est à vous

Les pires fins de jeux vidéo

La fin justifie les moyens… Ben en fait non !
Signaler
Par Shauni & Myster Mask - publié le
Image
Tout ça pour ça ? Qui ne s’est jamais posé cette question alors qu’il avait une manette à la main et la larme à l’œil ? Vous savez, quand on est aspiré par un jeu, quand on est tellement à fond que l’on s’attend forcément à une fin en apothéose et qu’à la place c’est seulement un pétard mouillé qui

 

Une dernière chose avant de commencer le voyage vers la folie.  Je vais parler de fins de jeux vidéo. Donc, vous devez vous douter que le risque de spoil est très élevé. Si vous ne voulez pas être spoilé, ne lisez pas.

 

Bon je vous ai prévenu donc pas la peine de venir me faire chier après… Mais bon, comme il y a des cons partout :

 

SPOILERS SPOILERS

 

 

 

Bon si on vient me dire quelque chose après cela, j’en déduirais que la personne concernée est vraiment irrécupérable et ferait mieux d’aller sur #########.com… Hey c’est quoi cette censure ? Mais bon passons commençons tout de suite à rentrer dans le vif du sujet.

 

 

 

 

 

10- Shenmue 2 :

 

Alors soyons clair dès le début, la fin de Shenmue 2 n’est pas mauvaise du tout. Elle est même bonne, à l’image du jeu qu’elle conclut. Mais seulement, une petite chose m’a pourrie mon expérience de jeu. Une petite chose très lourde de conséquence.

 

Pourquoi avoir mis un écran « à suivre » à la fin du jeu ? Vous savez ce que ça fait d’attendre chaque année une suite qui n’arrive pas ? Vous savez ce que ça fait d’essayer de garder espoir alors que tout le monde vous dit que c’est une peine perdue et que cette suite tant attendue n’arrivera jamais ? Et surtout, vous savez ce que ça fait de voir que même Duke Nukem Forever est sorti mais pas Shenmue 3 ? Et oui je n’ai pas honte de le dire j’attends toujours la suite des aventures de Ryo, je n’ai pas perdu espoir. La venue du créateur de la série au Toulouse Game Show me donne le sourire car j’espère qu’il parlera d’une possible suite pour son bébé… Mais bon en attendant…

 

 

 

 

 

09- Prince of Persia

 

Cet épisode HD avait beaucoup fait parler de lui à l’époque de sa sortie tout simplement parce que l’on ne pouvait pas mourir. Chose assez surprenante dans un jeu d’action plate-forme. Bon en fait c’était surtout surprenant pour l’époque… Mais bon passons. Souvenez-vous du scénario. Vous parcourez le monde avec Elika, une jeune femme dotée de pouvoirs magiques rencontrée par hasard pour purifier les terres tombées entre les mains du mal. Voilà une histoire simple mais efficace. A la fin, Elika se sacrifie pour sauver le monde. OK, on aurait pu en rester là. Ben en fait non car un peu plus d’un mois plus tard, Ubisoft nous apprend qu’en fait ce n’est pas vraiment la fin. Ah bon ? Non, ce n’est pas la fin de ce jeu. Il va y avoir une suite ? Non, elle sera disponible sur les plates-formes de téléchargement. Gratuitement ? Eh bien non cher vache à lai… euh pardon… Cher client ! Si vous voulez la fin vous devrez débourser 10€.

 

Donc en fait, pour 70€ vous aviez acheté un jeu pas fini et si vous vouliez la version aboutie il fallait dépenser 10€ de plus.

 

Voilà un procédé déplorable qui s’appelle tout simplement prendre les joueurs pour des cons. Et c’est pour cela que je classe cette fin dans les pires de tous les temps (pour moi).

