>
>
>
DmC : Devil May Cry - Un reboot qui fait du bien au scénario de la licence?
est à vous

DmC : Devil May Cry - Un reboot qui fait du bien au scénario de la licence?

Comme quoi, confier le jeu à Ninja Theory était une bonne idée...
Signaler
Par KingTeDdY - publié le
Image
ATTENTION L'ARTICLE QUI VA SUIVRE CONTIENT PLUSIEURS SPOILERS.

Cela fait plus d'une dizaine d'heures que je m'amuse sur le sous-estimé DmC : Devil May Cry. Jusqu'ici je ne voyais que peu d'intérêt dans le scénario d'un jeu appartenant à cette licence. Au final je ne regardais les cutscenes que pour profiter du comportement de Dante. Aussi en jouant à ce reboot, j'ai été étonné de trouver de bonnes choses dans l'histoire et donc je ne comprends pas les plaintes des fans à cet égard. Après quelques recherches pour vérifier ce dont je me souvenais des anciens jeux, je vous propose un article comparant le scénario de DmC à celui de ses grands frères, en espérant que vous comprendrez mon point de vue. Pour un avis sur le jeu, mon test viendra plus tard! 

 

I/Ce que DmC transpose correctement.

Dante – Entre l’enfant sauvage et le tueur de démon

Commençons par le commencement. Classiquement, Dante a toujours été représenté comme un Devil Hunter fort en gueule. Imbu de lui-même et certain de ses capacités, il n’hésite pas à se moquer de ses adversaires et est souvent nonchalant en présence des autres. Mais au cours de l’ancienne série il a évolué d’un épisode à l’autre. Le premier et le second opus montraient ainsi un Dante plus sérieux, plus responsable que dans les opus suivant où il faisait, majoritairement le clown.

Le petit soucis avec Dante c’est que ces évolutions avaient lieu d’un jeu à l’autre et étaient suggérées à la fin d’un épisode. (Ainsi dans DMC3, Dante fait l’idiot pendant tout le jeu mais c’est au générique de fin qu’on entrevoit ce qu’il deviendra dans DMC1)

Est-ce que ce reboot reprend les caractères essentiels du personnage ? A mon sens oui. L’histoire de ce jeu est grosso modo un condensé de DMC1 et 3 concernant Dante. Au début de l’aventure, il est tout aussi nonchalant qu’à son habitude. Il n’en a rien à faire des objectifs de l’Ordre. Lui, il veut juste tuer des démons, et c’est toujours en faisant de l’humour qu’il le fait. (Même s’il est plus grossier)

Mais au contact des autres, et notamment de son jumeau, Dante va évoluer progressivement. Lorsque ce dernier lui propose de travailler pour  le groupe, Dante refuse en prétextant qu’il a du mal à faire confiance aux autres et qu’il préfère bosser seul. Mais une fois qu’il apprend tout sur son passé, il décide de s’unir aux forces de l’Ordre car leurs objectifs concordent : eux veulent sauver l’humanité, lui veut se venger de Mundus.

Petit à petit, Kat va se révéler être un alliée fort utile pour le fils de Sparda. Et ainsi, au fil de son aventure il va commencer à lui faire confiance. De même, à force de passer du temps avec Vergil leur ancienne relation fraternelle va ressurgir, donnant lieu à quelques dialogues amusants où ils se chamaillent comme des écoliers. (Et me concernant j'ai trouvé leur discussion dans le Vault très amusante!)

Enfin, une fois Mundus vaincu, la Terre est envahie par les démons des Limbes et alors que Vergil annonce qu’il veut régner sur l’humanité comme un protecteur, Dante jure de protéger les humains aussi bien des démons que de son propre frère. Au final, nous avons donc un Dante d’abord je-m’en-foutiste qui va s’ouvrir aux autres comme le fait son alter ego de DMC3, et qui finalement se responsabilise pour être semblable au Dante de DMC1. La seule variante est qu’au lieu d’avoir perdu son frère, Dante s’en est fait un ennemi.

