est à vous

Mais où va "l’industrie" ?

Ou comment prendre le joueur pour plus bête qu'il ne l'est.
Signaler
Par hofra - publié le
Image
Sélectionné par la rédaction

Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog.

Voici un post qui va tenter d’exposer des pratiques que vous connaissez certainement très bien et qui ont tendance à se multiplier pour notre plus grand malheur. Signe d’une direction déjà prise par l’industrie du jeu vidéo qui n’est pas pour me plaire.

Les pratiques nominées sont :
•    Vers le tout dématérialisé (jeux et DLC) ;
•    Vers la réduction d’intermédiaires (via les plateformes de ventes en ligne) ;
•    La micro transaction dans sa forme la plus connue, le « free to play » ;


Le dénominateur commun

Qu’est ce que toutes les pratiques ci-dessus ont en commun ? Elles sont toutes au service d’un même objectif, celui de quasiment toute industrie ayant quasiment saturé son marché :
•    réduction des coûts ;
•    marges de croissances ;
•    meilleure rentabilité.
Rien d’anormal me direz-vous, sauf que quand on se préoccupe plus de la comptabilité que du métier ça sent mauvais. Le Métier d’un éditeur/créateur de jeu vidéo est de faire des jeux de qualité et de les vendre pour pouvoir financer d’autres jeux et ainsi de suite. Aujourd’hui, les directions de ces entreprises sont plus obnubilées par la distribution de dividendes aux actionnaires, occupées à se surpayer (Don, Zynga, cheers !) et accessoirement amasser de l’argent dans les paradis fiscaux (qui cite Activision ?) pour le plus grand bonheur des… actionnaires, encore eux. Bref, des objectifs qui, pour nous joueurs et pour nos amis les développeurs qui sont des joueurs avant tout, sont quelque peu éloignés de nos préoccupations, j’ai nommé, le jeu. Malheureusement, je pense que les pratiques, citées de façon non exhaustive plus haut, sont nuisibles à moyen terme à notre « petite » industrie. Je vais tenter d’illustrer…

Le Dématérialisé

Prenons un exemple, Mass Effect (ME) ! C’est simple, j’adore cette trilogie, comme beaucoup d’entre vous vu son succès. Après avoir joué au 3, j’ai vu que les DLC solo se sont enchainés avec pour certains un impact non négligeable sur l’histoire. J’ai revendu ma copie et attendais avec impatience une sorte d’« édition complète » au bout d’un an... Mais voilà, cette version pourrait  ne jamais voir le jour...
Ce qui me chiffonne ? Le prix bien sûr. J’ai acheté le jeu neuf version boite pour environ 35€ (import anglais) le mois de sa sortie. C'est un prix que je considère très correct. J’achèterai d’ailleurs plus souvent de jeux s'ils étaient à 35€ « day one ».
Problème de prix disais-je :
•    Jeu neuf à environ 35€, mettons même 45€, pour près d’une trentaine d’heures + multi inclus (je reviendrai dessus plus tard) ;
•    4 DLC solo à 50€ (sur le PSN) pour moins de 8h de jeu.
Sauf qu’aujourd’hui, le jeu a 1 an bien tassé et on le trouve neuf à moins de 20€ et je ne parle pas de l’occasion qui tourne autour de 10€ max.
Les DLC ? Eux n’ont pas vu leur prix bouger d’un iota, même pour certains sortis il y a plus d’un an (en « day one » plus exactement, ça fait plaisir déjà). En effet, pourquoi vendre moins cher quelque chose qui ne « vieillit » pas.
Voilà pour l’exemple Mass Effect qui peut être appliqué à d’autres jeux : Batman Arkham, Call Of duty…

Autre pratique révoltante : la vente à 69€ en dématérialisé sur les « stores » en ligne au même prix qu’en boutique alors qu’il n’y a ni revendeur, ni distributeur, ni transporteur à payer ni même support physique à fabriquer. Je ne parlerai même pas des conversions hasardeuses des 69$ = 69€.
Un autre exemple ? Street Fighter III Third Strike. Je l’avais acheté à l’époque à grand frais sur ma Dreamcast. Capcom/Sony le propose en dématérialisé. Super ! 15€. Déjà beaucoup moins super, surtout quand on sait que la partie solo est "tronquée". Et, personnellement, je n’ai que faire du multi en ligne. Donc, je n’ai pas cédé. Le jeu restera bien au chaud dans son store. Un client de moins, un.
Là, vous comprenez déjà mieux mon amour pour le dématérialisé.

Le DLC, ou le jeu à la découpe

Parlons DLC. Je sais ce n’est pas totalement corrélé avec le dématérialisé, mais celui-ci est exclusivement disponible en ligne avec des tarifs gravés dans le marbre pour longtemps. Peut être baisseront-ils les tarifs quand je ne jouerai plus sur PS3 :-P .
On nous met tout sous forme de DLC aujourd’hui et de préférence payants. Des gros morceaux du mode solo, des « skins », des armes, des habilités…
Typiquement le genre de choses qu’on verrait bien plutôt intégré d’office dans les jeux comme récompense pour les avoir terminés ou pour avoir bouclé des quêtes annexes par exemple.
Quelle récompense pour avoir terminé un ME ou un Batman ? Le droit de recommencer.

Alors il est vrai tous les éditeurs ne tirent pas sur la corde (Rockstar si tu me lis). Je pense d’ailleurs que le fait que le marché de l’occasion existe pousse certains éditeurs pas trop bêtes à allonger la durée de vie du titre par ce biais (récompenses déblocables). Si demain le tout dématérialisé devient l’unique norme, pourquoi allonger la durée de vie d’un jeu ? Pourquoi ne pas continuer et accentuer la vente à la découpe les titres ? Et surtout, pourquoi baisser leurs tarifs ?
Alors on peut être naïf sur le fait que le législateur ou que même les industriels auront à cœur de nous pondre un système économique pas trop « injuste ». On peut être naïf.