 

 

 

8- Post Mortem

 

Voilà un jeu qui n’aura pas laissé une empreinte indélébile alors qu’il avait des qualités. Ce point’n’click à la première personne était très simple et possédait un scénario sans prétention qui arrivait pourtant à tenir le joueur en haleine du début jusqu’à la fin. Vous incarniez un détective privé américain dans les années 1920 qui s’est installé à Paris et qui enquête sur d’étranges meurtres. L’aventure, bien que classique et ne proposant pas de réel challenge, était très prenante et proposait même de dessiner des portraits robot (concept repris récemment dans Red Johnson’s chronicles). Après quelques heures de jeu l’enquête allait enfin aboutir. La découverte du meurtrier était imminente et oui sauf qu’en fait… Après avoir été découvert il bute tout le monde… Vous, la femme qui vous a confié l’enquête et se barre sans jamais être retrouvé…

 

Super… Bon vous allez me dire, que je suis dur parce que ce jeu avait tout de même plusieurs fins. Oui c’est vrai mais elles sont toutes horribles.

 

Soit tout le monde meurt, soit le héros meurt, soit la femme qui vous a confié l’enquête meurt, soit le meurtrier se suicide.

 

Et ce n’est pas tout car après la dernière confrontation avec le tueur vous avez droit à une cinématique bordélique ou des milliers d’images passent devant vous avec une voix qui vous raconte… Qui vous raconte quoi d’ailleurs ? Oui en fait j’ai jamais vu le rapport entre ce que dit cette voix et le jeu. Enfin… Post Mortem fait très fort, il n’a pas une mais quatre fins baclées.

 

 

 

07- Soul Reaver

 

Ah ! Soul Reaver ! Un excellent jeu qui rappelle à énormément de monde des heures et des heures passées sur Playstation. De fabuleuses heures à manier Raziel pour se venger de ses ex amis. Des moments magnifiques… Sauf les derniers (ben oui sinon il ne se trouverait pas dans cet article). Pour rappel Soul Reaver prend place juste après Blood Omen premier du nom et vous incarnez Raziel qui s’est fait trahir par Kain parce qu’il a eu le malheur d’évoluer plus vite que lui. Le but de notre héros sera donc bien évidemment la vengeance… Seul petit problème, après le face à face final Kain prendra la fuite ce qui est déjà très énervant mais ce n’est pas pour cela que Soul Reaver se trouve dans le classement. Non c’est pour une raison beaucoup plus sombre ayant eu la capacité incroyable de rendre fou un bon nombre de personne. On dit même que suite à cela Bruce Banner fut tellement enragé qu’il devint rouge quand il se transforma en Hulk. Vous voulez savoir pourquoi un nombre impressionnant de joueur a démoli sa télé après avoir fini Soul Reaver et bien vous allez le savoir… Quand j’aurais écrit la suite de l’article.

 

 

 

… C’est rageant non ? Et bien vous vous trouvez dans la même situation que les pauvres gamers qui ont perdus tous leurs repères à la fin de Soul Reaver. Voilà ce qu’il se passe en réalité :

 

Pendant une bonne partie du jeu vous entendez parler d’un certains Moebius, qui doit avoir les réponses à vos questions. Après des heures et des heures vous trouvez Moebius qui vous dit qu’il a bien les réponses aux questions que Raziel se pose depuis maintenant assez longtemps. En tant que joueur vous vous attendez donc à un immense moment d’émotion rempli de révélation ! Ben non. Tout simplement parce que c’est à ce moment là que le générique de fin se pointe… C’est assez énervant pour insulter tout ce qui peut vous passer sous le nez et balancer votre télé sur votre chat qui lui aussi avait le malheur de passer trop près de vous.

 

Mais bon si vous aviez activé les sous-titres cette fin n’est pas une surprise car au moment où Moebius disait : « Raziel j’ai les réponses à tes questions » il était sous-titré :

 

« Si tu veux connaître la suite, achète Soul Reaver 2 et t’as intérêt à faire des économies parce qu’il faudra aussi t’acheter une PS2. » (c’est une blague, je précise car comme dit précédemment, il y a des cons partout)

 

 

 

 

 

6- Soul Reaver 2

 