 

Kat –Lady, est ce que c’est toi ?

De mon point de vue, bien qu’étant inédite, Kat est un personnage qui me semble vraiment familier.

Douée de seconde vue et versée dans la sorcellerie et la démonologie, Kat est avant tout une jeune orpheline qui a été adoptée par un démon. Ce dernier l’attaquait chaque nuit, causant chez elle des expériences extracorporelles ainsi qu’une profonde haine envers lui. Lorsque Vergil vint la sauver, elle saisit cette occasion pour tuer son père adoptif.

Bien que ne combattant pas dans le jeu, elle s’avère être un allié formidable pour les Fils de Sparda. De plus, elle est le membre de l’Ordre que l’on voit le plus dans le jeu. Animé par son objectif de sauver le monde de l’emprise de Mundus, elle incarne la détermination et le potentiel humain : en bref, c’est par elle que passe le serment de Dante de protéger les humains qu’il estime tant.

De ce fait et par ce qu’elle est le personnage féminin auquel Dante apprend à faire confiance durant le jeu, j’ai tendance à voir chez elle une ressemblance avec Lady de Devil May Cry 3. En fait, Mary de son vrai nom est une Devil Hunter dont le premier objectif, outre de protéger les gens, est de se venger de son père (Qui a sacrifié sa mère dans un rituel magique). A son contact, Dante apprend à faire confiance à un humain et va finir par travailler de nouveau avec elle par la suite. Sans être une copie-conforme (D’où la différence de nom sans doute), Kat semble bien être inspirée de Lady.

 

II/Ce que DmC fait mieux que la série originale

Des bases solides – La guerre et l’enfance des jumeaux

S’il y a bien une chose que je trouve vraiment meilleure dans DmC, c’est ça.

Petite rappel : Dans les anciens opus il nous est dit qu’il y a 2000 ans, Sparda le chevalier noir s’est rebellé contre Mundus après avoir pris pitié des humains. Victorieux contre les légions démoniaques et son ancien maître, le chevalier noir a scellé plusieurs Hell Gates et a régné sur la Terre. Plus tard naquirent ses fils, puis le chevalier mourut sans qu’on ne sache pourquoi ou comment.  Alors que Dante et Vergil étaient enfants, leur maison a été attaquée par des démons qui ont tué leur mère, Eva. Depuis les jumeaux étaient séparés. Ils se retrouvèrent vingt ans plus tard pour DMC3 où… Ils se combattirent ?!

DmC propose une histoire différente et, à mon sens, beaucoup plus logique. Ici les bases ont pris place il y a 9000 ans. Mundus, aidé de Sparda et d’autres démons, a prit le pouvoir chez ses semblables et ont conquis la Terre que convoitaient également les Anges.  De nos jours, Sparda est tombé amoureux d’Eva, un ange, et ensemble ils ont eu deux enfants : Dante et Vergil. Sparda a été banni et Eva tuée.

Mais avant d’être capturé Sparda a séparé les enfants, leur confiant une arme à chacun et leur effaçant la mémoire.

Ainsi dans DmC il n’y a aucun doute sur ce qui est arrivé à Sparda et sur son influence sur le monde : il n’en a tout simplement pas eu. Dans DMC1 on nous dit qu’il a régné sur l’humanité. Mais alors pourquoi personne ne semble s’en souvenir ? Pourquoi tout le monde ignore la nature de Dante ? Et pourquoi les démons ont mis 2000 ans à se décider pour aller se venger du chevalier noir ? Enfin qu’est-ce-que les jumeaux ont fichu entre leur séparation et leurs retrouvailles et pourquoi ils décident de s’affronter ?