Editeurs contre la vente des biens non marchands

Si Sony, Microsoft, EA, Ubisoft et autres voulaient un autre modèle ils l’auraient déjà fait. Aujourd’hui les pratiques sont ce qu’elles sont, on ne baisse les tarifs que si le marché de l’occasion l’oblige ou que l’amortissement est tel que l’on peut se permettre un geste «commercial».
Le problème ici, c’est que le dématérialisé, le jeu à la découpe, on y va bon gré mal gré. Sans une résistance farouche des consommateurs, le support physique cèdera sa place au tout en ligne à la fin de cette prochaine génération de consoles.
Comprenez-moi bien, ce n’est pas le dématérialisé mon problème, c’est l’absence de choix et le fait d’être prisonnier de la valeur marchande des titres 100% numériques. Je ne peux en effet pas trimballer mon jeu d’une console à une autre au gré de mes besoins et envies, ce n’est pas un  fichier mp3 ou un DivX. D'ailleurs, avez-vous essayé de revendre vos disques ou films digitaux achetés sur Amazon ou iTunes ? C'est pas possible, hein ?

Le multi-joueur

Autre aspect du dématérialisé, c’est la connexion quasi-obligatoire. C’est exactement ce que nécessite le multi-joueur. Je ne suis pas pour ou contre c’est juste que c’est un mode de jeu avec une date de péremption. Je défie quiconque de jouer au multi de battlefield 3 dans 5 ans. Oui, je sais, c’est un mauvais exemple, c’est typiquement le jeu où l’itération suivante rend obsolète la version en cours.
Bref, j’aimais bien jouer en multi de façon très épisodique mais je laissais vite tomber quand je mettais la main sur un nouveau jeu. Bah oui, je suis plutôt adepte du plaisir solitaire.
Je subodore donc que les industriels ont, sous la pression de la plèbe, raccourcis le mode solo pour introduire le désormais fameux et incontournable « mode multi en ligne ».
Alors oui, je pense que le fait d’avoir rendu le multi en ligne quasi obligatoire (Assassin's creed au hasard) a appauvrit les mode solo des jeux. Les ressources par jeu sont quand même limitées.
Je pense en effet que le mode multi n’est souvent qu’un pâle ersatz de l’expérience solo. C’est pourtant fun quand c’est bien fait. Donc quand je vois l’introduction des micro-transactions permettant de s’équiper de diverses armes et habilités et qu’en plus de cela s’ajoutent des DLC payants, là je dis stop.
C’est simple, j’ai arrêté de jouer au multi depuis mes deux déceptions face à ces pratiques qui ont plombé mon expérience à Uncharted 3 ou encore Mass Effect 3.
J’ai pourtant bien payé pour les avoir ces jeux, avec leurs deux modes ! Mais je me retrouve à ne pas pouvoir en profiter tellement l’écart entre les « généreux gamers » et mon petit perso de base est abyssal.
Nous voilà donc avec des mode solo ou multi complétement dénaturés avec l’apparition de ces fameux DLC et autres micro-achats.
Personnellement, je salue le passage du multi d’Uncharted 3 en « free to play » indépendant du jeu d’origine. Je pense que c’est plus honnête, même si je l’ai mauvaise d’avoir payé mes 50€ qui incluait ce mode multi…
Cela peut être une piste de réflexion pour les éditeurs, scinder les deux modes pour rétablir l’équilibre qui existait il y a encore quelques années entre les jeux solo (avec ou sans multi local) et les jeux que je qualifie de LAN (type Call Of Duty et autres FPS de la guerre qui tue). Je pense même que cela pourrait et devrait pousser au développement plus étoffé des ces jeux et faire disparaître les DLC avec des choses de ce type :
1.    Call Of Duty : la guerre tout seul avec une vraie campagne solo à 50€ ;
2.    Call Of Duty : la guerre avec les copains en « free to play » ou autre financement.

J’ai mis délibérément les jeux à 50€ car on arrive bien à faire vivre tout un écosystème d’acteurs avec ce tarifs là pour les jeux PC. Je n’ose croire que Sony ou MS vont continuer à se mettre près de 20€ dans les poches pendant encore des années. Laissez moi rêver…

Conclusion

L’industrie a tout pour bien se porter et se développer. Sauf que sa financiarisation à l’instar de la plupart des industries la met fortement en danger. Il est vrai que là, on dépasse le simple cadre du jeu vidéo.
Alors, n’en déplaise à certains joueurs visionnaires, je continuerai à défendre le statu quo plutôt que de me laisser berner par les promesses des industriels sur les très hypothétiques et rachitiques services ajoutés par le tout numérique. Je pense que la majorité d’entre nous condamne l’obsolescence programmée des biens, alors pourquoi accepter des modèles économiques encore moins pérennes à la iTunes où l’on est prisonnier du «constructeur/éditeur» et où nous payons et repayons N fois pour des choses déjà achetées. Là, ça sera sans moi et ça c’est pas cool !

PS : Je ne peux m’empêcher de ne pas partager avec vous le fait que j’ai acheté Batman Arkham Asylum GOTY avec tous les DLC (à télécharger bien sûr) compris mais qu’à un moment je ne sais quel éditeur (Warner ?) a décidé de ne plus rendre disponible le DLC «incarnez le Joker» pourtant clairement affiché sur ma belle boite du jeu. Qui a parlé d’arnaque ?

Merci pour la photo et pour les quelques facts à M. Jujusan

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,68 €
31 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (31)