Ah Soul Reaver 2 ! Combien d’heures de jeux fabuleuses… Merde je me répète. Bon, je le dis maintenant comme ça j’évite d’entrée les commentaires à la con. J’adore la saga Legacy of Kain, je trouve que ce sont des jeux fabuleux qui sont des must de l’aventure, seulement là je me moque un peu pour faire un peu d’humour. Ce n’est pas parce qu’on se moque que l’on n’aime pas. Et je me sens obliger de préciser parce que comme dit précédemment il ya des cons partout tapis dans l’ombre prêts à bondir pour mettre un commentaire à la con sur chaque article. Bon, aparté fini. Je mets Souls Reaver 2 dans le classement à cause d’une seule chose, la frustration de voir Raziel disparaître. Et oui, c’est qu’on s’attache aux personnages et voir une fin de la sorte est toujours décevant. Surtout quand elle contient autant d’énigmes. Et oui souvenez vous de cette phrase :

 

« L’histoire à horreur des paradoxes »  lancée à Kain par un Raziel perdant son enveloppe… Ben que personne ne pleure, Blood Omen 2 sortira peu après et me rappellera que malgré la disparition de Raziel, Kain est de loin mon personnage préféré.

 

Et puis Soul Reaver 2 sera précurseur d’un procédé repris plus tard dans les Assassin’s Creed, faire une fin incompréhensible de manière à faire en sorte que le joueur achète les suites pour enfin découvrir le fin mot de l’histoire.

 

 

 

 

 

5- Blood Omen 2…. Non je déconne

 

 

 

 

 

5- James Bond Junior

 

Ah ! James Bond Junior, qui ne s’en souvient  pas ? Comment ça tout le monde ? Oui pour rappel il fut un temps où des dessins animés étaient programmés et aussitôt oubliés l’année d’après. Le but ? Vendre un maximum de jouets dérivés durant l’année de diffusion. Et  ce qui est le plus bizarre c’est que ça marchait parce qu’en fouillant dans le grenier de mes parents, qu’ai-je retrouvé ? Oui une figurine James Bond Junior alors que moi-même j’avais oublié l’existence de cette série animée. Oui en étant petit je possédais une figurine d’une série que j’ai oublié ce qui fait qu’en grandissant je me demandais qui était ce personnage sur mon étagère, et ce n’est que récemment que j’ai pu mettre un nom sur le visage horrible de la figurine. A l’époque, les jeux vidéo étaient considérés comme des jouets et c’est ainsi qu’un monstre a vu le jour : James Bond Junior le jeu vidéo sur Super Nintendo… Alors ok il y a eu des choses bizarres à cette époque comme Super Dany (dont vous pouvez trouver le test ici) mais là c’est quand même extrême ! Et vous vous demandez qui a bien pu acheter ça. Ben, le même genre de personne qui a acheté Super Dany, Shaq Fu ou Yakuza Fury… Mais pour ma défense c’était un cadeau, et c’était il y a longtemps…

 

Vous savez, ce genre de cadeau acheté par une personne qui s’est creusé la tête pour vous faire plaisir mais qui malheureusement s’est souvenu d’un mauvais détail.

 

Voici quelques exemples :

 

« Je me souviens qu’il aime le flanc donc je vais lui acheter Super Dany »

 

« Il est mort de rire quand il regarde «Shazam » donc je vais lui acheter Shaq Fu »

 

« Il adore les RPG et surtout Final Fantasy VII je vais donc lui offrir Final Fantasy XIII avec l’OST »

 

Je sais ce que vous vous dites, ça aurait pu être pire, on aurait pu m’offrir le XII voire même Infinite Undiscovery. Enfin de toute façon c’est le geste qui compte… Donc c’est comme cela que je me suis retrouvé avec ce cher James Bond Junior. Comme vous vous en doutez, ce jeu était une vraie bouse intersidérale mal foutue et bien trop compliquée pour un soft visant les enfants. Pour être tout à fait honnête je n’y ai jamais beaucoup joué et je ne l’ai donc jamais fini. Non, quelqu’un l’a fait à ma place et je le remercie pour cela, et pour toutes ses excellentes vidéos d’ailleurs. Oui, vous l’aurez compris je parle du Joueur du Grenier et c’est dans sa vidéo consacrée au neveu de James Bond  que j’ai découvert  pour la première fois la fin de cette… chose. Et la surprise fut grande car oui les scénaristes (s’il y en avait) n’avaient plus d’idées et ont terminés leur œuvre par… Une blague Carembar :

 

Le méchant : Tu paieras pour ça James Bond Junior (oui, il est tout le temps appelé par son nom entier)

 

JBJ : Pas de problèmes, et garde la monnaie !

