peut être que des First Person Shooter scriptés avec une campagne solo très courte pour certains, mais pour moi c'est bien plus que ca... Ils ont quelque chose que beaucoup de FPS n'ont pas, quelque chose qui renforce l'immersion, quelque chose qui fait qu'on ressent des émotions fortes en y jouant: une âme. Vivement le prochain épisode!

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 699,00 €
6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)