Dans DmC, la perte de mémoire ainsi que le background préparé pour tous les deux vient combler ses lacunes. Ainsi tandis que Vergil fut adopté par une riche famille et s'évertua à devenir un as de l'informatique pour faire des recherches sur son passé, Dante a été élevé dans divers orphelinats, foyers d'adoption et maisons de correction tenus par des démons ce qui n'a fait qu'attiser sa haine ainsi que son caractère violent et antisocial.

Et comme la trahison de Sparda est finalement récente, il n’y a pas de soucis de ce côté non plus. Sparda n'a pas eu d'influence sur le monde. Ce dernier vit toujours sous l'emprise de Mundus. Pour moi c’est beaucoup mieux.

 

Vergil – Le jumeau maléfique a enfin une histoire personnelle

Vergil est un cas à part dans l’univers Devil May Cry. Il est à la fois l’antagoniste le plus important de Dante et également le personnage  le plus négligé.

Dans DMC1, nous le rencontrions sous les traits du Nelo Angelo : un chevalier noir contrôlé par Mundus. Il fut très vite évident que sa mémoire avait été altérée et ce n’est qu’après l’avoir tué et avoir récupéré sa partie de l’amulette parfaite que Dante comprit qu’il s’agissait de son frère.

Dans le roman, déjà pas super cohérent avec le premier jeu d’après ce que j’ai pu en lire sur le net, Vergil apparaissait comme ennemi de Dante. Manipulant son frère afin que les troupes de l’Underworld puissent envahir la Terre et qu’il puisse déchainer ses propres pouvoirs démoniaques.

Vergil est réapparu dans DMC3, opus devant remplacer le roman en terme de préquel. Le hic, c’est que les scénaristes ont ici fait le stricte minimum et même moins que ça.

Ainsi dans DMC3, Vergil réapparaît mystérieusement après vingt années d’absence. Son but ? Ouvrir le Temen-ni-gru afin de récupérer Force Edge qui scelle la Hell Gate, et avec, les pouvoirs de Sparda.

Pas entièrement mauvais, mais pas un gentil pour autant, Vergil est dans DMC3 tout simplement avide de pouvoir. Il veut obtenir son héritage démoniaque, quitte à ce que cela entraîne le massacre de la population. Et finalement il ne s’allie au dernier moment avec son frère que par ce que Arkham touche à son héritage.

Autrement sa personnalité se résume à une grande froideur. De plus le très sérieux fils de Sparda se bat exclusivement avec le katana Yamato et avec Beowulf, car il considère que les armes à feu sont déshonorantes. Et c’est tout. Pourquoi il veut récupérer son héritage? Pourquoi est-il avide de pouvoir? Veut-il se venger lui aussi de Mundus? On en sait rien. Et quand il rencontre enfin ce dernier il a plus l'air de vouloir l'affronter pour prouver qu'il est plus puissant que son père plutôt que pour venger sa mère.

Dans DmC, Vergil n’est pas si éloigné de ça. Cependant cette fois il a un passé et des ambitions plus concrètes. Vergil veut son héritage, seulement ici ce n’est pas de grands pouvoirs mais le fait de régner sur l’humanité car les pouvoirs il les a déjà. Ainsi il considère que c'est son droit en temps que Nephilim de régner sur l'humanité (Non sans préciser qu'il ne sera pas un tyrant comme Mundus). Il se montre finalement hautain et calculateur concernant les humains. Kat n’est pour lui qu’un moyen d’arriver à ses fins. En vérité, seul Dante est traité comme son égal et c’est uniquement car Vergil s’imagine que son frère va accepter de régner sur le monde avec lui. Au final, Dante refuse et Vergil est prêt à le tuer pour retirer cet obstacle de sa route. Et même alors ils ne se détestent pas. C’est quelque chose qui m’a toujours chiffonné dans DMC3 : Pourquoi les jumeaux se combattent ? Ils ne se sont pas vu depuis vingt ans et n’ont donc aucune raison de se haïr ou de se voir comme des ennemis. Et pourtant la première chose que s'échange les frères, c'est des coups d'épée. On dirait une sorte de rivalité fraternelle poussée jusqu’au bout. Dante veut arrêter Vergil dans DMC3 juste pour lui casser les pieds par ce que c'est son frère. Au contraire dans DmC, c’est bien une divergence d’opinion qui les oppose et non des enfantillages.