 

Je crois que cela se passe de commentaires.

 

 

 

 

 

4- Tomb Raider IV : la révélation finale

 

Bon là j’attaque un sujet épineux et je sens qu’il va y avoir un grand nombre de réactions. Pour beaucoup de monde, Tomb Raider est un monument intouchable du jeu vidéo avec lequel il ne faut pas rigoler ce à quoi je réponds :

 

Pour fermer la page c’est en haut à droite… où à gauche si vous avez un Mac.

 

Pour d’autres, très nombreux aussi, les épisodes compris entre Tomb Raider III et Tomb Raider : l’ange des ténèbres sont les pires de la séries et je dis ça en me basant sur des souvenirs de Game One à l’époque où c’était encore une vraie chaîne de jeux vidéo et non pas Naruto TV. Je me souviens même d’une Game Zone (première saison) où Marcus promettait de présenter un Level One entièrement nu si un cinquième épisode sortait  (il n’avait apparemment pas apprécié le plus récent).

 

Mais bon là n’est pas le sujet. Nous sommes ici pour parler de la fin qui met en scène la mort (mais en fait non) de la célèbre Lara Croft. Oui souvenez-vous, à la fin de Tomb Raider IV : La révélation finale alors que Lara a libéré son ami Werner de l’emprise de Seth, la pyramide s’effondre sur elle faisant penser qu’elle y a laissé sa vie. Mettez vous à la place des fans hardcore de la série qui à l’époque ont découvert cette fin annonçant la fin de leur héroïne préférée. Mettez vous à la place des pervers qui se sont dit que plus jamais il ne verrait la déjà bien fournie poitrine de Lara augmenter et son short se raccourcir à chaque épisode… Oui j’y ai pensé ! J’assume. Enfin je mets cette fin dans le classement pour la même raison que celle de Soul Reaver 2. Voir un personnage à qui on s’est attaché disparaître nous plombe toujours la fin, alors oui j’aurais pu aussi mettre Red Dead Redemption ou L.A. Noire dans le classement mais la différence c’est que Lara et Raziel nous ont accompagnés pendant beaucoup plus longtemps qu’un seul jeu. La séparation est donc beaucoup plus difficile.

 

La suite tout le monde la connait, on retrouvera Lara sur PS2 et au cinéma, comme quoi finalement être enterrée sous une pyramide n’était peut être pas la pire fin pour elle…

 

 

 

 

 

3- Les chevaliers de Baphomet : Le manuscrit de Voynich

 

Les chevaliers de Baphomet, probablement l’une de mes séries préférées. Des jeux fabuleux vous emmenant aux quatre coins du monde en compagnie de Georges et Nico ! Pourtant je me suis toujours posé des question sur cette série et surtout au niveau de la traduction…

 

D’abord le titre original Broken Sword (épée brisée), devient les chevaliers de Baphomet. Là je dis d’accord, surtout que cela va bien avec le premier épisode. Mais à partir du second épisode là ça devient bizarre :

 

Les chevaliers de Baphomet 2 : Les boucliers de Quetzacoatl : Pourquoi avoir gardeé l’appellation chevalier de Baphomet alors que l’histoire n’a plus rien à voir avec et surtout pourquoi les boucliers de Quetzacoatl ? Au cours du jeu nous apprenons que la divinité maya possédant un bouclier n’est pas Quetzacoatl mais Teztalipoca.  Les disciples de Quetzacoatl ont emprisonné le dieu maléfique Teztalipoca dans son temple à l’aide d’un miroir et non d’un bouclier, donc je ne comprends pas le titre…

 

Le troisième épisode dont nous allons parler maintenant, lui fait encore plus fort car en version originale il s’appelle : Broken Sword 3 : Sleeping dragon, ce qui est traduit par Les chevaliers de Baphomet 3 : Le manuscrit de Voynich. Pour Baphomet d’accord car l’histoire traite de nouveau en partie des neo templiers mais pourquoi le manuscrit de Voynish ? Non seulement cela n’a rien à voir avec le titre original mais en plus on ne parle du manuscrit que 5 secondes au début !

