est à vous

Chronique : Beyond Good and Evil

Signaler
Par Latoun64 - publié le
Image
Beyond Good and Evil est un jeu bleu. Sa mer, son ciel, les larmes de Jade, chacun évoque cette couleur dans ce titre qui, sous des airs de soft trop peu inspiré (l'influence de Metal Gear Solid et de Zelda est palpable), cache une personnalité exceptionnelle. Chronique...

Beyond Good and Evil, c'est avant tout une ambiance, une atmosphère sur laquelle il est difficile de poser des mots, tellement elle s'avère touchante. Bars, magasins, centre-villes, grands complexes, courses de véhicules...

Appuyé par une bande-son fabuleuse, Beyond Good and Evil varie constamment de registre, pour former au final un ensemble cohérent, court, mais qui n'oublie pas les flâneries, les quêtes annexes et les instants de repos.

Ainsi, se balader à bord de l'hovercraft en glissant sur l'eau des abords de la ville, accompagné par un piano dont les notes semblent tomber comme de fines gouttes d'eau, procure par moments un frisson d'extase.

Revenir près de l'orphelinat où Jade s'occupait d'enfants, sous le soleil du soir, avec au loin la mer et sous ses pieds l'herbe grasse, tandis que résonne une mélodie entraînante, se révèle magnifique aussi.

Et de tels moments dans le titre ne sont pas rares, loin de là... J'irai même jusqu'à dire que dans BGE, chaque séquence témoigne, à sa manière, de le passion des développeurs à l'origine du jeu imaginé et conçu par Michel Ancel. Mais pour expliquer en quoi Beyond Good and Evil est un chef-d'oeuvre, le meilleur exemple est peut-être finalement son générique de fin, qui démontre en quelques minutes tout le soin qui lui a été accordé.

L'affrontement final aura été éprouvant.

Mais désormais à l'écran, quelques vitraux et des noms qui défilent.

Et puis, toujours, "Home Sweet Home", ce morceau calme et sublime quand il s'emballe, celui-là même qui rythmait nos promenades à bord de l'hovercraft.

Souvenirs... Ensuite, et alors que la caméra s'oriente vers le reste de l'orphelinat dont s'occupait Jade, c'est au tour d'une autre composition, appelée "Ballad of Hyllis", de donner le ton. Lui accompagnait les minutes passées près de la maison, dans le jardin rempli de bêtes, avec la mer, au loin, qui s'étendait. Un morceau feutré, rythmé et entraînant, qui précède la toute dernière cinématique du jeu - sur laquelle je passerai outre...

En conclusion, Beyond Good and Evil fut une belle aventure. Je garderai longtemps en tête ses musiques, ses personnages, son scénario, et l'ensemble cohérent qu'ils forment... Comme un bleu immaculé.

Merci à Foxman !

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Nintendo Classic Mini NES
Neuf : 189,18 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 328,98 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
9 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (9)