Enfin, Vergil a ici un potentiel bien plus important. Nous verrons bien ce que nous réserve le DLC Vergil’s Downfall mais le second fils de Sparda pourrait bien devenir l’antagoniste principal de la nouvelle série. Un rival toujours là pour intervenir contre Dante. Et ça, ça me plaît bien plus que le Vergil vite expédié de l’ancienne série.

 

Mundus – La statue revient, et en plus charismatique

Bien qu’il soit le boss final de DMC1, Mundus est finalement très transparent. Statue de pierre gigantesque rappelant un ange, on ne le voit interagir avec d’autres personnages qu’à deux reprises.

D’abord lorsqu’il sacrifie Griffon, ensuite lorsqu’il capture Trish. Ainsi, tout ce qu’on peut dire de lui c’est qu’il est imbu de lui-même, qu’il sous-estime Dante, qu’il n’a que peu d’estime pour ses sujets et qu’il est particulièrement stupide. (Car je rappelle que tout le « twist » scénaristique de DMC1 est que Mundus a créé Trish à l’image d’Eva pour attirer Dante sur Mallet Island… Oui, le grand méchant a fait venir le seul être capable de le tuer chez lui ! Quel plan machiavélique !)

Dans DmC, Mundus est beaucoup plus présent. Sous l’alias de Kyle Rider, il dirige la plus puissante banque du monde. Capable de faire chanter même le président et ayant fréquenté les grands de ce monde,  le Roi Démon tire les ficelles dans l’ombre.

Le scénario nous révèle qu’il partage la même confiance que l’ancien Mundus. Aussi il sous-estime Dante mais cette fois il a de bonnes raisons de le faire : Il contrôle toute la ville, ses légions entières sont après le fils de Sparda et le monde entier est conditionné pour le haïr et le dénoncer. Enfin il est potentiellement invincible tant qu’il reste à proximité de la Hell Gate. Quant à ses objectifs : s’enrichir et régner sur les humains qu’il considère comme du bétail devant être dirigé par les démons. On est loin du méchant Mundis qui agissait par ce qu'il était méchant…

Au contraire de son alter ego sur PS2, Mundus est ici attaché à ses sujets. Pas de façon affective, bien sûr, mais dés qu’un des siens meurt il le ressent et ça le contrarie vu que cela prouve l’échec de ses plans.  Il montrera également un certain attachement envers son seul héritier, porté par Lilith. Et ce n’est finalement pas la stupidité qui aura causée sa perte mais bien le fait qu’il aura été abusé tout comme il abusait les humains : Mundus ignorait l’existence de Vergil aussi il fut très surpris lorsque ce dernier ferma la Hell Gate alors que Dante attirait son attention.

Sans être le méchant de l’année, Mundus est dans DmC bien plus marquant selon moi.

 

III/ Perspective d’avenir : Pourquoi je préfèrerais voir un DmC 2 plutôt qu’un DMC5

Eva – La cause des Anges et la propagation des démons

Eva n’est pas humaine dans DmC. C’est un ange. Or, j’ai pu lire sur internet que les développeurs avaient expliqué que les anges n’étaient pas aussi gentils qu’on pourrait le penser. En réalité, la seule chose qui les différencierait des démons, ce serait leur apparence. Par conséquent, Ninja Theory s’est laissé ici un concept de choix pour la suite de l’aventure : Outre les démons arpentant les rues, Dante pourrait bien être amené à affronter des anges envieux de conquérir la Terre qui vient d’échapper à l’emprise de Mundus.  Autre chose : que faisait Eva sur Terre ? Les armées angéliques ont été vaincues 9000 ans avant les événements du jeu. Alors que faisait-elle ici ? Etait-elle sur Terre vraiment par hasard ou bien son personnage va-t-il gagner plus d’importance par la suite ?