 

Bref, une fois ces interrogations passées le jeu est très bon mais une chose me choque. Qui a dit la fin ? Bon je ne sais pas qui l’a dit mais en tout cas il suit bien le déroulement de l’article. Bon à la fin un dragon s’est réveillé et Georges armé d’Excalibur va l’attaquer pour le neutraliser… Ca ne gêne personne ? Ben moi oui tout simplement parce que ce cher Stobbart n’est absolument pas un guerrier prêt à se battre contre un dragon et même si il frôle souvent la mort il arrive toujours à s’en sortir grâce à sa tête et non grâce à ses poings. Bon sur ce point je suis peut être le seul indigné mais ce n’est pas tout car voici l’aspect le plus énervant de la fin de ce troisième épisode des aventures de Georges et Nico :

 

A l’origine, Les chevaliers de Baphomet 3 est sorti sur PC et a été ensuite porté sur PS2 et Xbox, les versions console son plutôt de bonne facture sauf au niveau de la fin. En effet les versions consoles souffrent d’un bug  qui fait qu’il est impossible de voir la cinématique finale. Et je ne sais pas ce que vous en pensez mais faire tout un jeu et être privé de cinématique de fin je trouve ça juste horrible et cela même si après visionnage ailleurs (Merci Youtube) la vidéo en question ne casse pas des briques…

 

Enfin c’est des choses qui arrivent …

 

 

 

2- Fahrenheit

 

Vous connaissez David Cage ? Vous savez le gars qui crie sur tous les toits que son jeu est le meilleur parce qu’il fait passer des émotions contrairement aux autres parce qu’on ne fait que sauter, tuer sans savoir pourquoi. Vous ne voyez toujours pas ? Le gars qui a pompé à fond les scénarios de Seven et Saw pour son jeu qui est le meilleur. Toujours pas ? Vous vous foutez de ma gueule ? Le cinéaste frustré qui nous sort des softs avec à un moment une héroïne qui se douche puis plus tard les 2 personnages principaux qui baisent ! Ah ça y est vous remettez le gars !

 

Et bien figurez-vous qu’il fut un temps où cette personne n’avait pas encore la grosse tête. Si si, et le plus fou c’est qu’à cette époque il aurait pu parce que honnêtement ce qu’il nous a pondu en ce temps là était juste fabuleux et surpassait en tous points Heavy Rain. Oui je parle de The Nomad Soul mais je veux en venir à sa seconde œuvre qui sera les prémices de Heavy Rain :

 

Fahrenheit.

 

On y trouve la même maniabilité et le même principe de passage d’un personnage à l’autre. Il est à noter que les écrans de pause et de game over se présentent comme un magnétoscope, ce qui montre bien que ce cher Cage aurait préféré faire du cinéma.

 

Venons-en maintenant à ce qui nous intéresse. Le scénario se présente au début comme un thriller fantastique passionnant. On trouve un héros torturé assassin malgré lui souffrant d’inquiétantes visions, une policière voulant mener son enquête à bien et son équipier décontracté ayant des problèmes de couple. Le scénario fort bien mené fini par partir en vrille au milieu du jeu où le héros se découvre des pouvoirs à la Matrix. Mais ce n’est pas tout, on part ensuite vers la découverte d’une prophétie impliquant un enfant indigo et la fin du monde.

 

Oui quand je vous disais que l’histoire partait en vrille je ne mentais pas. Partir d’une série de meurtre pour arriver à la fin du monde, il y a quand même un énorme chemin à parcourir.  Mais bon parlons de la fin parce que là on s’égare un peu.

