>
>
>
La limite ténue entre réalité et fiction dans le jeu vidéo : l'exemple Front Mission
est à vous

La limite ténue entre réalité et fiction dans le jeu vidéo : l'exemple Front Mission

Quand la réalité rejoint l'uchronie
Signaler
Par afterburner - publié le
Image
Sélectionné par la rédaction

Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog.

Les réçentes tensions diplomatiques dans la zone Pacifique, entre le Japon et la Chine Populaire, me rappellent furieusement un jeu de Squaresoft : Front Mission. Voiçi mon analyse...

Préambule

Déjà mettons les choses au clair : je n'ai pas la prétention d'être un expert en géopolitique et je n'ai pas fait d'études dans ce champs. Mais c'est quelque chose qui m'intéresse assez fortement pour lire Foreign Policy, le NYT, TIME Magazine ou Le Monde Diplomatique en amateur avisé.

J'ai depuis longtemps eu l'envie d'écrire ce petit texte sans prétention, mais par manque de temps, je m'étais résolu à lâcher l'affaire.

 

Mise en situation

Aujourd'hui, Ce qui ce redonne l'envie et de trouver le temps, c'est les relations tendues  entre le Japon, la République Populaire de Chine (RPC), et, dans une moindre mesure, la République de Chine (Taïwan).

En effet, cela part de rien, des îles Senkaku/Diaoyu, un archipel paumé et inhabité dans le Pacifique, mais à haute teneur en hydrocarbures souterraines ,et qui fouttent un peu le feu aux relations diplomatiques de la région.

Le Pacifique Sud a toujours été un joli bordel. Depuis la Guerre de Corée et de l'avènement de Mao en RPC, du repli de Chiang Kai-Shek à Taïwan (anciennement Formose), des nombreux troubles politiques en Asie du Sud-Est (Guerre du Viet-Nâm, génocide khmer au Cambodge,des junte militaire en Indonésie, dictature de Marcos aux Phillipines, mouvement terroristes sécessionnistes en Thaïlande et au Timor, etc...), les populations ont été servies. Depuis 1973 et l'unification du Viet-Nâm communiste par les forces d'Ho Chi Minh, qui mis fin à plus de 10 ans de présence américaine massive dans la région, tout ce beau monde se regardait un peu en chien de faïence.

 

Les conflits térritoriaux dans le Pacifique

 

Carte par Philippe Rekacewicz

Mais on assiste ces dernières décennies à une jolie recrudescence des tensions et escarmouches entre nations avec les USA essayant tant bien que mal de calmer le jeu façon surveillant de Cour d'école, c'est à dire avec moult appréhensions et une autorité un peu remise en question.

 

Le Japon, nouveau maquereau du Pacifique?

Le Japon est, de par sa position d'allié privilégié des USA dans la région, au centre de pas mal de conflits aussi bien territoriaux, maritimes qu'économiques et culturels. Se sentant encerclé et « envahi » par la Russie au Nord (Iles Kouriles/Chishima) et la RPC à l'Ouest (Senkaku/Diaoyu), le Japon s'est depuis plusieurs années montré clair dans ses intentions de ne pas se laisser faire en se montrant beaucoup plus incisif dans ses démonstrations de forces de sa JSDF et JSMDF (Forces Terrestres/Navales d'Auto-Défense Japonaises). Son intervention dans la Coalition Internationale en Afghanistan et en Irak, sa prise de commandement du RIMPAC 2012 par un Amiral japonais (du jamais vu!), son envoi massif d'aide humanitaire en Asie du Sud-Est et ses récents exercices conjoints avec la Marine australienne en sont quelques exemples. Gardons aussi en tête que la Marine japonaise, bien qu'officielement pacifique et d'auto-défense, est l'une des 3 plus grande force navale au monde en capacité opérationelle.

Je n'irai pas jusqu'à dire que le Japon veut se sortir du « joug » (si je peux m'exprimer ainsi) des USA, mais il veut CLAIREMENT jouer un rôle plus proactif dans la région face à une Chine expansionniste économiquement mais aussi territorialement.

Pour les USA, qui voient évidemment en la RPC la nouvelle URSS, c'est tout bénef' puisque le fait que le Japon décide de rentrer dans la danse leur permet d'accélérer le processus de cimentation des relations entre toutes ces nations contre la Chine Populaire. De plus, Obama a clairement mis l'accent sur la Chine et la capacité de l'US Navy à faire respecter l'ordre dans le Pacifique dans ses récents débats télévisés avec Mitt Romney pour sa réélection. (au dépends de ce pauvre Romney d'ailleurs). La RPC est clairement « l'homme à surveiller ».

C'est là où pour moi, on est pas loin de rejoindre la fiction.