Concernant les légions démoniaques, la fin du jeu nous a révélé que les Limbes et la Terre sont entrés ont fusionné. Par conséquent il n’y a pas besoin de passer d’une dimension à l’autre pour voir les démons. Les monstres apparaissent aux quatre coins du monde devant les yeux terrifiés des humains. En temps que protecteur de la Terre, Dante va pouvoir reprendre l’activité qu’on lui connaissait dans l’ancienne série et ouvrir sa boutique Devil May Cry. Il n’est pas exclu que Kat et d’autres humains fassent leur come-back par la suite en temps que Devil Hunters. Enfin, le fait que les démons se promènent librement sur Terre peut permettre à certains boss cultes de revenir dans un futur épisode. (Phantom, Cerberus, Nevan, Belial, Griffon…) La chasse aux démons va pouvoir commencer !

 

EDIT : A force de jouer au jeu, je me rends compte que l'histoire prend une tournure plus sympathique encore. Je n'avais pas fait très attention à ce que racontait Mundus à la fin du jeu mais quelque part il semblerait qu'il n'ait pas tout à fait tort. Certes, c'est un tyran. Il a réduit l'humanité en esclavage mais il a apporté l'ordre et la prospérité au monde. Au final, en tuant Mundus et en faisant fusionner le monde et les Limbes, Dante a provoqué un chaos monstrueux. Il a sauvé l'humanité des griffes du despote, mais l'a plongé dans une ère de ténèbres où les démons arpentent les rues et tuent librement. Dans les anciens opus, Dante chassait les démons pour se venger et par ce qu'il estimait que c'était son devoir en temps que fils de Sparda. Dans DmC, si l'histoire s'articule comme je le pense, il va chasser les démons car il est tout bonnement responsable de ce qui est arrivé. Voila qui s'ajoute à son antagonisme envers Vergil, qui lui veut régner sur l'humanité pour faire revenir l'ordre alors que son frère croit en l'humanité et en sa capacité à se diriger seule.

 

Les Nephilims et l’héritage de Dante– Le facteur inconnu

Les Nephilims éveillent ma curiosité dans ce DmC. On ne pourra pas nier la ressemblance avec leurs homologue de Darksiders : fruit de l’union d’anges et de démons, ils représentent une troisième race au potentiel (et donc à la menace) énorme. Ils ont donc été éradiqués pour le bien de tous.

Dans DmC, les Nephilims sont donc représentés par trois personnages : les jumeaux et Assiel, une Nephilim emprisonnée dans la prison de Barbas. Leur forme naturelle est celle d’une gigantesque statue vivante. C’est sous cet aspect qu’apparaît Assiel et c’est une grande statue à la longue chevelure et drapée de toile écarlate que l’on peut voir lorsque Dante « libère son potentiel » à chaque fois qu’il touche quelque chose évoquant son passé ou sa nature.

Ainsi, cette race est une nouveauté dans l’univers Devil May Cry. Dans l’ancienne série, Dante était un demi-démon, point final. Il était donc d’apparence humaine et muni de pouvoir démoniaques et ça s’arrêtait là. Au fond il n’y avait rien de spécial chez lui. C’était un demi-démon et étrangement ça le rendait capable de foutre une raclée au Prince des ténèbres Mundus (Un peu à la façon de Gohan dans Dragon Ball Z qui est potentiellement bien supérieure à son père, vu qu’il n’a pas besoin de se transformer pour atteindre un haut niveau de puissance, alors qu’il n’était qu’un demi-Sayajin)! Ici, le champ est libre pour faire jouer sa nature de Nephilim comme cause de sa toute puissance ou tout simplement pour faire intervenir d’autres représentants de cette race.  Je suis le seul à trouver que ce serait l’excuse idéale pour faire apparaître Nero dans la suite ? (Il aurait du coup un tout autre passé que dans DMC4… Qui de toute façon laissait le joueur dans le flou avec quelques indices, dans un bouquin, sur sa possible parenté avec Vergil) Concernant Dante, sa nature devient son nouvel héritage. Il n’est pas simplement le fils de Sparda, il est l’un des rares représentants d’une race oubliée qu’anges et démons craignaient autrefois. Enfin, nous n’avons peut être pas tout vu des secrets des amulettes de Dante et Vergil et je ne serais pas étonné de voir l’épée Force Edge apparaître par la suite.

