est à vous

Heavy Rain je te maudis!

Signaler
Par seblecaribou - publié le
Image
Le billet suivant ne va en fait pas vraiment s’attaquer à Heavy Rain en particulier, mais au phénomène qu’il entraîne. Je préfère le préciser avant de me prendre une volée de bois vert de la part des fans absolus que le jeu a créé en l’espace des quelques mois qui ont précédé sa sortie.

Comme beaucoup de gens je pense, j’ai une fâcheuse tendance à la contradiction. Loin d’être systématique, celle ci provoque malgré tout en moi certains sentiments qui semblent irréversibles.

L’exemple qui m’a vraiment fait prendre conscience de ce trait de caractère peu reluisant a été l’explosion des mangas. En effet je me souvient avoir commencé à en consommer comme un fou pendant environ un an avant que cela n’explose en France. Et à partir du moment où tout le monde s’y est intéressé, j’ai détesté cela et à l’heure actuelle je n’en lis plus du tout alors que j’y prenais un réel plaisir.

Heavy Rain a malheureusement déclenché à nouveau ce stupide état d’esprit. La critique n’est pourtant pas unanime sur le jeu. Certain l’embrasse gaiement (gameblog), d’autre lui font passer la moyenne avec difficulté (gamekult), et d’autres encore sont le cul entre deux chaises (jeuxvideo.com) ce qui me paraît soit dit en passant assez dure avec ce genre de jeu. Mais dans l’ensemble, quand on consulte le forum «vous avez joué à quoi cette semaine» je suis désolé d’utiliser une telle expression, on a l’impression d’assister à une masturbation collective. Tout le monde est en mode «que d’émotion» c’est incroyable, à croire que c’est la première fois que les gens ressentent des choses. Bon là je suis d’une insupportable méchanceté et en plus stupide car je n’ai pas joué au jeu (du moins je n’ai touché que la démo par deux reprises) je ne peux donc pas juger de son potentiel émotionnel. Seulement je peux assurer une chose, c’est que d’autres jeux m’ont fait ressentir de la haine, de la tristesse, de la peur, de l’angoisse, du rire. Et quelle que soit l’ampleur de la réussite (ou de l’échec) dans la tentative de m’atteindre quand je jouerais au jeu, je peux déjà dire que ce ne sera pas une première pour moi que je ne resterais pas de marbre face à ma console.

Cet engouement généralisé s’est accompagné d’une ou deux réflexions que comme tout bon être humain un poil égocentrique j’ai cru bon de prendre pour moi. Des choses du genre «ceux qui n’ont pas aimé sont des blasés ou n’ont rien comprit». Insulter une partie de la communauté gamer pour faire l’apologie d’un jeu est tout simplement stupide. Je ne fais pas partie des gens visé en soit, puisque je n’ai pas joué et finis le jeu, je ne le juge pas encore en termes purement qualitatif. Mais je me sens visé parce qu’on a l’impression que dire du mal de ce jeu mettre en lumière certains défauts c’est être un ignare et j’aime avoir mon libre arbitre.

En vérité, ce n’est pas tant la réaction générale qui plébiscite le jeu qui m’énerve en soit et qui me donne ce sentiment de répulsion. Je suis un hardcore gamer, enfin un passionné (évitons les mots qui fâchent inutilement) et je peux très bien saisir! Si dans l’ensemble tout le monde est si enthousiaste, je me dis que le jeu doit sûrement valoir le coup et je serais le premier à acclamer The Last Guardian le moment venu. En fait le vrai soucis pour moi a été le traitement de faveur que le jeu à eu auprès de la presse généraliste.

Le jeu vidéo est-il toujours aussi con et infantile? réponse après ce reportage!

 

La télévision, connue de la communauté gamer pour accumuler les poncifs concernant notre cher média d’amour, connue aussi pour véhiculer les préjugés de violence et d’addiction auprès du grand public, vient d’un coup de remarquer que le jeu vidéo pouvait aussi s’adresser à un public adulte, proposer un background sombre et mature, et une histoire bien écrite. Alors on pourrait crier au miracle à première vue, mais ce qui à mis le feu aux poudres me concernant, c’est que l’on mettent en avant Heavy Rain parce qu’il se rapproche du cinéma… Pour moi c’est là que ce situe le vrai point de rupture avec le jeu de David Cage, c’est qu’il favorise (malgré lui j’en suis bien conscient) à faire croire au grand public et à la presse généraliste que le jeu vidéo est mature parce qu’il s’approche du cinéma, ou même lorsqu’il s’approche du cinéma.

Bien sûr on ne peut pas nier qu’à la rigueur ceci ouvre une brèche par laquelle d’autres pourront bientôt montrer leur contenu et enfin enlever cette image de média pour enfant ou homme immature. Seulement voilà pour moi c’est encore un coup de poignard pour le jeu vidéo mais ce coup ci, il est apaisé avec une caresse.

De plus il me semble que l’attitude de David Cage, qui déplaît fortement à certains, contribue en partie à ce phénomène. Lorsque celui ci parle de son jeu, il en parle souvent comme d’une volonté de faire quelque chose de mature, basé sur l’émotion et la narration. Seulement voilà il omet souvent de préciser qu’il n’est pas un pionnier en la matière et que d’autres l’ont précédé sur ce terrain. Dans le même temps, je nuance tout de suite, je me doute bien que le mec est pas là non plus pour faire de la publicité aux autres, mais pour parler de son jeu. En cela je suis parfaitement tolérant et même toujours content de voir une interview de celui qui est l’auteur du génial Nomad Soul.

Ce qui finalement me désespère, c’est cette ignorance qu’à le grand public envers des jeux comme Shadow of the Colossus, Okami (et sa façon si particulière de traiter l’écologie) ou encore Silent Hill 2, qui est peut être à l’heure actuel le seul jeu à proposer une réflexion aussi poussée de son histoire. Malheureusement aucun des ses trois jeux n’a choisi de faire ami-ami avec le cinéma pour étayer son propos. Soit dit en passant je n’y voit aucun inconvénient, le cinéma a de belle chose à offrir au jeu vidéo, mais véhiculer l’idée que se rapprochement est nécessaire pour faire du jeu vidéo un média mature, ou tout simplement pour faire un jeu mature est à mon sens une très grave erreur. Et Heavy Rain contribue à véhiculer cela…

Fais pas la gueule je jouerais avec toi un jour, quand tout le monde se sera calmé...

 

Alors voilà je ne t’aime plus Heavy Rain, parce que beaucoup trop d’autres personnes t’aiment déjà; tu n’as pas besoin de mon affection. Parce qu’on te montre au grand public en lui faisant croire que c’est comme ça qu’il faut faire pour bien faire et pas autrement. Et aussi parce que je déteste déplacer un personnage avec ta jouabilité super louche avec R2 (mais pourquoi pas juste avec le stick bon sang?) et pourtant le potentiel d’amour entre nous deux est immense. Bon aller, vas je ne te hais point.

Pour clore ce billet «vénère mais pas trop», je tiens à dire que j’ai conscience que de toute façon mon point de vue est biaisé par le fait que je fais partie comme vous des gens au courant, et que l’on a pas vraiment idée de l’impact de tel ou tel reportage sur le grand public.

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 271,25 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 328,98 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
45 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (45)