 

Les deux personnages principaux (oui, on a pu leur donner une douche au début du jeu), sont recueillis dans une station de métro abandonnée par des clochards étranges. Apparemment, ils les observaient depuis longtemps (c’est flippant !) et leurs annoncent qu’ils doivent absolument arrêter le méchant, sinon ça sera la fin du monde (oui moi aussi j’avais l’impression que le scénariste a terminé le jeu bourré).  Apprenant cette nouvelle qui n’a pas l’air de les affecter plus que ça, nos deux héros (la fliquette et le mec bizarre qui a des visions, le troisième disparait à un moment et on ne le revoit plus, certains disent qu’ils l’ont vu dans FF XIII) se réfugient dans un wagon pour y faire une partie de jambes en l’air (du sexe, une douche, on est bien chez David Cage). Ben oui le monde sera détruit demain autant en profiter. Puis vient le moment du combat final remporté bien évidemment par les forces du bien ce qui débouche sur la cinématique de fin ou l’on voit le héros dans un jardin étrange et la protagoniste féminine qui est enceinte et arbore un gros ventre bien rond suite à leur folle nuit dans le wagon… Seul problème cette cinématique se déroule le lendemain du combat final donc deux jours après la nuit dans le métro donc comment la policière peut déjà être enceinte et avoir un si gros ventre ? A-t-elle utilisé la méthode Beyonce ou va -t-elle accoucher d’un monstre qui fait déjà 4kg au bout de deux jours de grossesse ?

 

Enfin certains diront que ce n’est qu’un détail et que ça ne mérite pas la seconde place. Mais honnêtement, les 4 dernières heures de Fahrenheit sont un délire énorme rempli d’incohérences étranges. Pour prendre un exemple :

 

Vous prenez Psychose qui part d’un coup sur Dead Zone qui part ensuite sur le Silence des Agneaux qui part sans prévenir sur Matrix puis sur Indiana Jones et le temple maudit qui revient sur Hulk et qui se termine par… Quelque chose d’improbable…

 

 

 

 

 

1-      1-Limbo of the lost

 

AH ! Je vois à travers mon écran des yeux écarquillés se demandant : « Mais qu’est ce que ? » Et d’autres qui essaient juste d’oublier un mauvais jeu en train de me maudire. Limbo of the lost, qu’est ce qui peut bien se cacher derrière ce titre étrange ? Tout simplement un jeu médiocre, un point’n’click aussi bon que le scénario de White Fire (pour les connaisseurs), qui a bénéficié d’une grosse promotion à cause d’un énorme scandale :

 

Tous les décors du jeu étaient des plagiats d’autres jeux déjà existant comme par exemple The Elder Scrolls IV : Oblivion. A cause où grâce (selon les avis) à cela, Limbo of the lost - qui était d’une médiocrité telle qu’il était promis à un brillant avenir dans le gouffre de l’oubli - attira de nombreux curieux qui se sont procurés l’objet du délit avant qu’il ne soit tout bonnement retiré de la vente car sanctionné à cause de ses nombreuses « inspirations ».

 

Que dire sur la fin de Limbo of the lost… J’aurais énormément de mal à faire des commentaires dessus tout simplement parce qu’elle peut s’en passer largement. Que dire… C’est étrange, déroutant, voire même flippant. Un peu comme cet ours en peluche au regard psychopathe qui vous épie toutes les nuits. Certains diront que c’est drôle, d’autres diront que c’est horrible. Mais personnellement si il fallait décrire cette fin en un seul mot je dirais celui-ci :

 

Pourquoi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!????????????????? La ponctuation ne compte pas comme des mots. Bon vous attendez depuis longtemps la voici :

 

La pire fin de tous les temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=URcvdDtnM_0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En conclusion nous pouvons dire quelque chose de très simple. Ce n’est pas parce qu’une fin est réussie qu’elle marque les esprits…

 

 

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 48,85 €
Console New Nintendo 3DS XL Pokémon Sole…
Neuf : 229,73 €
21 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (21)