 

Sparda – LE changement radical de ce reboot

Ceci est pour moi le point essentiel de l’histoire de DmC. Et c’est en fait la seule chose qui soit réellement différente d’avant. (Je ne compte pas les Anges vu qu’ils sont juste nouveaux)

Sparda n’a plus rien à voir avec ce qu’on connaissait de lui dans les anciens jeux.

Tout d’abord, Sparda n’est jamais désigné comme un chevalier dans DmC. Il n’était que le bras droit de Mundus, son frère de sang. Mais jamais l’appellation  « Chevalier Noir » n’apparaît. Reste qu’on voit un portrait de lui avec l’épée Rebellion et un bouclier, me direz-vous. Certes c’est le cas. Mais ce que je veux dire c’est que jamais les événements de DmC ne donne à Sparda une noblesse chevaleresque ou tout autre caractère qu’on associe traditionnellement au personnage du chevalier. Oui il avait une épée et un bouclier frappé de ses armoiries mais était-il un chevalier ou un vulgaire guerrier ?

Aussi, autre différence énorme : Jamais Sparda n’est désigné comme un « gentil » dans DmC. Il est un traitre pour Mundus car il a une liaison avec l’ange Eva, donc une ennemie. Cependant Sparda ne s’est pas rebellé contre Mundus ouvertement. Il n’a pas combattu ses légions et vaincu le Prince des Ténèbres.  Non. Quand, 9000 ans après avoir aidé Mundus à conquérir la Terre, Sparda a fondé une famille avec Eva, il s’est tout simplement enfuit. Cela me semble être primordial car dans les anciens jeux on désignait comme héritage de Sparda, le fait pour Dante de protéger les humains comme son père l’avait fait avant lui. Ici ce n’est plus le cas. Sparda n’a jamais protégé personne d’autre que sa propre peau et sa famille. Protéger l’humanité, c’est une responsabilité que prend tout seul Dante. Non pas par ce que c’est son devoir de Fils de Sparda, mais par ce qu’il se sent responsable des humains du fait qu’il a de grands pouvoirs par sa nature de Nephilim et par ce que la nouvelle menace de l'humanité est son propre frère.

Et tout ceci est encore plus intéressant quand on voit quelle est l’ultime différence entre DmC et les autres Devil May Cry : Sparda n’est pas mort.

Dans les anciens jeux il a toujours été dit que Sparda avait fini par mourir, sans qu’on ne sache jamais réellement comment. Ici ce n’est pas le cas. Sparda a été banni par Mundus. Enfermé très loin et soumis à un supplice éternel pour sa trahison. Ce qui signifie qu’il pourrait tout à fait réapparaitre un jour. Et que ce passerait-il alors ? Contrairement à son homologue des anciens opus, il n’est pas nécessairement habité par une grande noblesse d’âme et n’est pas forcément un ami de l’humanité. Peut être que s’il revient, Sparda voudra prendre la place de Mundus comme voulait le faire Vergil ou peut être voudra-t-il simplement vivre en paix. Peut être qu’il n’approuvera pas Dante qui s’est lié à l’humanité (Sparda était amoureux d’une ange donc d’un être « égal » à lui alors que l’ancien Sparda avait pitié de l’humain. Il n’est donc pas impossible qu’il traite les humains comme du bétail, comme le faisait Mundus). Je ne serais pas surpris si le DLC Vergil’s Downfall fait se rencontrer le père et le fils « maléfique » justement, en vue pour une alliance diabolique contre Dante. Voire que Phinéas explique à Vergil où se trouve son père et qu'il s'agira du sujet du prochain opus.