Là où la réalité peut rejoindre la fiction: le monde alternatif de Front Mission

Dans le monde alternatif (uchronie) de Front Mission, les années 2020 voient la formation de l'Union Communautaire Océanienne (OCU in English) qui regroupe Japon, Asie du Sud-Est, Océanie et Australie.

D'abord essentiellement économique par la signature du Traité Économique de Bangkok en 2005 (similaire à notre chère CECA, Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier, signé en 1952, souvenez vous de vos cours d'Histoire au lycée les cocos ), l'Union devient vite militaire et ensuite totalement politique, avec un fonctionnement proche de l'Union Européenne que l'on connait aujourd'hui. Le siège de l'OCU est basé en Australie... Leur Bruxelles est donc au pays des Wallabies.

Ce qu'il faut retenir, c'est que dans cet univers alternatif, un Japon ayant quitté la sphère d'influence américaine et s'étant tourné vers ses voisins immédiats pour trouver des alliés a pu construire l'une des plus grandes superpuissances militaire et économique que le monde ai jamais connu.

Par la suite, les USA, en réponse à la création de l'OCU, surboostent leur ALENA (encore une fois, remember your Geography class, folks), font amis-amis avec toute l'Amérique du Sud et décident de créer les USN (United Continental States) pour contrer l'influence mondiale grandissante de l'OCU.

L'UE dans tout cela reste l'UE et de par son coté neutre dans les tensions OCU/USN, redevient la première puissance économique du monde. C'est d'ailleurs en Allemagne que les superstars de l'Univers Front Mission, les « Wanzers » (les mechas quoi) sont crées.

le Wanzers, méchas du monde de Front Mission

 

 

 

Le 1er jeu, sorti en 1995 sur SNES vous balance la situation suivante : Les îles Huffman, fraichement sorties des eaux par un volcanisme sous marin hyperactif, se révèlent accessoirement la partie immergée d'une putain de réserve minérale/énergétique (oh, ça vous rappelle rien?). Le souci, c'est que ces îles sont sorti des eaux en plein Pacifique et forcément vont être revendiquées par l'OCU et l'USN.

S'ensuit un gros conflit armé entre les 2 (Le 1er Conflit d'Huffman) qui verra l'archipel se faire couper en 2 entre Est et Ouest (coucou Mur de Berlin, RFA, RDA et Guerre de Corée!) avec chaque partie occupée par chaque bloc.

 

Le monde uchronique de Front Mission


Front Mission : l'uchronie pas si folle que ça

Le scénario uchronique , a été écrit pas des génies comme Toshiro Tshuchida et Hideo Iwasaki, chez Squaresoft à l'époque (pas encore de SquareEnix en 1995 les cocos).

Ce qui est le plus admirable, c'est qu'un mec comme Tshuchida (qui s'est un peu égaré en route en faisant maintenant du Social Gaming façon Zynga... farewell, dude) s'est un jour posé à une table et s'est mis à créer un jeu d'anticipation avec tout ce qu'il y a de plus caractéristique au genre (de l'Asimov,de l'Orwell, du K. Dick) en y insufflant surtout une dimension très réaliste et géopolitique (dans le plus pur style Tom Clancy).

Là où je veux en venir, c'est que cette uchronie, est peut-être en train de se produire (vous apprécierez mon emploi du conditionnel ici).

Le Japon devenant un peu plus nationaliste chaque année (coucou nombreuses visites du Yasukuni par les PM japonais successifs, coucou Shintaro Ishihara, populaire ex-gouverneur de Tokyo et nationaliste puant l'extrême droite, et coucou Toru Hashimoto, le maire d'Osaka, nouvelle coqueluche du paysage politique japonaise et nationaliste convaincu), si ses tensions avec la Chine Populaire demeurent, on est en droit de se demander ce qu'il se passera dans 10 ans, si les ultra-nationalistes japonais décident que finalement, les USA ne sont plus assez couillus et que prendre les choses en main est plus facile.

 

En Bref

Alors bien sûr, on est loin de basculer dans un 3e conflit mondial pour 4 pauvres iles battues par les vents au milieu du Pacifique Sud, mais n'empêchent que le parralèele avec Front Mission et ses Huffman Islands m'a vraiment interpellé.

Si les relations entre le Japon et ses voisins régionaux se réchauffent (c'est bien parti avec l'Asie du Sud-Est, moins bien avec la Corée du Sud) au point de faire « sécession » avec les USA et leur politique dans la région, on pourrait alors voir apparaître une carte géopolitique totalement nouvelle, pas loin du monde totalement dingue et incroyable de Front Mission.

 

Merci de votre lecture sur mon analyse personnelle et ma mise en parralèle entre notre réalité géopolitique et celle fictionnelle de Front Mission.

Ami(e)s gameurs/gameuses, j'attends avec impatience vos retours! 

 

 

 

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Nintendo Classic Mini NES
Neuf : 189,18 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 328,98 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
20 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (20)