 

 

Edit : Vergil's Downfall - Le DLC qui annonçait du lourd


Comme escompté, le DLC consacré aux mésaventures de Vergil après sa défaite face à Dante s'est avéré fort intéressant.

Pour vous résumer grosso modo ce qu'il s'y déroule : Vergil est fortement blessé et s'est effondré devant la tombe de sa mère. De là, il erre dans les Limbes (On notera d'ailleurs que les Limbes sont bleues pour lui alors qu'elles étaient rouges pour son frère). 

En vérité cette petite escapade permet une sorte d'introspection pour Vergil (Outre les dialogues mettant en exergue ses pires pensées, on notera un passage assez évocateur où Vergil et Dante escalade les restes d'un Nephilim... Illustration des pouvoirs "brisés" de Vergil?). Tout d'abord, ses pouvoirs semblent lui avoir "échappé" et, prenant la forme de son frère, de Kat et de lui même, le Doppelganger, autrefois sous son emprise, vient le tourmenter et lui rappeler qu'il a perdu face à son frère et qu'il est trop faible pour espérer prendre sa revanche.

Le Doppelganger lui explique alors qu'il ne peut espérer réussir que s'il vient à bout des "blessures de son coeur". En fait, le Doppelanger prend ici la forme de Kat puis de Dante pour pousser Vergil à renier le peu d'humanité qu'il lui restait. Tuant les deux "doubles", Vergil récupère l'amulette de son frère et se dirige vers la tombe de sa mère, en dessous de laquelle se trouve Eva elle même.

Cette dernière tentait de contacter Vergil pendant tout le DLC pour le convaincre de s'échapper des Limbes car il y connaîtrait sa perte. Mais le jugement du Nephilim a été obscurci par le Doppelganger, et il vint lui présenter l'amulette de Dante, annonçant l'avoir "tué". Là, ultime catharsis, Vergil exprime toute sa colère envers sa mère qui aurait toujours "préféré Dante" à lui, et il l'abandonne à ses tourments.

Après un dernier combat pour dompter de nouveau le Doppelganger, Vergil est à nouveau assez fort pour s'échapper des Limbes, mais son coeur contient une nouvelle noirceur qui se traduit par son apparence plus éthérée.

Une fois à l'extérieur, Vergil se réveille devant la tombe d'Eva et est immédiatement encerclé par une horde de démons.

Et contre toute attente, ces derniers se prosternent à ses pieds. Vergil est à présent à la tête d'une armée et entend bien reprendre la Terre à Dante.

 

Les chances de voir un DmC 2 sont à présents très minces et c'est dommage, selon moi car ce DLC confirmait une tournure scénaristique assez intéressante pour la suite avec un Vergil prenant enfin toute l'importance qui lui était légitime d'avoir.

 

 

Ainsi voila pourquoi je trouve l'histoire de ce reboot bien plus réussie que celle des anciens opus. Non pas que le scénario soit exceptionnel, c'était même plutôt prévisible. Cependant Ninja Theory semble avoir fait le minimum d'effort pour que tout ça tienne debout et pour qu'un fil conducteur puisse exister d'un épisode à l'autre. A l'inverse, j'ai toujours eu l'impression que les développeurs de Capcom n'en ont jamais rien eu à faire de l'histoire de Devil May Cry et accumulaient les lignes de scénario histoire de meubler leurs jeux. Bref, je pense qu'au moins sur ce point, DmC a fait un bien fou à la licence Devil May Cry, et j'espère bien voir la suite de cette aventure. C'est bien la première fois que j'attends un Devil May Cry pour son gameplay ET pour son histoire.

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 271,25 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 328,98 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 53,79 €
14 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (14)